Les Salauds Gentilshommes, tome 2 : Des horizons rouge sang, de Scott Lynch


Je commence à rattraper mon retard de chroniques en vous parlant de ce roman qui est le deuxième tome d'une série d'aventure et de fantasy et qui confirme mon verdict sur le premier tome : extraordinaire !


Résumé :

Nos deux Gentlemen Bastards, Locke et Jean, ont quitté leur ville de Camorre et se sont installés à Tal Verrar avec un plan précis : dévaliser L'Aiguille du péché, une maison de jeu réputée dont le trésor est apparemment inviolable. Sauf pour nos héros, évidemment, qui pour l'occasion sont devenus des spécialistes de la triche, de l'escalade et des meubles antiques... Mais l'imprévu n'est jamais loin : les Mages Esclaves, qu'ils ont privé de leur victoire à Camorre, n'ont pas dit leur dernier mot. Et voilà Locke et Jean obligés d'ajouter en urgence un nouveau talent à leur immense répertoire : l'art de la piraterie...


Mon avis :

Après avoir écouté l'audiolivre en VO du tome 1 de cette série "Les Salauds Gentilhommes", j'ai bien entendu plongé sur le tome 2 (je crois que c'était bien le but de la promotion qui m'a permis d'acquérir le 1 à un prix imbattable... et ça a vraiment bien fonctionné !). Ce fut un véritable plaisir que de retrouver nos deux héros pleins de bagou et de cran.

L'attentat, de Yasmina Khadra


J'ai beaucoup de chroniques de retard, et je peux déjà vous dire qu'il n'y a pas une seule déception parmi elles. Commençons par ce roman puissant qui nous parle d'un sujet d'actualité...


Résumé :

Le docteur Amine est un modèle d'intégration : Arabe issu d'une famille pauvre, il est devenu chirurgien réputé, a pris la nationalité israélienne et vit à Tel Aviv une existence heureuse avec son épouse, entouré d'amis juifs et arabes. Jusqu'au jour où un attentat dans un restaurant proche fait de nombreux morts et où on l'appelle pour identifier le corps de la kamikaze : il s'agit de son épouse. La vie d'Amine bascule, il n'y croit pas, ne se doutait de rien... et il vaut comprendre, à tout prix. 


Mon avis :

J'ai entendu parler de ce livre il y a déjà longtemps, c'est peut-être le plus connu des romans de Yasmina Khadra, que j'ai découvert avec sa longue nouvelle "La part du mort". Alors que je cherchais un roman du genre contemporain pour le challenge "Un genre par mois", j'ai vite pensé à celui-là : non seulement il est contemporain mais il aborde un thème carrément d'actualité, même s'il a été publié il y a déjà 11 ans. 

Les salauds gentilhommes, tome 1 : Les mensonges de Locke Lamora, de Scott Lynch


Cette chronique traîne dans mes brouillons depuis quelques semaines déjà, il est temps de vous la présenter, d'autant plus que c'est encore une bonne surprise littéraire pour moi !


Résumé : 

A Camorr, cette ancienne cité construite sur les vestiges d'une civilisation disparue, la société ressemble à Venise à la Renaissance. Les riches marchands ont le pouvoir et l'argent et mènent une vie raffinée, les plus pauvres survivent dans un milieu dangereux et brutal, tandis que les voleurs sont organisés en une sorte de guilde hiérarchisée qui a un accord secret avec la police pour que chacun puisse faire son boulot sans déranger l'autre. Au milieu de tout ça, un jeune orphelin comme Locke Lamora n'a que très peu de chances de survie... sauf s'il est adopté par un faux prêtre qui l'aide à développer ses talents innés pour le vol et l'escroquerie. Devenu adulte et à la tête d'un groupe d'escrocs érudits nommé "Les salauds gentilhommes" capables de tromper les riches comme les voleurs, Locke met sur pied un plan astucieux pour dépouiller une nouvelle victime quand il se retrouve au coeur des projets d'un mystérieux Roi Gris à l'origine d'une cruelle guerre clandestine...


Mon avis :

Voici encore un roman que je lis longtemps après tout le monde, ce qui fait que j'en ai entendu maintes et maintes fois parler parmi mes amis blogueurs, toujours en bien. Et voilà qu'à l'occasion d'une promotion sur Audible, j'ai pu me procurer l'audiolivre (en VO) à moins de 7 dollars, un prix très très intéressant pour ce format, surtout si on considère la taille de ce livre (plus de 700 pages, un enregistrement de 22h). Je n'allais pas passer à côté d'une affaire pareille !