8 mai 2018

The Mind Illuminated, de Culadasa


Envie d'entraîner votre esprit à la pleine conscience pour trouver l'illumination ?  J'ai le manuel d'instructions qu'il vous faut !


Résumé :

The Mind Illuminated est un mode d'emploi complet sur la méditation. Son auteur, John Yates surnommé Culadasa, est neurologue et instructeur de méditation bouddhique. Le but du livre est de proposer une méthode claire et divisée en dix étapes pour atteindre l'état d'illumination. 


Mon avis :

Voici un autre livre que je n'ai pas choisi moi-même mais que j'ai lu et enregistré pour une jeune femme handicapée. Un des aspects intéressants de ce travail, c'est qu'il m'oblige à sortir complètement de ma zone d'intérêts. Je n'ai rien contre la méditation, mais jamais je n'aurais choisi cette lecture par moi-même - d'autant plus que c'est un gros pavé, en grand format, de presque 500 pages d'épaisseur. Et pourtant, si je vous en parle, c'est parce que je l'ai trouvé particulièrement intéressant.

La méditation, c'est une pratique que je connaissais très peu et qui restait très obscure pour moi, pleine de mots étranges en sanscrit et de pratiques spirituelles qui semblent peu accessibles ni même compréhensibles au non-initié. J'ai donc été particulièrement surprise de découvrir que ce livre imposant était aussi extrêmement pratique et abordable pour un novice. 

Le premier chapitre est une sorte de résumé de la méthode dans son ensemble, et par conséquent très concentré et assez complexe. Mais ensuite, chaque chapitre contient soit une étape de la méthode, soit un chapitre plus théorique présentant un modèle de l'esprit. 

Les étapes de la méthode sont très claires et très pratiques, pleines d'exercices mentaux qui semblent simples à concevoir (peut-être pas à réaliser). Par exemple, la toute première étape consiste à s'habituer à méditer chaque jour, en créant une atmosphère et une routine dont on ne déviera plus. Ce n'est peut-être pas simple à réaliser, mais c'est en tous cas simple à comprendre. Les étapes suivantes proposent des exercices de concentration ou de réflexion qui deviennent de plus en plus complexes, mais toujours expliqués très clairement, avec des objectifs concrets. J'imagine qu'on peut passer des mois à les atteindre, mais on sait toujours où on en est, et vers où on se dirige.

Les chapitres théoriques sur les modèles de l'esprit sont un peu plus complexes, mais expliqués très clairement à l'aide de nombreux diagrammes et illustrations. Ils sont indispensables pour comprendre les étapes suivantes de la méthode, qui s'appuient sur une représentation de l'esprit assez compliquée. Elle est heureusement expliquée en plusieurs étapes, ce qui permet de l'assimiler assez facilement, surtout si on prend le temps de lire et relire ces chapitres en fonction des besoins de la pratique méditative, au lieu de les enfiler les uns à la suite des autres comme j'ai dû le faire. Plus on avance dans la théorie, plus il devient nécessaire d'utiliser du vocabulaire spécifique, mais heureusement il est lui aussi assimilé progressivement et il y a un glossaire clair à la fin du livre.

En résumé, j'ai été vraiment surprise par le côté très concret de ce livre.  Il ne présente pas du tout la méditation comme une pratique religieuse, mais comme un exercice de l'esprit, un peu comme un sport : il s'agit de s'exercer suffisamment longtemps pour entraîner son esprit à penser différemment et à mieux nous servir. Vu comme ça, on est très loin du mysticisme que j'associais avec la pratique, c'est rassurant pour une cartésienne comme moi. J'ai aussi été impressionnée par la bienveillance des instructions ; très souvent, surtout au début, l'auteur insiste sur le fait que ne pas arriver à faire les exercices tout de suite n'est pas un échec mais fait partie de l'apprentissage. Il encourage le néophyte à ne pas se frustrer de ne pas atteindre rapidement les buts attendus, comme par exemple de ne pas pouvoir se concentrer sur la respiration ; il explique que la méditation implique de combattre des tas de réflexes qui ont très longtemps été nécessaires à notre survie, et que ça prend logiquement du temps. Sa bienveillance est très rassurante et donne l'impression qu'on n'a rien à perdre mais tout à gagner en se lançant dans cette aventure.

A lire les paragraphes ci-dessus, vous devez vous dire que je me suis lancée dans la pratique de la méditation dès le livre terminé. Eh bien non !  Il y a deux éléments qui m'ont arrêtée. Le premier, c'est que l'auteur recommande environ une heure de méditation par jour pour que la méthode fonctionne. Une heure !  Par jour !  C'est énorme à mes yeux, et ça implique de faire de la place dans mon emploi du temps en sacrifiant une ou plusieurs activités de loisirs. Je le ferais si j'étais certaine que ça m'apporte un bien-être qui en vaille la peine, mais justement, je n'en suis pas sûre. C'est là le deuxième élément qui me freine : l'auteur n'explique pas clairement les bienfaits de la méditation, ou plutôt de son but ultime, atteindre l'illumination. Il en parle au cours du texte, mais pas de façon systématique, et surtout, ce qu'il en dit fait un peu peur. Il s'agirait de trouver le bonheur permanent (jusque là, génial) en se détachant de tout ce qui nous fait souffrir et nous donne envie... mais aussi ce qui nous fait du bien. Comme je comprends les choses, il s'agirait de se rendre compte que tout ce que nous ressentons ne sont que des impressions, que rien ne compte et surtout pas soi-même, et après avoir eu cette révélation, se retrouver avec un niveau de désir façon encéphalogramme plat. Quand on ne désire plus rien, on n'est jamais déçus, et on ne souffre de plus rien, bien entendu...  Mais c'est un peu la définition de l'état de zombie, non ? Ça implique aussi de lâcher prise sur tout ce qui nous rend heureux, et tous ce qu'on aime, y-compris les personnes. Et ça, ça ne me donne pas du tout envie. J'ai probablement énormément de chance, mais je n'ai encore jamais souffert suffisamment pour me dire que je préférerais ne rien ressentir du tout. Et si en effet le monde n'est qu'une gigantesque illusion créée par mon illusion d'égo, je préfère ne pas le savoir et continuer à en profiter à fond. 

Voilà, j'espère qu'il y aura quelques adeptes de la méditation bouddhique pour venir rectifier ce que j'aurais mal compris, auquel cas j'aurai beaucoup de plaisir à suivre les instructions très claires de ce livre pour exercer mon esprit, atteindre la pleine conscience, et de là trouver l'illumination. En attendant, il m'a beaucoup éclairée sur la réalité de la méditation, ses méthodes et son but, et je trouve que c'est un livre absolument remarquable pour ceux qui souhaiteraient se lancer dans cette pratique.


Pour en savoir plus :


1 réactions:

Anna

Pour ce que ça vaut, si jamais la méditation te tente, on n'est pas du tout obligé d'y consacrer une heure par jour : quand on débute, 10 minutes ou un quart d'heures sont largement suffisants... Et si tu as envie d'approfondir le "pourquoi méditer", je recommande le guide de Ken Verni, "Méditer : le guide pratique de la pleine conscience" (Happiness the mindful way" en anglais), qui est abondamment illustré et qui explique bien ce que la méditation permet d'atteindre. :-)

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...