25 novembre 2018

Lethal White (Cormoran Strike, tome 4), de Robert Galbraith (J. K. Rowling)


Depuis le début, j'ai adoré la série des aventures du détective privé Cormoran Strike, où le talent de J. K. Rowling s'exprime de façon très différente que dans la série des Harry Potter. Quand j'ai appris cet automne que le quatrième tome venait de sortir (merci Thalia !), je me suis bien sûr jetée dessus !  Attention, dans cette chronique, spoilers sur les tomes précédents !


Résumé :

Après avoir arrêté le tueur en série qu'on appelle le Shacklewell Ripper, l'urgence pour Cormoran Strike c'est de récupérer sa collaboratrice Robin Ellacott, qu'il a renvoyée sur un coup de colère alors qu'elle est sur le point de se marier avec son fiancé Matthew. Un an plus tard, ils travaillent à nouveau ensemble quand Strike reçoit la visite d'un jeune déséquilibré qui affirme avoir assisté à un meurtre d'enfant mais donne peu de détails avant de s'enfuir. Strike, étrangement touché par son visiteur, essaie de le retrouver quand sa route croise celle du ministre Jasper Chiswell qui l'engage pour trouver des informations compromettantes sur des ennemis qui le font chanter. Ce sera l'occasion pour Robin d'infiltrer le parlement britannique, et pour nos deux enquêteurs de retrouver la camaraderie qu'ils avaient perdus suite aux événements du tome précédent.


Mon avis :

J'ai été tellement contente quand ce tome est sorti récemment, je ne pouvais pas m'empêcher de l'acheter tout de suite (en version audio, qui est lue par un narrateur vraiment excellent), le commencer immédiatement, et puis le dévorer en quelques jours malgré sa longueur. Plus les tomes s'accumulent, et puis j'aime Cormoran Strike, Robin Ellacott, et les enquêtes qu'ils mènent.

Le dernier tome nous laissait sur une sorte de cliffhanger concernant leurs vies personnelles et leur relation, et ce tome-ci reprend exactement où on les avait laissés pour relâcher ce suspense intenable depuis 3 ans. Puis les choses se calment et Cormoran et Robin reprennent leur cooperation, cahin-caha, avec beaucoup de tension sous-jacente et de malentendus. Leur vie privée chacun de leur côté est toujours un peu cahotique, mais leur agence est maintenant florissante et plusieurs enquêtes sont menées en parallèle. L'une d'entre elles sort du lot : elle concerne un potentiel meurtre d'enfant, de la politique, des familles bourgeoises et riches, et un groupe de militants communistes.

Comme souvent, le nombre de personnages est assez impressionnant, mais cette fois-ci, malgré le fait que le format audio me fait plus facilement perdre le fil, je n'ai pas eu de gros problèmes à les reconnaître sans efforts. C'est en partie je pense parce qu'ils sont présentés les uns après les autres au fur et à mesure, certaines personnages n'apparaissant qu'assez tard dans l'histoire. J'ai aussi apprécié qu'ils soient un tout petit peu moins caricaturaux que dans certains autres tomes de cette série, même s'ils restent quand même très typés. J. K. Rowling a prouvé, dans cette série ainsi que dans The Casual Vacancy, qu'elle avait une préférence pour les personnages qui semblent correspondre parfaitement à des clichés vivants, mais que l'on découvre en réalité bien plus nuancés quand on apprend à les connaître. Cette fois-ci n'échappe pas à la règle, mais il y a quand même moins de personnages très extrêmes au premier abord.

L'intrigue est aussi développée progressivement, ce qui m'a permis de la suivre plus facilement que celle du tome précédent par exemple. L'enquête est loin d'être simple, mais ses complications se suivent, elles ne sont pas souvent simultanées, ce qui fait que la complexité nous apparaît au fur et à mesure sans nous perdre. La révélation finale est faite dans un contexte assez dramatique et en même temps plutôt original, ce qui en fait une scène très tendue et un peu hors du commun.

Mais ce qui fait l'attrait de cette série, à-côté des enquêtes, ce sont bien sûr nos personnages principaux, leurs vies privées et leur relation. Dès le premier tome j'ai beaucoup apprécié cet aspect, car à nouveau l'autrice se joue des clichés : la jolie fille fiancée et le détective bougon apprennent bien à s'apprécier, mais on est très loin du triangle amoureux que l'on pourrait attendre. Comme on s'en doute, le mariage de Robin à la fin du tome précédent va compliquer les choses, mais il y aura beaucoup de rebondissements encore, et énormément de malentendus. Robin est une héroïne vraiment réussie car elle est à la fois très normale, très forte et très fragile. Cormoran reste fidèle à lui-même, adorable, mais il dévoile un aspect de sa personnalité qui est un peu moins recommandable. Et bien entendu nos deux héros ont encore du mal à se comprendre. Ce qu'il se passe dans leur vie m'a tenue tout autant en haleine que la courses aux indices. Et autant vous le dire tout de suite : les choses ne sont pas du tout terminées !

En résumé, je suis complètement séduite par cette série et par ce tome en particulier, qui est d'après moi l'un des meilleurs, si pas le meilleur. L'intrigue est bien menée, elle se complexifie petit à petit sans nous perdre, et les aventures personnelles de Robin et Cormoran évoluent encore vers de nombreux rebondissements. Il faut aimer le côté un peu caricatural de cette série, bien qu'il soit moins marqué que dans les tomes précédents, mais si comme moi vous avez apprécié les premiers tomes, jetez-vous sur celui-là, vous ne risquez pas d'être déçus !


Pour en savoir plus :
- la fiche Goodreads du livre
- la fiche Bibliomania du livre

1 réactions:

shaya

Je ne l'ai lu que le dernier paragraphe comme je ne suis pas à jour, mais tu me donnes envie de me mettre à jour, du coup XD

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...