2 décembre 2018

The calculating stars, de Mary Robinette Kowal


Je vous avais dit que je continuerais la découverte des romans de Mary Robinette Kowal, dont "The Ghost Talkers" m'avait plu. J'ai bien fait : voici le premier tome d'une série qui a absolument tout pour me plaire !


Résumé :

En 1952, la chute d'un astéroïde près des Etats-Unis a tout changé. Non seulement des millions de personnes et plusieurs grandes villes ont disparu, mais la vapeur d'eau dégagée dans l'atmosphère a fait basculer le climat vers un réchauffement progressif qui rendra probablement la vie impossible sur notre planète. La seule solution : coloniser d'autres planètes, et pour ça, accélérer le programme spatial américain et international. Selma York, mathématicienne de génie, ancienne pilote militaire et épouse d'un des ingénieurs en charge du programme spatial, est au coeur des événements. Mais en tant que femme, elle va devoir se battre pour faire entendre sa voix et vaincre les discriminations dans une entreprise aussi essentielle pour la survie de l'humanité.



Mon avis :

J'ai découvert ce roman après avoir écouté "Ghost Talkers" de la même auteur. Elle est aussi la narratrice de ses propres audiolivres, et je trouve qu'elle fait un travail excellent : sa voix confirme le côté à la fois fragile et impertinent de ses héroïnes, et c'est une grande partie de ce qui rend ces deux livres particulièrement attractifs. J'ignorais qu'elle était aussi une narratrice professionnelle, mais je ne suis pas surprise de l'apprendre. (Elle est également marionettiste professionelle et si ça ce n'est pas la carrière la plus géniale du monde, je ne sais pas ce qu'il vous faut.)

Ce que j'ignorais par contre c'est la genèse de ce roman ; je viens de la découvrir en faisant quelques recherches rapides pour cette chronique. L'autrice a d'abord écrit une nouvelle intitulée "The Lady Astronaut of Mars" pour faire partie d'une anthologie audio produite par Audible. L'idée de ce recueil, intitulé "Rip-off!", était pour chaque auteur de prendre la première phrase de livre (roman ou pas) qu'il ou elle préférait et de la réutiliser pour créer une nouvelle originale. Mary Robinette Kowal avait choisi la première phrase du Magicien d'Oz pour en faire le début d'une nouvelle à propos d'une astronaute installée sur Mars et soignée par une doctoresse nommée Dorothy. Le personnage d'Elma York était né, ainsi que celui de son mari Nathaniel, et cette histoire courte laissait clairement entendre qu'Elma avait joué un rôle décisif dans la conquête de Mars. A sa sortie en 2012, elle a clairement séduit les auditeurs, puisqu'elle a été plébiscitée pour être nominée pour l'Hugo de la meilleure novelette, mais elle n'a pas pu être retenue à cause de son format audio. Elle a donc été publiée au format écrit pour pouvoir être éligible l'année suivante, et elle a même gagné le prix.

J'ai fini par lire "The Lady Astronaut of Mars" (disponible gratuitement en ligne) juste avant de rédiger cette chronique, et en-dehors du fait que cette nouvelle m'a fait littéralement pleurer au bureau quand je l'ai lue sur mon temps de midi, je peux vous dire que ce récit est absolument magnifique et que j'aurais été déçue si on n'en avait pas appris plus sur Elma et son passé. C'est là qu'intervient "The calculating stars", un roman sorti cette année, déjà suivi d'un second tome dans la série "Lady Astronauts", avec deux autres tomes annoncés pour 2020 et 2022. Cette série se concentre sur la conquête spatiale à marche forcée dans les années 1960 et le rôle que les femmes y jouent malgré les préjugés.

Après cette longue introduction, je vais essayer de résumer mon avis en quelques lignes : j'ai adoré ce roman. Il est tout simplement parfait. La prémice est originale, puisqu'au lieu de situer la conquête spatiale dans le futur, ce roman est une uchronie où une catastrophe environnementale majeure oblige l'humanité, dès les années cinquante, à collaborer pour créer des colonies sur d'autres planètes et évacuer la terre à moyen terme. On y croise Werner Von Braun, la ségrégation raciale et la guerre froide sont encore d'actualité, et les trajectoires des fusées sont calculées par des "computers" qui ne sont pas des ordinateurs mais de jeunes mathématiciennes armées de papier, de crayons et de cartes perforées. Le résultat est un mélange de rétro et de futurisme qui est très réussi.

L'autre gros point fort de ce roman, c'est son héroïne. Impossible de ne pas adorer Elma dès les premières pages. C'est une mathématicienne hors pair avec un talent particulier pour les calculs mentaux, une pilote passionnée qui a fait partie de l'U.S. Air Force pendant la première guerre mondiale, une épouse très amoureuse d'un homme presque trop parfait que pour être réaliste, et aussi une femme pleine d'humour et capable de réparties cinglantes. Et pourtant, elle cache une terrible faiblesse qui je pense résonnera auprès de beaucoup de femmes (et d'hommes) et qui la rend tellement humaine et tellement proche. Malgré ses talents presque incroyables et son destin hors du commun, ce n'est pas une super-héroïne infaillible, c'est une femme de son époque qui fait de son mieux pour réaliser ses rêves et se comporter avec justice. Elle est très actuelle et très, très attachante.

L'intrigue est parfaitement maîtrisée, avec de nombreux moments de tension (les décollages de fusées en particulier sont racontés de façon magnifique) et aucun temps mort. Les sauts dans le temps ont parfois été un peu difficile à repérer pour moi, mais c'est parce que le montage de l'audiolivre ne les indiquait pas assez à mon goût ; quand on n'a pas de repère visuel, un temps mort devrait le remplacer. Plus la lecture avance, et plus on se rend compte que ce roman n'a pas vraiment pour objet la conquête spatiale, c'est plutôt une façon d'explorer des thèmes très modernes : le féminisme avant tout, le racisme, la maladie mentale, et même le changement climatique. C'est en réalité un roman qui ne se contente pas d'être agréable à lire, bien écrit, plein d'aventures et peuplé de personnages attachants, c'est aussi un récit très riche car il aborde beaucoup de sujets qui nous concernent tous.

En résumé : si vous lisez l'anglais, foncez acheter ce roman, et si ce n'est pas le cas, je suis sûre que ce petit bijou sera traduit dans pas trop longtemps.  En ce qui me concerne, je fonce sur le deuxième tome qui, d'après les critiques, est aussi bon que le premier !



Pour en savoir plus :
- la nouvelle "The Lady Astronaut of Mars" dont ce roman est le préquel.

1 réactions:

Frankie

Je note l'auteur et ce roman, tu m'as donné envie de le lire !

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...