24 août 2016

Un anthropologue sur Mars, d'Oliver Sacks


Après une longue pause pendant des vacances très occupées, je reprends les chroniques. Certaines m'attendent dans ma boîte à brouillons depuis plusieurs mois, notamment celle-ci, un recueil de cas cliniques qui nous raconte les méchantes blagues que peut nous faire notre cerveau...


Résumé :

Un peintre perd, à la suite d'un accident, la perception des couleurs ; un chirurgien, atteint du syndrome de La Tourette, est en proie à des tics compulsifs, sauf quand il opère ; une autiste, pour qui le monde humain est incompréhensible, se spécialise dans l'étude des animaux.

Les personnes atteintes de tels troubles neurologiques ressemblent à des voyageurs traversant d'inimaginables contrées. Sept de ces voyageurs sont présentés ici. Pour les comprendre, l'auteur est allé à leur rencontre, et a partagé, pendant un moment, leur vie.
Les sept histoires qu'il relate sont paradoxales, car elles montrent que les troubles neurologiques ne sont pas seulement des maladies - ils ouvrent des mondes nouveaux, certes étranges pour l'expérience commune, mais où se réalisent d'autres richesses, seulement potentielles chez l'homme normal.

Le peintre qui a perdu la perception des couleurs va créer un monde artistique monochrome, à la beauté insolite et profonde ; et l'autiste continuera à se heurter aux arcanes de la socialité humaine - mais en s'y sentant, nous dit-elle, " comme un anthropologue sur Mars ".
(Source : quatrième de couverture - enfin je crois, en tous cas c'est pas de moi !)


Mon avis :

J'ai choisi et écouté ce livre après avoir beaucoup apprécié "L'éveil" quelques semaines auparavant. J'avais été séduite par le côté très intéressant des cas cliniques, surtout qu'il s'agissait de maladies neurologiques et que je ne m'attendais pas du tout à tous les tours bizarres que peut nous jouer un cerveau qui ne fonctionne pas parfaitement. J'avais aussi beaucoup apprécié l'humanité du médecin auteur, qui ne voit pas les malades comme des problèmes à résoudre mais comme des hommes et des femmes courageux et très riches, dont l'humanité et les qualités sont cachées derrière les symptômes. Enfin, j'avais adoré la voix du narrateur du livre audio en version originale (qui narre aussi "Un anthropologue sur Mars"), une voix posée mais enthousiaste, une diction parfaite mais douce et chaleureuse. 

On retrouve à peu près tous ces points dans "Un anthropologue sur Mars"... mais j'ai été moins séduite. L'intérêt des cas cliniques présentés ici c'est le fait que ces gens subissent des maladies ou problèmes neurologiques qui sont normalement considérés comme des malédictions, et pourtant y réagissent d'une façon très paradoxale. C'est généralement positif, même s'il y a des moments émouvants (comme celui de la scientifique autiste qui s'est construite une "machine à câlins" pour ressentir ce qu'elle ne peut pas vivre dans les bras d'autres humains). Mais il y a aussi au moins un cas assez négatif, celui de l'aveugle qui vit très mal le fait de retrouver la vue. Tous ces cas paradoxaux sont très intéressants, mais en plus des faits et de leur analyse, l'auteur s'attarde longuement sur sa propre relation avec ces patients et sur ses réflexions... et c'est trop long pour moi. Les cas quasiment miraculeux racontés dans "L'éveil" ont pour moi éveillé beaucoup plus d'empathie et ont provoqué beaucoup plus d'émotion, ce qui rend acceptables et même passionnantes les discussions concernant l'humanité et la maladie.  Mais dans ce cas-ci, les digressions m'ont parues longues, surtout vers la fin, et j'aurais volontiers abandonné.

A la fin de cette lecture, j'hésitais à me procurer d'autres audiolivres d'Oliver Sacks. J'aimais toujours autant son humanisme et tout ce que j'apprends sur la maladie au travers de ses pages, j'adore quand il raconte ses cas cliniques, mais j'avais peur de m'ennuyer. Au final, j'ai choisi de poursuivre l'aventure avec son livre le plus connu, "L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau". Je vous en parlerai bientôt !


Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre
- acheter ce livre sur amazon

2 réactions:

Unknown

Coucou!
Une planche de BD qui évoque justement Temple Grandin
http://lesculottees.blog.lemonde.fr/2016/04/25/temple-grandin-interprete-des-animaux/
Bises.
Manon

Shaya

J'ai eu un peu plus de mal aussi avec celui-ci, mais ça m'intrigue s'il y a un passage sur Temple Grandin !

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...