16 janvier 2018

Every Heart a Doorway, de Seanan McGuire


Voici un récit fantastique qui m'a beaucoup marquée, ma première lecture de 2018 !


Résumé :

L'école de Miss Eleanor West accueille des adolescents particuliers, ceux qui ont découvert une porte étrange, ont glissé dans un monde magique, mais malheureusement en ont été expulsés et ne rêvent que de retrouver la porte qui les y conduira à nouveau. Nancy fait partie de ces malheureux : derrière sa porte, elle a découvert un Maître adoré qui soigne les morts, elle a appris a rester immobile jusqu'à faire arrêter son coeur, à ne plus s'habiller qu'en noir pour mieux devenir invisible... Mais ce monde qui semble affreux, elle y a été infiniment heureuse et ne vit que pour y retourner, malgré une famille qui ne la croit pas et la comprend encore moins. Chez Miss West elle découvrira qu'elle n'est pas seule dans sa situation et trouvera enfin une communauté qui la comprend... jusqu'à ce que la mort se mette à frapper ses nouveaux amis.


Mon avis :

J'ai commencé 2018 avec la lecture de cette novella qui a gagné le prix Hugo de 2017. En tant que votante, j'avais reçu l'ebook gratuitement, mais je n'avais malheureusement pas eu le temps de le lire. Quand j'ai cherché quelque chose à découvrir dans ma liseuse le premier janvier, je suis retombée sur ce titre marquant (et superbe !) et je l'ai découvert sans a-priori. J'ignorais notamment (je ne l'ai appris qu'après coup) que Seanan McGuire est le vrai nom de l'auteur Mira Grant qui a notamment écrit le roman Feed très apprécié par les amateurs de littérature Young Adults et par les fans d'histoires de zombies. Je l'ai lu en 2016 et je l'avais apprécié, mais je n'aurais jamais deviné qu'il s'agissait du même auteur, tant les histoires et le ton sont différents.

14 janvier 2018

Le Chinois, de Henning Mankell


Parfois on prend un livre, confiant que l'on passera un très bon moment, et puis c'est la déception... C'est ce qui m'est arrivé il y a un peu plus d'un mois !


Résumé :

Un soir d'hiver, dans un petit hameau au fond de la Suède, une série de meurtres sont commis. Toutes les maisons sauf deux reçoivent la visite d'un meurtrier particulièrement sadique qui torture et tue à l'arme blanche les habitants de ce petit bourg tranquille, en majorité des personnages âgées. L'événement fait bien entendu la une des journaux et attire l'attention d'une juge du sud du pays, Birgitta, car les parents adoptifs de sa mère habitaient ce village. Birgitta, en congé maladie, en profite pour se rendre sur les lieux et découvre plusieurs indices semblant lier cette affaire à une vieille histoire en Chine...


Mon avis :

Voici un roman qui m'est tombé dans les mains tout à fait par hasard. Je ne sais plus à quelle occasion je l'ai acquis sous forme d'ebook, ça doit dater de plusieurs années. Puis l'autre jour je me suis retrouvée face à ma liseuse avec l'envie de quelque chose de simple et de prenant mais sans action échevelée, quelque chose qui corresponde à mon humeur hivernale. J'ai dû remonter loin dans mon catalogue de lectures personnel, mais quand je suis tombée sur ce roman, je me suis dit que c'était ce qu'il me fallait. Mes deux rencontres précédentes avec Henning Mankell m'ont laissé le souvenir d'un auteur de romans policiers qui savait construire une enquête complexe tout en s'attardant sur la vie de ses héros, des personnages normaux avec une assez riche vie intérieure. J'espérais donc passer un bon moment, transportée au fond de la Suède.

12 janvier 2018

The Inheritance, de Charles Finch


Avant de vous parler de mes lectures de 2018, voici une chronique datant de la fin de l'année passée : je continue les aventures de mon détective victorien préféré, Charles Lenox !


Résumé :

Charles Lenox est un peu débordé par le succès de son agence de détectives privés, mais lorsqu'un vieil ami d'école le contacte pour lui demander son aide, il n'hésite pas. D'autant plus que l'ami en question, Leigh, a été à la source de sa toute première enquête, qui n'avait jamais abouti. Mais Leigh ne se rend pas à leur rendez-vous, et il semble avoir complètement disparu ! Craignant le pire, Charles part à sa recherche...


Mon avis :

Je vous fatigue peut-être un peu avec toutes les aventures de Charles Lenox, mais je n'y peux rien, je ne me fatigue pas de cet enquêteur adorable. Nous en sommes déjà au dixième volume de ses aventures, et je peux vous rassurer tout de suite : après ca, je ne pourrai plus vous parler que d'une petite nouvelle dans la même série, et puis je devrai attendre les nouvelles publications. Au rythme d'une par an, mes chroniques concernant cette série ralentiront de facon substantielle !

10 janvier 2018

Bilan 2017 : La panne du chroniqueur


L'année 2017 s'est terminée et avant de tourner cette nouvelle page, je prends le temps de faire un petit bilan de cette année de lecture.


En 2017, j'ai lu un peu plus de 50 livres ; je n'ai pas tenu de compte précis vu que je n'ai pas été très assidue dans la tenue de mes bibliothèques sur Livraddict et Goodreads. Cependant je n'ai publié "que" 45 billets sur ce blog (exactement le même nombre qu'en 2016), et trois d'entre eux n'étaient pas des chroniques, ce qui fait 42 livres chroniqués dans l'année. En fait, mon année a été très ressemblante à la précédente : pas mal de belles lectures pour lesquelles j'ai pris mon temps.

J'ai juste eu un problème un peu sérieux mais assez bizarre : la panne de publication de chronique. Je n'ai pas vraiment eu de temps morts point de vue lectures, et je me suis efforcée de chroniquer les livres au fur et à mesure que je les terminais (à part quelques exceptions), mais bizarrement, j'ai pris beaucoup de temps à publier les chroniques écrites. C'est idiot non ?  A certains moments, j'avais plus d'une dizaine de chroniques en attente de publication !  Le problème c'est que j'en ai écrit beaucoup depuis mon bureau sur le temps de midi, me promettant de les publier le soir depuis mon ordi personnel (c'est beaucoup plus facile pour la mise en page), mais le soir je n'avais plus le courage de m'asseoir devant l'ordi. Comme je continuais à lire et à chroniquer dans la foulée pour ne pas oublier, les chroniques sous forme de brouillon se sont accumulées, jusqu'à ce que j'en aie marre et que je mette en page et programme toute une série de chroniques d'un seul coup. Résultat, de la publication par à-coups : rien en avril, juin, juillet et août, mais une chronique tous les deux jours de mi octobre à début décembre. Et j'ai encore quelques brouillons en attente !

Une autre tendance de cette année, c'est le grand nombre de livres écoutés sous forme d'audiolivres (en anglais). Ce n'est pas vraiment un choix, c'est plutôt un moyen très efficace pour moi de continuer à lire même quand je n'en ai pas le temps. Pendant les trajets, en faisant la vaisselle ou du sport, j'ai toujours un audiolivre dans les oreilles. Je continue à choisir en priorité des pavés pour rentabiliser mon abonnement Audible, ce qui fait qu'ils prennent pas mal de temps, et pourtant au moins 13 livres sur les 43 chroniqués sont des audiolivres. Pour le reste, ce sont principalement des ebooks. Chaque année le papier perd du terrain dans ma bibliothèque, mais je ne considère pas cela comme une tendance négative : j'utilise ce qui est le plus pratique pour moi en ce moment.

Enfin, une dernière chose que je remarque en examinant mes lectures de cette année écoulée, c'est que je lis de plus en plus en anglais et de moins en moins en français : seulement six livres découverts cette année l'ont été dans ma langue maternelle !  Ce n'est pas un choix conscient, c'est juste que mon abonnement Audible est américain (donc tous mes audiolivres sont en anglais), que les livres sont plus faciles pour moi à me procurer en anglais (notamment à la bibliothèque), et que je lis de plus en plus de SFFF américaine, notamment à cause de la Worldcon qui avait lieu à Helsinki cette année.  Je n'avais pas remarqué cette nouvelle tendance, mais maintenant que j'y pense, je me suis demandée plusieurs fois si ça valait la peine de chroniquer sur ce blog des romans qui n'étaient pas publiés en français.  Peut-être que je devrais faire attention à ça et lire plus de romans en français, d'autant que j'en ai beaucoup qui m'attendent dans ma PAL.

A défaut d'un top, voici quelques souvenirs marquants de me lectures de 2017 :

- la lecture qui m'a le plus marquée : Lovecraft Country, de Matt Ruff. Je ne saurais pas vous dire précisément pourquoi ce roman lu au début de l'année m'est resté en tête, mais je crois que son mélange d'historique et de fantastique, son utilisation de thèmes tels que le racisme et la littérature SF, ainsi que son format à mi-chemin entre nouvelles et roman forment un mélange osé qui m'a surprise autant qu'il m'a séduite.

- la lecture qui m'a le plus surprise : Le Troisième Reich, de William Shirer. Je ne m'attendais pas à autant apprécier un ouvrage historique, et celui-ci m'a tenue en haleine aussi efficacement qu'un roman. Ou alors ca pourrait être La Servante Ecarlate, de Margaret Atwood, que j'ai entamé les pieds de plomb à cause de son sujet difficile et qui m'a complètement prise par les tripes.

- l'auteur de l'année : Ken Liu, l'auteur de La Ménagerie de Papier, magnifique recueil de nouvelles, et de The Grace of Kings, premier tome d'une série fantasy qui s'annonce plus que prometteuse. En plus j'ai failli le rencontrer !

Au final, je n'ai pas de regrets pour 2017, même si ce fut de nouveau une "petite" année niveau blog : d'une part les regrets c'est pas mon truc, d'autre part j'ai lu à mon rythme, apprécié la plupart de mes lesctures, et c'est ce qui compte. Ma petite résolution pour 2018, s'il doit y en avoir une : ne plus laisser pourrir mes brouillons de chroniques aussi longtemps !  Ça doit pouvoir se faire sans trop de difficultés, je pense  :)

Bonne année 2018 à vous, lecteurs, je vous souhaite qu'elle soit pleine d'excellentes découvertes !  


4 décembre 2017

The Tomato Thief, d'Ursula Vernon


Il me reste encore beaucoup de romans, novellas, nouvelles et novellettes nominés pour les Hugos de cette année à découvrir, et je les lis un par un... Je vous souhaite que ce récit soit traduit rapidement en français, car ce fut un vrai coup de coeur !


Résumé :

Granma (grand-mère) Harken habite seule avec son chat au bord du désert, et ses voisins ont appris a respecter les talents surprenants de cette vieille dame bougonne. Chaque année, elle fait pousser des tomates absolument délicieuses dans son jardin. Jusqu'au jour où on lui vole une tomate tout juste mûre, puis une autre, et bientôt chaque tomate disparaît la nuit précédant sa cueillette. Mais Granma Harken n'est pas du genre à se laisser faire, même si attraper le voleur l'entraîne dans une mission bien trop dangereuse pour une dame de son âge...


Mon avis :

Voici encore un récit que j'ai découvert grâce à sa nomination aux Hugos de cette année, et il a même obtenu le prix dans la catégorie "novellette". Je l'ignorais en entamant ma lecture, mais je n'en suis pas étonnée, car c'est un récit pour lequel j'ai fondu comme un morceau de sucre dans une tasse de café brûlant (sauf si le sucre est finlandais, parce qu'ici ils ont des morceaux de sucre si denses qu'ils ne fondent pas dans le café, enfin bref).