4 novembre 2018

Magpie murders, d'Anthony Horowitz


Je reprends ce blog en main après plusieurs semaines de pause et je commence à rattraper mon retard de chroniques avec ce livre, découvert par hasard cet été. Une petite déception peut-être, car parfois le livre est bon, le lecteur curieux, mais l'alchimie ne se fait pas...


Résumé :

Lorsque l'éditrice Susan Ryeland reçoit le dernier manuscrit de l'auteur à succès Alan Conway, elle est impatiente de découvrir et publier les nouvelles aventures de son détective Atticus Pünd. L'intrigue se déroule dans un petit village anglais des années 60 où deux morts coup sur coup obligent Atticus à révéler les secrets inavouables des habitants, de l'antiquaire au pasteur. Mais Susan est surprise : il manque les derniers chapitres ! Ce sera donc à son tour d'enquêter, pour retrouver la fin du manuscrit et pour comprendre ce qui est arrivé à Alan Conway, dont l'histoire personnelle se rapproche subtilement de celle de ses personnages...


Mon avis :

Je ne sais plus comment je suis tombée sur ce roman en version audio, mais je dois probablement l'avoir choisi en espérant lire une histoire à la Hercule Poirot ou Miss Marple. J'adore les romans d'Agatha Christie, ses petits mondes légèrement caricaturaux, ses personnages typiquement anglais, ses intrigues presque en huis clos. Comme je ne savais rien de ce roman avant de l'entamer, j'ai été très surprise que la lecture commence par une note de l'éditrice qui s'est avérée assez longue ; elle y parlait de la genèse du roman et de sa vie au moment où elle en a entamé la lecture. J'ai trouvé ça très bizarre, et il a fallu pas mal de temps pour que je me rende compte que c'était en fait une partie du roman lui-même !

L'intrigue commence donc avec l'intervention de Susan, éditrice, qui découvre le manuscrit de la dernière enquête d'Atticus Pünd, le héros imaginé par Alan Conway. Ce roman aurait changé sa vie, mais on n'apprendra que plus tard comment ce fut le cas. En attendant, elle nous laisse avec le fameux manuscrit, où l'on suit la vie d'un petit village des années soixante, stéréotypé, qui subit deux morts successives. C'est ce que j'ai préféré de ce roman : le ton un peu lent, un peu rétro, le whodunnit très classique, les personnages un peu exagérés, le village à l'ancienne, le détective très poli avec son assistant pas trop malin. C'est une recette mainte et mainte fois éprouvée mais moi j'aime beaucoup ce genre et je l'ai apprécié.

Sauf que… la narration est brutalement interrompue avant le dernier chapitre, et c'est là que commence la frustration, en tous cas de mon point de vue. D'abord parce que ça coupe complètement le rythme ; je vous rassure, on retournera dans notre petit village pour connaître le fin mot de l'histoire, mais beaucoup plus tard, après être complètement sorti de cette ambiance.  Ensuite parce que j'ai trouvé les aventures de Susan, qui revient sur le devant de la scène, beaucoup moins intéressantes. Influencée par sa lecture, elle se prend aussi pour un détective, mais sa partie de l'histoire cumule pas mal de défauts que j'ai déjà retrouvé dans d'autres romans policiers actuels : elle se persuade qu'il y a eu un meurtre sans en avoir la moindre indication tangible (et elle a raison, bien entendu), elle laisse passer de gros indices ou omet des suspects évidents, elle ne cesse de rabacher les différents scénarios possibles ce qui ralentit l'intrigue et la complique sans mener à rien, et quand enfin elle découvre le tueur, elle décide de le confronter directement et sans témoins au lieu de prévenir la police (forcément pas coopérative pour des raisons débiles) ou de mettre quelqu'un d'autre au courant. Une grosse partie de son intrigue est aussi centrée sur sa vie privée que je n'ai pas trouvée exceptionnelle et dont je me serais passée sans problème.

Je ne peux pas dire que j'ai passé un mauvais moment, car l'histoire et bien écrite - et bien lue par les narrateurs de l'audiolivre en anglais. Le rythme est bon, l'intrigue assez prenante. Mon problème est que l'auteur a choisi une recette originale qui ne me convenait pas, question de goût. Je peux tout à faire comprendre l'attrait de ce mélange comprenant une intrigue très classique imbriquée dans une histoire beaucoup plus moderne. Ca marchera sûrement avec pas mal de lecteurs et c'est très bien réalisé. C'est juste que ça n'a pas trop fonctionné avec moi, je n'ai pas adhéré à la partie moderne et j'étais frustrée de ne pas avoir tout de suite la fin de la partie classique.


Pour en savoir plus :

0 réactions:

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...