14 décembre 2010

Helena Vannek, d'Armel Job

Ca fait déjà trois ou quatre semaines que je l'ai ce roman et je ne sais pas pourquoi je ne l'ai pas encore commenté... Corrigeons cette injustice !


Résumé :

"Dans la campagne flamande, avant la seconde guerre mondiale, Helena Vannek assiste à la mort de sa mère.  La famille est livrée à la terrible autorité du père, Théo.  Brusquement, sous le prétexte de distraire le frère d'Helena de son chagrin, Théo introduit dans la maison un jeune et mystérieux étranger.
Tout le monde se prend d'affection pour le nouveau venu.  Helena, elle, se met à l'aimer.  Mais il faudra compter avec tous les destins..." 
(quatrième de couverture)


Mon avis :

J'ai pris ce livre après avoir lu "Tu ne jugeras point", du même auteur.  Ces deux livres m'ont été offerts et traînaient dans ma bibliothèque depuis six mois.  Je n'aime pas avoir une PAL, mais par contre j'adore découvrir de nouveaux auteurs et des styles que je ne connaissais absolument pas par la magie des cadeaux...

Je ne savais donc pas qu'Armel Job est un homme, ni qu'il était Belge, ce que j'ai compris en voyant les deux romans situés dans mon petit pays. Je ne connaissais rien de son style qui m'a surprise par sa froideur. Toute l'histoire est écrite à la première personne et dans ces cas-là on s'attend à beaucoup d'investissement sentimental de la part du narrateur, mais ici, l'héroïne, Helena, se contente de relater presque avec distance des événements pourtant très douloureux.  Au bout de quelques pages, pourtant, on s'habitue et on comprend : Helena n'est pas dans un milieu où l'expression des sentiments est valorisée et finalement, sa façon de narrer ce qui lui arrive correspond tout à fait à l'image que l'on se fait de sa personnalité.

On ne peut pas dire que je me suis attachée à l'héroïne, Helena est trop étrange pour ça.  J'ai eu du mal à saisir et accepter ses sentiments passionnés qui naissent brutalement, que ce soit la haine ou l'amour.  Mais elle reste intéressante, et les personnages qui gravitent autour d'elle le sont encore plus.  On ne les comprend pas toujours mais ils fascinent.

D'ailleurs, leur mystère s'épaissit avec le temps, et c'est là que ça devient intéressant.  On pense tout savoir, et en fait on se trompe.  On a droit a un retournement de situation inattendu, puis un second, puis un troisième...  Je ne voudrais pas vous en dire trop, mais lisez jusqu'au bout, ça en vaut la peine.

Voici donc un roman froid, mystérieux, une plume intéressante et un contexte peu exploité, lesquels servent une intrigue plus complexe qu'on pourrait le penser.  L'ensemble est intéressant et vaut la lecture.


Pour en savoir plus :

La fiche Bibliomania du livre :

La critique de Betty, qui a perçu Helena d'une façon très différente de la mienne ; jetez un oeil aux commentaires, une belle discussion s'est engagée à propos du personnage.

1 réactions:

Iluze

Je l'ai lu il y a bien 5-6 ans, ça m'avait plu mais ça ne reste pas vraiment gravé dans la mémoire...

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...