4 décembre 2010

The undrowned child, de Michelle Lovric

Voici une lecture commune à l'initiative de Miss Spooky Muffin qui nous invitait à découvrir un livre pas encore paru en français. Comme le livre était disponible à la bibliothèque, je me suis lancée dans l'aventure, à la découverte d'un auteur que je ne connais absolument pas et sans aucun préjugé sur le contenu de l'intrigue. Voici donc mon avis sur cette oeuvre originale...


Résumé : 

Venise, 1899.  Des phénomènes étranges menacent la ville : des requins parcourent les canaux, l'eau est devenue chaude et salée, les inondations sont devenues puissantes et imprévisibles. Teodora, petite Milanaise de onze ans, a toujours rêvé de découvrir Venise. Lorsque ses parents l'y emmènent enfin, elle passe ses journées à se ballader dans les rues et à visiter la ville dans ses moindres recoins.  Elle passe aussi beaucoup de temps dans une petite librairie très étrange où on vend des exemplaires uniques de livres mystérieux sur les fantômes ou les sirènes. Lorsqu'un livre lui tombe sur la tête, elle sombre dans l'inconscient pour quelques minutes.  C'est le premier pas vers une aventure qui va lui faire découvrir ce qui se cache sous les apparences de la ville, les êtres étranges qui la protègent et surtout, le grand danger qui la menace.


Mon avis :

Ce roman aux allures de conte de fée a beaucoup pour plaire.  Pour commencer, une jolie couverture aux couleurs passées vous met directement dans l'ambiance du roman.  Ensuite, la petite Téodora est adorable, une petite fille sensible et rêveuse à laquelle on peut s'attacher. Le décor est magnifique : quoi de mieux que Venise à l'aube du XXème siècle ?  Et on peut dire que l'histoire nous ballade d'un coin à un autre, ainsi que dans les habitudes et l'esprit de ses habitants et dans l'histoire de la ville.  J'ai aussi beaucoup apprécié certains des personnages dont l'originalité m'a séduite : les fantômes, les chats, et surtout les sirènes bien sûr, leur presse, leur cuisine et leur vocabulaire particuliers.  L'intrigue n'a pas de temps morts, l'aventure évolue rapidement et on n'a pas le temps de s'ennuyer.  En bref, beaucoup de nouveautés autour de légendes revisitées, de l'originalité, de l'action et une touche de poésie.

Pourtant, je ne sais pas pourquoi la magie n'a pas opéré sur moi.  J'ai lu ce livre en une semaine seulement mais j'y retournais sans plaisir particulier.  Quelques jours après la fin de ma lecture, je m'interroge encore sur les raisons de cette indifférence.  

Peut-être est-ce l'abondance de surnaturel, j'ai eu un peu l'impression de me noyer dans les personnages légendaires ou magiques, dans les phénomènes bizarres et surnaturels.   La cohérence du monde magique m'a aussi manqué : du début à la fin, de nouveaux personnages, de nouveaux phénomènes viennent s'ajouter sans qu'à un moment on puisse se dire qu'on connaît le fonctionnement de l'univers créé et que le reste de la partie se déroulera selon ses règles. A plusieurs moments, alors que Téodora se retrouve dans une situation particulièrement dramatique, elle en est tirée d'affaire par un phénomène ou un personnage jusque là inconnu.  Pour moi c'est un peu comme si l'auteur trichait en ajoutant sans cesse de nouvelles règles au jeu qu'elle invente. J'aurais préféré un ensemble de lois précises comme dans Harry Potter, où une cohérence rigoureuse est maintenue d'un bout à l'autre et où les retournements de situation pourraient être prévisibles mais sont cachés uniquement par le talent de l'auteur à détourner notre attention.

Dans cette optique, j'ai aussi été dérangée par quelques failles dans la logique de l'histoire : par moments l'auteur est très précise sur quelques détails, mais à d'autres elle semble négliger des éléments importants.  A certains moments je me posais la question : pourquoi Téo fait-elle ceci, pourquoi tel personnage ne fait-il pas cela ?  Tout ceci donne l'impression d'un rêve à l'allure réelle mais où l'on retrouve inévitablement quelques problèmes de logique.  En ce qui concerne le coeur de l'intrigue, il me reste encore pas mal de questions, dont la plus dérangeante concerne le fond de la menace planant sur Venise.  J'ai toujours du mal à me représenter sa nature exacte, et étant donné que c'est le moteur de toute l'action, c'est assez désagréable.  Mais peut-être n'ai-je pas été assez attentive...

Parfois aussi je me suis perdue un peu dans les descriptions.  Même en suivant les ballades de Téo sur la carte fournie au début du livre, j'avais un peu de mal à me représenter tous les lieux décrits. Or, souvent il sont essentiels à la compréhension des événements. 

Bref, je n'ai pas été convaincue, sans trop savoir pourquoi.  Pourtant ce livre est bien écrit, situé dans un magnifique cadre, il est original et plein d'action.  Ne vous fiez donc pas à mon avis et courez lire ceux de mes co-lecteurs, car je suis sûre que parmi eux certains auront adoré.


La fiche bibliomania du livre :

Les avis de mes co-lecteurs :
- Miss Spooky Muffin
- Erato
- Sita
- Flo_boss
- Sabaha
- Eli
- Avalon

5 réactions:

Flo_boss

J'ai eu exactement la même impression que toi. Quand je repense au livre, je lai bien aimé dans l'ensemble: plein de magie, de créatures fantastiques... Et pourtant la mayonnaise n'a pas pris: trop d'incohérences, d'événements fortuits qui donnent en effet l'impression que l'auteur a "triché". Dommage! Ravi en tout cas d'avoir partagé cette LC avec toi, je pense que nous posons un regard commun sur ce type de livres! A bientôt ;)

Sita

La mayonnaise n'a pas non plus pris chez moi, et je me suis retrouvée à me questionner sur le livre comme toi. Finalement merci, tu mets des mots sur des sensations que je n'arrivais pas à retranscrire ;)
Trop d'idées, trop de créatures, ça manque de canalisation de la part de l'auteur !

Nathalie

@Flo_boss : en effet, deux lectures communes ensemble en quelques jours, et les mêmes avis ! Faudra recommencer :)

@Sita : on est bien d'accord !

Erato

C'est vrai qu'à certains moments, je me suis posé des questions, mais disons que je passais outre ^^ J'avais du mal à y retourner, mais surtout à cause de la langue. J'ai vu qu'il y avait une suite chez Flo_boss, mais je ne pense que je la lirai ^^'

Miss Spooky Muffin

J'ai tendance à reprocher souvent le manque de surnaturel dans les livres fantastiques, mais là je suis d'accord avec toi que c'est l'inverse : trop de magie tue la magie. Pourtant, tous les ingrédients sont là pour que ce soit bien, l'action, de bons personnages, mais on est submergé d'informations et au final on ne retient pas grand chose. Je me demande s'il manque vraiment des réponses ou si elles ont simplement été noyées dans la masse...

Et Teo est Napolitaine, pas Milanaise ;)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...