27 novembre 2011

The Alloy of Law, de Brandon Sanderson

Exactement le jour où je terminais la trilogie Fils-des-brumes, de Brandon Sanderson, je recevais dans ma boîte-aux-lettres le nouvel opus de l'auteur, un roman dans le même monde mais situé 300 ans plus tard. Lu dans la foulée, bien sûr !


Résumé :

Trois cents ans après le renversement du Seigneur Maître, le monde de Kelsier, Vin, Sazed et les autres a bien changé. La capitale Elendel est depuis peu éclairée à l'électricité, les voitures commencent à apparaître et les gratte-ciels montent de plus en plus haut. En-dehors des villes, c'est le far-west où une poignée de justiciers essaie de rétablir l'ordre.

Waxillium faisait partie de ceux-là, jusqu'à ce qu'un drame personnel l'encourage à rentrer à Elendel pour prendre possession de son héritage noble. Malheureusement, il a beau essayer de se tenir à l'écart de l'aventure, c'est l'aventure qui vient à lui : une troupe de bandits voleurs de marchandises et kidnappeurs font disparaître des convois de valeur et kidnappent des passagères. Ca, plus l'arrivée de son fidèle adjoint Wayne, et le voilà qui reprend son rôle de justicier pour une affaire particulièrement délicate...


Mon avis :

Je ne suis plus tout à fait sûre où se situe cette aventure dans le monde des Fils-de-sbrumes. Dans ses remerciements (un drôle d'endroit) l'auteur parle de créer trois trilogies dans le monde des Fils-des-brumes, l'une au passé (celle qui existe déjà), une autre dans une époque contemporaine à la nôtre et une troisième dans le futur. Il nous apprend pourtant que "The Alloy of Law" ne tient pas compte de ce schéma et qu'il s'est imposé à l'auteur entre la première et la deuxième trilogie. On s'attend donc à un stand-alone, mais pas du tout : la fin de ce roman nous promet une suite. Tout ceci est bien compliqué !

Quoi qu'il en soit, nous voilà projetés dans le monde de Kelsier, Vin et nos autres héros tel qu'il existe 300 ans après la disparition du Seigneur Maître.  Sous son règne, les techniques et sciences avaient stagné car il interdisait systématiquement tout ce qui pouvait remettre en cause sa toute-puissance. Mais en 300 ans, le monde a eu le temps de rattraper une partie de son retard. On se retrouve donc dans une société qui s'industrialise, où l’électricité fait son apparition, les trains sillonnent la campagne, les gratte-ciels montent de plus en plus haut et où beaucoup d'hommes ne se promènent plus sans leur revolver ou leur carabine.  Bref, nous voilà au Far Ouest.

D'autant plus qu'Elendel, la capitale, est entourée des Roughs, ces espaces de non-droits où la civilisation n'a que peu d'emprise. Les premières scènes du livre ressemblent ainsi à un western tout ce qu'il y a de plus classique : le Shérif, Wax, arme au poing, fouille une ville fantôme à la recherche d'un tueur qui s'y cache.  On entendrait presque Ennio Moricone en fond sonore avec John Wayne dans le rôle principal !  Et tout continue dans le même esprit, avec une série d'aventures pas trop originales dans des décors très convenus.  C'est bien fait et il y a quelques jolies surprises et toute une série de scènes d'actions bien menées, mais voilà, c'est fort classique. Heureusement que, comme on peut s'y attendre, la ferruchimie et l'allomancie y jouent un rôle essentiel qui transcende un peu le côté western et qui ravira les fans des Fils-des-brumes !

Un autre petit regret par rapport à ce tome c'est l'absence de nos héros précédents.  Je ne les espérais pas en personne, bien sûr, mais j'espérais en savoir plus sur la façon dont leur monde s'était relevé de ses cendres et sur la façon dont on se souvenait d'eux.  Finalement, tout au long de l'intrigue, on ne les retrouve que dans les noms de lieux (Elendel, la promenade Demoux...), dans quelques jurons et via des religions qui sont à peine esquissées.  Et on ne retrouve finalement des allusions directes à la trilogie précédente que dans les deux derniers chapitres... mais alors, quelles allusions !  Et quelle frustration ! 

Ceci dit, malgré ces défauts, l'aventure est agréable et se laisse lire avec beaucoup de plaisir. Et puis il y a Wayne pour réveiller tout ca.  Wayne, c'est l'adjoint, le comique, l'imitateur hors pair, celui qui a toujours une réponse amusante et inattendue et qui met de la légèreté dans les situations les plus tendues.  Un gros cliché lui aussi, mais tellement réussi qu'on lui pardonnerait tout ! Brandon Sanderson a un don pour créer des personnages plus vivants que nature et il s'est vraiment donné pour celui-ci, Wayne sort des pages devant nos yeux pour nous faire sourire sans arrêt.  Vous aurez compris, je l'adore !

Bref, voilà un roman sympathique et qu'on lit avec plaisir, basé sur une idée originale (la fusion de la fantasy et du western), mais qui n'est pas tout à fait à la hauteur de ce à quoi Sanderson nous a habitués. On sent bien qu'il s'agissait avant tout d'une nouvelle improvisée et non pas d'un roman mûrement réfléchi comme ceux qu'il nous a offerts jusqu'à présent. Ceci dit, j'attends la suite avec impatience!



Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre
- l'avis de Lily (Miss Spooky Muffin), assez semblable au mien
- acheter le livre sur Amazon


5 réactions:

Miss Spooky Muffin

Ah ce Wayne, je ne m'en remet toujours pas ;)
Je ne sais pas vraiment où va coller ce livre dans la grande lignée Mistborn, mais peut-être que la suite qu'il nous fait miroiter est juste un prélude du début de la prochaine trilogie (c'est clair ça ?). En ce moment il travaille sur The Way of Kings il me semble, donc dur d'avoir plus d'infos sur Mistborn... je suis impatiente de lire autre chose de lui, tu t'en doutes !

Nathalie

Tu as lu The Way of Kings? Je pensais m'y mettre après Elantris et après une petite pause off-fantasy :)

Miss Spooky Muffin

Ah non, et pas très envie - il veut en faire la plus longue saga de fantasy de tous les temps et je déteste les séries qui s'éternisent. Je vais sagement attendre la suite de Mistborn !
(et pause off-fantasy pour moi aussi, un peu de fantastique ça fait du bien)

bambi_slaughter

Faut dire que sans Wayne, le roman aurait été moins intéressant mais je trouve qu'en attendant une autre trilogie, c'est une très bonne mise en appétit. :)

Frankie

Ce sont vraiment les personnages, Max et Wayne en tête, qui font le sel de ce roman. Et puis j'ai beaucoup aimé ce mélange entre la magie de la précédente trilogie et le côté western/steampunk. Une lecture vraiment très très sympa pour moi et j'ai hâte de lire la suite (et bien contente de ne pas avoir lu ce livre plus tôt finalement, car je n'aurai pas trop à attendre :)).

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...