5 août 2012

Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur, de Maurice Leblanc


Tout le monde connaît le fameux cambrioleur Arsène Lupin. Mais avez-vous déjà lu ses premières aventures ?


Résumé :

Arsène Lupin est un grand voleur, capable de n'importe quel coup. On s'en méfie, mais on ne peut éviter ses coups les plus audacieux. On l'arrête, mais il s'envole des prisons les plus surveillées. Il dépouille ses victimes sans aucun remord, mais est capable de tout remettre en place pour le sourire d'une jolie femme.  Ces neufs nouvelles permettent de découvrir les différentes facettes du gentleman-cambrioleur.


Mon avis :

Pendant les quelques premières pages, je dois vous avouer, j'ai cru m'être trompée de livre. Je visais le premier tome des aventures d'Arsène Lupin, et à la place, je me retrouve avec une histoire où le héros est visiblement déjà connu (et craint), un narrateur qui ne prend pas la peine de se présenter, et une fin... disons, une fin qui ne ressemble vraiment pas à un début d'épopée !  Ai-je commencé par le mauvais recueil ?


Mais non, vérifications faites, c'est bien les premières histoires du personnage que je tiens en main. Simplement, l'auteur démarre sous les chapeaux de roues et nous plonge directement au sommet de la carrière du grand Arsène Lupin. Les histoires se suivent dans un ordre qui n'est pas chronologique mais qui nous permet à la fois de reconstituer la carrière du bonhomme et de découvrir sa personnalité. Le mélange des époques est en réalité une autre ficelle pour nous surprendre.

Parce qu'on ne peut pas s'empêcher d'être surpris à chaque histoire. Les intrigues sont vraiment bien ficelées, avec à chaque fois un méfait qui paraît tout à fait insoluble, voire impossible, mais dont le fonctionnement est finalement expliqué par l'ingéniosité d'Arsène Lupin. On ne se sent jamais floué par un dénouement artificiel, en réalité le voleur est tout simplement suffisamment malin et audacieux que pour réussir un tour de passe-passe simple auquel personne ne songerait.

Au plaisir de l'intrigue s'ajoute celui du personnage. Le voleur n'a aucun scrupule mais c'est un homme intelligent, joyeux, aimable, avec une sorte de morale bien à lui et quelques faiblesses qu'il n'essaie même pas de cacher, bref, un personnage qu'on ne peut s'empêcher d'aimer et qu'on a envie de connaître. Au bout de ces neuf histoires, je n'avais qu'une envie : poursuivre l'aventure.

Le style est très agréable lui aussi : un peu suranné, très fin XIXème siècle, mais surtout énergique, enlevé, sans temps morts ni grandiloquence.  A l'image du héros en somme, un gentleman plein d'énergie.  Ce style et ce héros font qu'on plonge avec délice dans un monde sans voitures et sans électricité, tout en s'y sentant à son aise.

Bref, je suis fan. C'est vraiment un classique qui a gardé tout son attrait. Ca se lit très très rapidement et on en redemande. Une superbe entrée en matière pour le combat d'auteurs !


Un passage audio :
La première apparition d'Arsène Lupin, précédé par sa répution (la scène se passe sur un bateau transatlantique)



Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre
- acheter le livre sur Amazon
- télécharger gratuitement l'ebook sur Ebooks Libres et Gratuits

3 réactions:

ta d loi du cine

Une des "nouvelles" de ce recueil donne quand même des éléments biographiques sur l'enfance d'Arsène. Si vous voulez un roman "plus suivi", pous pouvez attaquer ensuite La Comtesse de Cagliostro, où le jeune homme continue de se poser...

Frankie

Je suis tout à fait d'accord avec ton avis, j'ai beaucoup aimé ces nouvelles, découvrir Arsène Lupin qui m'a bien plu ! :)

Thomas Grascoeur

Bonjour,
si vous avez aimez ces livres, vous aimerez sans doute notre adaptation d'"Arsène Lupin contre Herlock Sholmès", les dimanches à 17h30 au Théâtre Pixel (18 rue Championnet 75018 Paris) jusqu'au 26 mai!
Voici le site du spectacle : http://cietetedorange.wix.com/arsenelupin

Bien cordialement,

Thomas Grascoeur
thomasgrascoeur@yahoo.fr

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...