17 avril 2013

Kampuchéa, de Patrick Deville


Connaissez-vous le Cambodge, ce beau pays à l'histoire très particulière ?


Résumé :

"De la découverte fortuite des temples d'Angkor par le naturaliste Henri Mouhot, en 1860, jusqu'au procès de Douch et des Khmers rouges, nous voici raconté un siècle et demi de l'histoire du Cambodge. Avec le secours de Conrad, Malraux, Loti et d'autres grands écrivains voyageurs, le narrateur remonte le fleuve Mékong et l'Histoire tragique d'un pays qui se rêvait le Paris de l'Extrême-Orient."
(quatrième de couverture)


Mon avis :

 J'ai croisé ce livre dans une librairie au mois de décembre, un mois après être revenue de vacances en Asie où nous avons passé quelques jours au Cambodge. J'avais été charmée par ce pays magnifique (du peu que j'en ai vu) et par son histoire tout à fait extraordinaire, de la civilisation Khmère conquérante jusqu'aux Khmers Rouges qui ont assassiné le tiers de la population du pays. J'avais très envie d'en savoir plus et ce petit livre sur le Cambodge s'annonçait comme un livre d'histoire romancé, appuyé par les textes de grands écrivains et voyageurs, tout ce que je recherchais.

9 avril 2013

Top Ten Tuesday : Mes 10 confessions à propos de la lecture


Je participe très rarement aux Top Ten Tuesdays, vous l'aurez remarqué, et c'est un peu dommage. Mais quand il faut trouver 10 choses correspondant à un thème, ça me paraît souvent beaucoup, j'en ai rarement plus de 5 et je n'aime pas me forcer. Pourtant, de temps en temps, un thème sympa montre le bout de son nez, et celui d'aujourd'hui m'inspire particulièrement.

Dix confessions, donc, rien de bien méchant ni honteux, plutôt dix petites choses que tout le monde ne fait pas nécessairement.

7 avril 2013

La Dame en Blanc de Wilkie Collins


Vous connaissez cette sensation quand on commence un roman sans vraiment savoir à quoi s'attendre, juste parce qu'on en a entendu vaguement parler une ou deux fois, parce que c'est un classique et parce qu'il atterrit gratuitement sur la liseuse, et puis qu'on se retrouve à passer une nuit blanche parce qu'il est impossible de le lâcher ?


Résumé :

Le jeune professeur de dessin Walter Hartright est engagé pour quelques mois dans une famille à Limmeridge, dans la campagne anglaise. La veille de son départ, il croise à Londres une jeune femme toute habillée de blanc, qui a très peur d'un certain baronet, et qui semble échappée d'un asile psychiatrique. Une fois arrivé à Limmeridge, il fait la connaissance de ses deux élèves : l'astucieuse Marian et la belle Laura, qui ressemble étrangement à la femme en blanc. Laura doit justement épouser un baronet, et Walter et Marian ont un mauvais pressentiment...


Mon avis :

Qu'est-ce qui fait que certains auteurs gagnent leur place dans l'Histoire, tandis que d'autres, tout aussi talentueux, sont relativement oubliés ? Je pense à ça en comparant Wilkie Collins et son contemporain et ami, Charles Dickens. Dickens est connu dans le monde entier, et je viens seulement de découvrir Wilkie Collins. J'imagine que les genres littéraires qui les distinguent ont quelque chose à voir avec leurs notoriétés respectives : le premier s'est attaqué à des thèmes sociaux graves, tandis que le second s'est distingué dans un genre peut-être moins "honorable", les romans "à sensation" comme ont les appelait à l'époque - un genre qui rassemble notamment les romans policiers. On considère même La Dame en Blanc comme le premier de ce genre.