5 mai 2013

La petite marchande de prose, de Daniel Pennac


Vous n'avez pas oublié Benjamin Malaussène, le héros de Daniel Pennac ?  Le revoilà dans une troisième aventure familiale et policière ! 


Résumé :

Benjamin Malaussène est effondré : sa soeur préférée, la douce Clara, va se marier avec Clarence, un directeur de prison qui a trois fois son âge !  Mais les noces ne se déroulent pas exactement comme prévu, et il reçoit du commissaire Coudrier une consigne stricte : occuper sa tribu pour qu'elle reste loin des ennuis et laisse la police faire son enquête. Alors Benjamin accepte une offre d'emploi très particulière qui n'a rien à voir avec Clarence et sa prison. A première vue, du moins...


Mon avis :

Et revoilà le fameux Benjamin Malaussène de Belleville, sa famille, ses amis, son boulot de bouc-émissaire et l'odeur de coupable innocent qui lui colle à la peau... Qu'est-ce que je l'aime, lui ! Sa vie est tellement compliquée, pourtant, et la tribu qu'il se farcit n'est pas de tout repos.  Et elle grandit sans cesse ; dans ce tome-ci, on y ajoute le monde de l'édition représenté par la Reine Zabo, une éditrice géniale avec une tête énorme ; Loussa de Casamance, Sénégalais sinophile ; Calignac le rugbymen et le petit Gauthier.  Et puis le ministre Chabotte, insupportable comme il se doit dans le monde presqu'anarchiste des Malaussènes, et bien sûr Clarence de Saint-Hiver et sa prison modèle pour malfaiteurs artistes. Toute une clique décalée et réaliste à la fois, la spécialité de Pennac.

On retrouve aussi dans ce tome la trame policière des deux précédents opus ("Au bonheur des ogres" et "La fée carabine") et les ficelles préférées de l'auteur : plusieurs intrigues indépendantes qui se rejoignent à la fin, un monde qui tourne autour de Benjamin même si celui-ci ne fait rien pour, un coupable évident qui fait mentir les apparences, et une fin qui reflète les premières pages. C'est toujours un plaisir à suivre, même si j'ai préféré l'intrigue plus fournie de "La fée carabine". Dans ce tome-ci, on a plus d'introspection et moins de rebondissements. Mais ce n'est pas pour ça que je me suis ennuyée, loin de là !

C'est toujours un peu délicat de parler d'un troisième tome d'une même série : que dire de plus que ce que j'ai déjà relevé dans les chroniques précédentes ?  J'aime toujours autant les personnages complexes et décomplexés, l'intrigue à la limite du réalisme et du fantasme (voire avec une touche de fantastique), la plume magnifique de Pennac qui garde ce récit très moderne malgré son âge - ce roman a été publié en 1990, mais rien n'y est démodé.  Bref, je vous conseille de retourner voir mes anciennes chroniques pour plus de précision - ou encore beaucoup mieux, plongez-vous dans cette série dont je ne me lasse pas !


Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre
- acheter ce livre sur Amazon

4 réactions:

leslivresdegeorgesandetmoi

Hâte de le lire à mon tour !
Merci pour ta participation au challenge !

laeti (Histoires-de-livres)

J'ai lu celui-ci sans lire les précédents, et ça ne m'a pas gênée! J'ai aimé cette famille décalée :-)

Éric Descamps

...et le verbe de Pennac toujours aussi fleuri!

Luna

J'ai également beaucoup apprécié ce roman : mon préféré de la série jusqu'à présent !

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...