28 août 2014

Jésus contre Hitler (l'intégrale) de Neil Jomunsi


"Jésus contre Hitler", c'est une série de quatre épisodes en format ebook dont on a pas mal parlé sur la blogosphère. Alors, est-ce que le contenu est à la hauteur du titre alléchant ?


Résumé : 

"Nous sommes à la fin des années 1960 et David Goldstein, l’un des fleurons des armées de l’Oncle Sam, est recruté par l’Agence B., peut-être l’organisme le plus secret et le plus étrange du gouvernement américain. Là, il va faire la connaissance de son nouveau collègue et surtout découvrir que l’un des pires criminels de l’histoire n’est pas aussi mort que le grand public ne le croit."
(résumé d'Herbefol)


Mon avis :

Voici une série qui me chatouillait la curiosité depuis quelques temps déjà. Les copines Thalia, Iluze et Helran avaient lu et commenté le premier tome et en parlaient comme d'un divertissement décalé plutôt réussi. Le titre promettait quelque chose de complètement barré, plein d'ironie et d'humour, mais l'humour justement c'est quelque chose de périlleux et j'avais très peur que cette série, à force de chercher l'originalité à tout prix, devienne vite pénible. Il n'empêche que "Jésus contre Hitler" restait en bonne place dans ma wishlist, alors quand Neil Jomunsi a proposé l'intégrale gratuitement à l'occasion du Ray's Day, je n'ai pas hésité. 

Je dois avouer qu'au début, j'ai eu peur de voir mes craintes confirmées. Le premier tome est un peu... brouillon, disons, et je ne savais pas trop sur quel pied danser. Le héros, David, est engagé par une agence gouvernementale ultra-secrète dont le patron a un look de hippie et s'appelle John ; il n'explique rien à David qui passe son temps à se faire entraîner dans des situations très bizarres sans rien comprendre à rien, au point qu'il en devenait presque agaçant. D'autant plus que nous, lecteurs, on en sait déjà beaucoup rien qu'à cause du titre de la série et de l'épisode, ce qui nous met dans la situation un peu bizarre d'en savoir plus que le narrateur. L'action est très, très rapide ; la mission n'est pas préparée, les deux parties sont sensées être de grands héros guerriers mais se comportent comme des amateurs, et tout se dénoue en quelques dizaines de pages. Mais surtout, pendant tout ce tome je me demandais comment il fallait que je prenne tout ça : comme un récit d'aventure façon série B ou comme un roman humoristique ? Certains passages sont perturbants, comme celui-là, dont la dernière phrase me laisse encore perplexe :
Dévaler un genre de toboggan à toute vitesse dans l'obscurité... voilà ce qui attendait les deux comparses lancés à la poursuite du plus célèbre psychopathe antisémite de tous les temps. Cela aurait pu ressembler à un après-midi au parc d'attractions, mais il s'agissait d'une mission secrète pour maintenir la paix dans le monde civilisé : il faut savoir reconnaître une priorité lorsqu'elle s'impose à vous. 
En fait il m'a fallu arriver à un autre passage pour obtenir la réponse :
"Jésus, et puis maintenant Hitler... j'ai l'impression d'être le héros d'un de ces mauvais romans vendus à la sauvette par des escrocs et achetés en cachette par des abrutis..."
Voilà donc ce que c'est : c'est un roman d'aventure qui reprend les codes des films et roman de gare sur le mode espionnage et action, pour les tirer dans tous les sens jusqu'à les ridiculiser et les rendre amusants grâce à une bonne dose d'auto-dérision. L'équivalent de "The expendables" pour les films. Y-compris tous les "guest stars" qu'on croyait trop vieux et trop usés ou bien trop respectables que pour jouer un rôle pareil. 

En parlant des "guest stars", Neil Jomunsi ne se prive de rien et Jésus et Hitler ne sont pas les seuls personnages connus que l'on croise. Et il les torture d'une façon qui est dans certains cas assez hilarantes (je pense à un petit animal de compagnie, ceux qui ont lu l'intégrale comprendront). Quant au rythme de l'intrigue qui m'avait paru trop rapide dans le premier tome, il reste rapide dans les suivants mais les épisodes sont plus longs et le scénario beaucoup plus approfondi, ce qui manquait au premier.

En résumé, c'est bien ce que pensaient les copines : un très chouette divertissement, amusant, entraînant, facile à lire et original, de quoi lire dans les transports en commun par exemple (testé et approuvé), bon marché (1,50€ par épisode et 3,50€ pour l'intégrale), le genre de choses qu'on peut caser par petites doses de quelques minutes. On ne s'ennuie pas, on sourit souvent, et ce mélange des genres est finalement assez réussi. Neil Jomunsi a réinventé le roman de gare et il a eu bien raison !


Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre
- la chronique d'Herbefol, très bien écrite et très juste
- acheter ce livre

1 réactions:

thalia

Contente que tu sois du même avis que nous. :) hiiiiiiiiiiiiiiiiiii haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa :p

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...