26 novembre 2014

Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé, de J.K. Rowling


Avant-dernier épisode des aventures d'Harry Potter (et du challenge qui consiste à les relire)... Les choses deviennent de plus en plus sérieuses pour le petit sorcier !


Résumé :

Harry est très surpris lorsque l'été chez les Dursleys est coupé court lorsque Dumbledore lui-même vient le chercher.  Et encore plus surpris quand il lui annonce des cours particuliers. C'est que Lord Voldemort est maintenant de retour au grand jour, et il est temps pour Harry d'en apprendre un peu plus sur l'ennemi et ses étonnants pouvoirs. Ce qui ne l'empêche pas de passer à nouveau une année très chargée à Poudlard, pleine de quidditch, de nouveaux sorts à apprendre et d'une première histoire d'amour... 


Mon avis :

Au bout de quelques tomes il devient difficile de parler d'une série qui, si elle évolue constamment et ne déçoit jamais, fonctionne pourtant en suivant les mêmes règles. Au sixième tome nous savons comment se déroule une année à Poudlard pour Harry, même si les défis varient d'une année à l'autre. La tension dans le monde des sorciers monte encore d'un cran puisque Voldemort est non seulement de retour, mais il a repris ses activités violentes et même si nos jeunes héros sont plutôt protégés entre les murs du château, Ron qui demande chaque matin à Hermione lisant le journal si quelqu'un qu'ils connaissent est mort constitue un rappel brutal de ce qu'il se passe dans le monde extérieur. Harry quant à lui doit faire le deuil de son parrain, le premier décès réellement proche auquel il ait à faire face. Mais on n'est pas encore au paroxysme de la peur et l'auteur fait ce qu'il faut pour alléger un peu l'atmosphère. La toute première scène, qui raconte les interactions du Premier Ministre de Grande-Bretagne avec le Ministre de la Magie, est une façon légère et amusante de nous plonger dans le récit. 

Un autre aspect de ce roman qui est relativement secondaire mais que je trouve important c'est l'effort que fait l'auteur pour jeter le doute sur la vraie nature de Severus Rogue. On le sait détestable, mais on sait aussi que Dumbledore lui fait une confiance absolue (n'a-t-il pas organisé des cours particuliers avec Harry au tome précédent ?). Si on comprend en partie son ressentiment envers Harry qui est presque justifié par son passé, on sait aussi que Dumbledore est capable d'erreurs de jugement, il en a commis plusieurs dans le tome précédent. Et la deuxième scène introductive vient encore jeter le doute sur les motivations de Rogue : peut-il réellement s'engager à aider Draco Malfoy à réussir une mission confiée par Voldemort tout en restant fidèle à l'Ordre du Phoenix ? Jusqu'à présent on pouvait envisager un personnage insupportable mais travaillant pour le bien ; ce tome jette un vrai trouble sur un personnage qui devient crucial pour l'avenir du monde de la magie.

Finalement, et pour la première fois dans la série, ce tome semble presque avoir du mal à tenir debout par lui-même ; c'est plutôt une introduction au tome final.  Son but est de nous en apprendre plus sur la véritable nature de Voldemort et le reste de l'histoire est presque secondaire. Le mérite de l'auteur est d'avoir réussi à écrire un tome transitoire qui n'a pas l'air d'en être un. On prend plaisir à le découvrir et à vivre encore une année entre les murs de Poudlard, une année dont on apprendre finalement qu'elle sera la dernière... Pour Harry, c'est un adieu à l'enfance ; pour nous, c'est un adieu au monde des sorciers tel que nous avons appris à l'apprécier, et une préparation pour la sombre apothéose finale. 


Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre
- les avis de Nelfe, qui a visiblement intensément vécu cette histoire, et celui de Bountyfrei, si vous voulez plus de détails sur l'intrigue.
- acheter ce livre sur Amazon



1 réactions:

Frankie

Cela fait longtemps que je l'ai lu mais je me rappelle qu'il était assez sombre.

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...