25 novembre 2014

Joyland, de Stephen King


J'ai plein de chroniques en retard alors commençons les séances de rattrapage avec un livre lu il y a quelques semaines et qui constitue ma première participation au Prix Livraddict !


Résumé :

Devin Jones, un jeune étudiant sur le point de vivre son premier chagrin d'amour, est engagé pour l'été comme homme à tout faire dans un parc d'attraction en bord de mer, Joyland. Dès son premier jour sur place, une diseuse de bonne aventure lui annonce qu'il rencontrera deux enfants, une petite fille avec un chapeau rouge et un petit garçon avec un chien, dont l'un des deux a "le don". Il apprend aussi l'histoire mystérieuse d'une jeune femme assassinée dont le meurtre n'a jamais été résolu et qui hanterait encore le parc. Au cours d'un été extraordinaire qu'il passe à vendre du bonheur, Devin s'efforcera de percer ces trois mystères. Un été dont il se souviendra toute sa vie...


Mon avis :

Avant de vous donner mon avis sur le contenu de ce roman, quelques précisions sur la façon dont je l'ai découvert. Comme il fait partie de la sélection du Prix Livraddict, auquel je participe, j'avais bien l'intention de le lire ; de plus, ça fait longtemps que je souhaitais redécouvrir Stephen King que je n'ai plus lu depuis mon adolescence. Je l'ai aussi découvert en VO et en audiolivre, ce qui implique (pour moi) un niveau d'attention plus soutenu que lorsque je lis en anglais ou écoute en français. Au début je n'avais pas l'attention nécessaire et lorsque je me suis rendue compte que j'avais loupé des éléments essentiels dans la mise en place du récit, je me suis aussi procuré l'ebook et j'ai relu quelques dizaines de pages... Bref, j'ai découvert ce livre de façon un peu inhabituelle.

Ca aurait pu me gâcher le plaisir, et pourtant ce ne fut pas le cas, ce qui est la preuve d'une narration prenante. Et pourtant, ce n'est pas du tout ce à quoi je m'attendais !  La quatrième de couverture en français est assez trompeuse, jugez plutôt :
Les clowns vous ont toujours fait peur ?
L’atmosphère des fêtes foraines vous angoisse ?
Alors, un petit conseil : ne vous aventurez pas sur une grande roue un soir d’orage…
Mêlant suspense, terreur, nostalgie, émotion, un superbe King dans la lignée de Stand by me.
Pourtant dans le récit il n'y a aucun clown, il ne s'agit pas vraiment d'une fête foraine mais d'un parc d'attraction, et s'il y a bien une scène un peu intense qui se déroule sur une grande roue un soir d'orage, ces quelques phrases me semblent surtout insister sur le côté "effrayant" du livre, allant jusqu'à citer le mot "terreur", alors qu'il n'y a vraiment rien là-dedans qui le mérite. Et depuis lors j'ai appris que "Stand by me" est le titre d'un film basé sur une histoire de Stephen King dont le véritable titre est "Le Corps" (The Body). Bref, un vrai quatrième de couverture complètement bâclé.

Si ce n'est pas de l'horreur, qu'est-ce qu'on trouve dans ce roman ?  Beaucoup de nostalgie, principalement. Le narrateur âgé raconte l'été le plus marquant de sa vie, quand il était encore étudiant, qu'il anticipait puis vivant son premier vrai chagrin d'amour, et qu'en même temps il se faisait de vrais amis en "vendant du bonheur". Il y a aussi un poil de surnaturel, avec une diseuse de bonne aventure qui tombe étonnamment juste, et d'autres aspects que je vous laisse découvrir. Et puis il y a aussi un petit bout de roman policier avec un ancien meurtre très mystérieux.  Mais surtout, il y a beaucoup de tendresse, d'émotion, et une plongée étonnante dans la vie d'un parc d'attraction à l'ancienne, géré de façon presque familiale, un endroit où les employés prennent du plaisir à partager de la joie et à faire rire les enfants. C'est ça qui rendra l'été du narrateur inoubliable malgré son grand chagrin, et c'est ce type de sentiment qui reste en tête une fois que la dernière page du livre se tourne. Je ne m'attendais pas à ce genre de ressenti en lisant Stephen King (que je ne connais quasiment que de réputation) et j'ai été totalement conquise.

Voilà donc une lecture qui m'a totalement conquise tout en me surprenant. Maintenant que toi, lecteur, tu sais que la quatrième de couverture ne vaut rien, plonge en toute connaissance de cause entre ces pages qui te laisseront un excellent souvenir. 


Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre
- l'avis de Nelfe, elle aussi surprise et conquise par ce roman
- acheter ce livre sur Amazon

4 réactions:

Maghily

Le quatrième de couverture ne m'aurait absolument pas convaincue ! Les livres qui terrorisent et les clowns, ce n'est vraiment pas mon truc... Merci d'ailleurs Mr King pour le traumatisme de mon enfance (Ça - le film, pas le roman)

Par contre, ta description de ce roman donne davantage envie de le découvrir ! J'ai quelques livres de King qui dorment à la maison mais je ne me suis encore jamais plongée dedans. Joyland serait peut-être une bonne manière d'appréhender ce romancier dont la réputation, justement, a tendance à me retenir.

Nathalie

Si tu souhaites découvrir Stephen King mais éviter les cauchemars, alors oui, je pense que ce livre est pour toi ! :)

Forever-books

Les livres de Stephen King me tente beaucoup, faut un jour que je me lance, en plus j'aime beaucoup cette couverture.

Charlotte Costa

Stephen King un auteur que j'apprécie énormement , et Joyland j'ai tout simplement adorer cette histoire :D

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...