26 février 2015

Magasin Général, tome 1 : Marie, de Loisel et Tripp


Je commente rarement de bande-dessinées par ici, et pourtant il y en a quelques-unes qui m'attendent dans ma bibliothèque... Heureusement que le challenge "Un genre par mois" m'oblige à vous en parler !


Résumé : 

A Notre-Dame-Des-Lacs, au Québec, en ce début de XXème siècle, Marie devient veuve prématurément et se retrouve seule pour tenir le "magasin général" du village. Comment va-t-elle pouvoir continuer, elle qui est aussi la propriétaire du seul camion du village et celle qui est toujours prête à rendre service à tout le monde ?


Mon avis : 

Je suis toujours aussi mal à l'aise au moment de rédiger des chroniques de bande-dessinées, car mes connaissances dans ce domaine complexe sont si rudimentaires que je ne me trouve pas le droit de juger. D'un autre côté, j'ai reçu plusieurs belles bandes dessinées dont j'ai très envie de vous parler, et j'ai un challenge à respecter.  Alors je me lance, du bout des doigts (la version "clavier" du bout des lèvres)...

Comme cette bande-dessinée m'a été elle aussi offerte, je n'en savais rien avant de l'ouvrir. J'ai notamment appris dans les premières pages d'introduction que c'était une œuvre à quatre mains, y-compris pour le dessin, ce qui me semble assez original.  J'ai du mal à imaginer le niveau de coordination et d'entente nécessaires pour que deux dessinateurs mélangent leurs dessins, c'est une belle performance !  J'ignorais aussi le fait que cette bande-dessinée était le premier tome d'une série. Ca, je m'en suis rendue compte sur la fin. En tournant la dernière page, il m'a paru évident qu'il ne s'agissait que d'une mise en appétit.

Du point de vue de l'intrigue, il n'y a pas grand-chose à raconter. Il s'agit plutôt d'une plongée dans la vie d'un petit village québécois à l'ancienne, une communauté comme on n'en fait plus, une vie en presqu'autarcie (Marie et son magasin général semblent être à peu près le seul lien avec la ville voisine), où une partie des hommes est absent la moitié de l'année pour des boulots saisonniers. L'immersion est très réussie car les personnages ne sont pas exagérés : il y a les gentils, les désagréables et surtout beaucoup entre les deux. Et puis j'ai un gros gros gros faible pour le français du Québec ; rien que ça me rend les dialogues attachants et l'histoire dépaysante.  Le titre, "magasin général", est une jolie traduction du "general store" américain, ce qui ne m'a sauté aux yeux que quand j'ai essayé de le traduire pour mon Ours finlandais ! J'ai d'ailleurs souri quand j'ai découvert, dans l'introduction, que les auteurs avaient demandé de l'aide pour s'assurer que le texte soit compréhensible des deux côté de l'Atlantique... 

Point de vue dessins, je les ai trouvés très beaux, très poétiques et très expressifs, avec des détails à foison et une grande recherche qui donne à chaque case l'impression d'être une petite oeuvre d'art à elle toute seule (les compositions notamment sont très réussies). Les couleurs sont douces et un peu passées, comme dans ces films où le réalisateur ajoute un filtre jaune (je pense au Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, par exemple). Par contre j'ai eu beaucoup de mal à distinguer les personnages secondaires. Ils sont tellement nombreux, et les dialogues ne sont pas toujours très explicites quand il s'agit de désigner la personne à laquelle ils s'adressent. Alors en-dehors des personnages les plus présents et les plus reconnaissables, je suis restée un peu dans les choux. Ce qui n'est pas un problème en soi puisqu'ils ne sont pas indispensables à l'intrigue ; ce sont les actes et les tableaux qui constituent le coeur de cette bande-dessinée.

Le résultat c'est que j'ai très envie de lire les tomes suivants, d'autant plus que celui-ci n'était clairement qu'une introduction.  Il n'y a pas encore d'arc narratif, pour le moment on s'est contenté de dresser le tableau et nous présenter les villageois. J'ai été ravie de faire leur connaissance et j'aimerais beaucoup savoir ce qu'il va leur arriver. Et en attendant de pouvoir me procurer les volumes suivants, je prendrai beaucoup de plaisir à relire celui-ci ; il y a toujours des nouveaux détails à découvrir dans une bande-dessinée aussi riche !


Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre
- acheter ce livre sur Amazon


1 réactions:

Thalia

J'ai déjà repéré cette BD mais ne me la suis pas encore procurée. J'ai préféré prendre Peter Pan de Loisel.
Niveau dessin, si c'est à 4 mains, ça peut me plaire plus que dans Peter Pan, car je n'aime pas le dessin dans cette BD. Ce qui m'a pas empêché d'apprécier l'histoire même si elle est très sombre.
Et j'en profite pour te piquer le logo pour ma prochaine chronique BD :p

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...