19 avril 2015

Un monde sans fin, de Ken Follett


Ca fait déjà plusieurs semaines que j'ai terminé ce livre et il est largement temps que je vous en parle. Il s'agit de la suite de "Les piliers de la Terre", le roman le plus connu de Ken Follett. Ce second récit est-il à la hauteur du premier ?


Résumé :

Dans la petite ville de Kingsbridge, en 1327, la vie n'a pas beaucoup changé depuis l'époque de Tom le Bâtisseur.  Le monastère est toujours là, complété par un couvent et dirigé par un prieur rétrograde et mauvais gestionnaire. Quatre enfants se rencontrent lors d'une foire : Caris, la fille d'un négociant en laine, Gwenda, celle d'un homme pauvre sans scrupules, Merthin, le fils d'un chevalier en faillite, et Ralph, son frère. Tous les quatre, ils seront témoins d'un grave secret et leur destin accompagnera celui de Kingsbridge.


Mon avis :

Comme promis, après avoir "(re)lu" (en fait, écouté) "Les piliers de la Terre", je me suis jetée sur l'audiolivre de la suite, "Un monde sans fin". Je l'ai fait traîner un peu, j'avais tellement peur d'arriver à la fin de mon tête à tête avec Ken Follett et son narrateur en VO, John Lee ; leur collaboration m'a fait passer des heures et des heures de plaisir avec la trilogie "Le siècle" et puis ces deux tomes-ci, je n'avais pas envie que ça se termine !

Ceci dit, à force de lire du Ken Follett, je commence à repérer ses petites astuces. D'abord, c'est un maître du suspense. On sent qu'il vient du thriller, et il aime ajouter des scènes d'actions à couper le souffle ici et là.  C'est une façon efficace de rendre l'histoire plus vivante, voire même plus actuelle. Et l'époque se prête bien à un peu de violence de temps en temps. De plus, l'intrigue dans son ensemble est construite de façon à empêcher de lâcher la lecture une fois commencée ; les rebondissements sont nombreux, les surprises et les injustices aussi.

Un autre aspect marquant, c'est l'introduction d’évènements historiques importants dans une intrigue pourtant centrée sur une petite ville de province. En plus de nous faire vivre la vie de tous les jours de l'époque, il place son intrigue sur la toile de fond de la grande histoire. Après le naufrage de la Blanche Nef et la guerre civile entre Maud (en réalité Matilda) et Stephen dans "Les piliers de la Terre", cette fois-ci nous avons une mystérieuse lettre qui a peut-être un fondement historique, la guerre d'Edward III en France (et en particulier certaines batailles décrites en détails), et surtout les épidémies de peste. Si on peut dire que le premier tome était centré sur l'architecture, celui-ci parle surtout de médecine. C'est un aspect que j'ai beaucoup apprécié ; ce roman illustre parfaitement à quel point l'épidémie mortelle a profondément affecté la société de l'époque.

Enfin, comme dans "Les piliers de la Terre", l'intrigue tourne avant tout autour de personnages marquants sans cesse contrariés dans leurs projets. On retrouve, comme dans "Les piliers de la Terre" et la trilogie "Le siècle" du même auteur, certaines catégories inévitables : la femme forte, le très méchant aux tendances sadiques, le talentueux, etc. Les personnages manquent aussi parfois de nuance et il est un peu trop facile de prendre fait et cause pour des "gentils" sans cesse aux prises avec des "méchants" clairement désignés (même si, parmi les héros, Caris m'a vite tapé sur les nerfs). Par contre, par rapport aux Piliers de la Terre, ici l'auteur nous présente deux types de personnages nouveaux : les nonnes qui vivent une vie à la fois proche mais différente de celle des moines, et les paysans, représentés par Gwenda et sa famille.  Voilà une classe de la société qui méritait qu'on s'intéresse à elle. 

Au final, j'ai peut-être (enfin !) fini par me fatiguer des romans historiques de Ken Follett, et même si j'ai dévoré celui-ci aussi vite que les précédents (en partie grâce au talent du narrateur John Lee que j'adore), c'est celui qui m'a le moins marquée. La nouveauté de l'époque inhabituelle pour un roman s'est un peu effacée. Mais je recommande malgré tout chaudement cette lecture, surtout si vous avez aimé "Les piliers de la Terre" : vous passerez un excellent moment.


Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre
- l'avis de Mr K, assez proche du mien mais qui l'exprime avec plus d'enthousiasme
- acheter ce livre sur Amazon


2 réactions:

ogressedeparis

je partage ton avis: j'ai préféré les piliers de la terre mais tout de meme devoré celui ci. j'ai aussi beaucoup apprécié leurs adaptations en séries.

Nathalie

Il faudra que je découvre le adaptations, alors :)

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...