1 avril 2018

Premières lignes #10


Aujourd'hui, c'est le jour de notre rendez-vous "Premières lignes", créé par Ma Lecturothèque et découvert chez Bettie Rose. Le principe est simple : chaque dimanche, je prends un livre et je vous cite les premières lignes du récit. C'est généralement ce que je fais pour choisir un livre dans une librairie, et c'est un bon moyen pour vous donner un mini aperçu des romans qui m'ont marquée.

Cette semaine, je vous présente...


En principe, un corbillard n'a jamais d'accident. D'abord parce que les chauffeurs de corbillard ont un certain style de conduite. Mesuré, solennel. On n'imagine pas un corbillard prendre des risques sur la route. Ensuite les autres conducteurs, quand ils apercoivent un corbillard, aussitôt ils lèvent le pied. Ils se tiennent à distance respectueuse. AUx feux rouges, ils hésitent à se placer à côté de vous. Ils restent derrière. Spontanément, ils font cortège. Et s'ils dépassent, c'est avec déférence, la nuque raide, les yeux droit dans le pare-brise.

Drôle de début pour ce roman qui ne parle pas tellement de corbillard, mais qui parle en effet de mort, et de vie, et de bien d'autres choses qui valent la peine de s'y plonger. Je vous parle de "Loin des mosquées" dans cette chronique.

0 réactions:

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...