7 mars 2010

La traque, de Muriel et Patrick Spens

Quand ce livre a été proposé en partenariat entre les éditions "Le Cherche Midi" et Livraddict, j'ai sauté sur l'occasion: il rassemblait en un ouvrage deux genres que j'aime, le roman historique et le roman policier. C'est un beau pavé de 360 pages en broché qui m'est tombé sur la boîte aux lettres, mais je ne le regrette pas !


Résumé:

Roger Fontenoy, commissaire de police à Paris pendant le deuxième guerre mondiale, y retrouve un ancien ami, un Allemand proche de Rudolf Hess et qui fut son compagnon d'armes pendant la guerre civile espagnole. Cet homme qu'il croyait mort, Walter, a apparemment tout fait pour qu'ils se rencontrent fortuitement et veut le voir pour lui parler en privé, mais est assassiné avant de pouvoir se confier. A la recherche du meurtrier dans Paris occupée, Fontenoy se rend vite compte que Walter a probablement été tué par ses propres compatriotes à la suite d'une mystérieuse mission en Espagne et au Mexique qu'il s'efforce de percer à jour...


Mon avis:

L'intrigue est construite autour de trois hommes: Roger Fontenoy (l'enquêteur français), Walter von Seelendorff (son ami allemand) et l'homme que Walter recherche, dont l'identité restera mystérieuse pendant un certain temps. Leur vie à tous les trois est contemporaine mais narrée par flash-backs qui ne le sont pas: on revient en arrière sur l'histoire de l'un à une certaine époque tandis que l'on raconte au présent l'histoire de l'autre. Au final le résultat pourrait être brouillon et difficile à suivre, mais ce n'est pas le cas, car les flash-backs sont présentés à part, sous la forme de dossiers et rapports qui font l'objet de chapitres séparés. Ces chapitres sont assez mystérieux au départ mais se montreront finalement cruciaux pour la suite.

J'ai trouvé l'intrigue bien construite et bien racontée. Les pièces de puzzle se mettent lentement en place pour aboutir à un dénouement qui est difficilement prévisible. C'est moins un roman policier ou un thriller qu'un roman d'espionnage historique: comme le souligne El Jc, la narration est trop lente que pour susciter le suspense que le titre pourrait laisser présager, et l'enquête policière, rapidement résolue, n'est qu'une partie mineure de l'intrigue.

Qu'est-ce qui fait la trame de ce roman, alors ?  Ce sont les actions des différents protagonistes dans le climat particulier de la seconde guerre mondiale, de la révolution communiste en Allemagne en 1919 et de la guerre civile espagnole. Cet aspect est particulièrement intéressant parce que ce roman nous plonge profondément dans la vie de l'époque, dans les destins de ceux qui ont participé activement à l'Histoire. On y voyage en Allemagne, en Espagne, en France et au Mexique, au milieu des événements tragiques qui s'y déroulent.

Ceci dit, la principale qualité de ce roman est aussi son grand défaut: il nous entraîne au sein d'événements sans nous donner de cours de rattrappage sur leur signification.  J'ai assez bien suivi la partie concernant la seconde guerre mondiale, mais je ne savais rien de la révolution communiste allemande ou de la guerre civile espagnole, des forces en présences et des enjeux. Du coup, il me fut difficile de comprendre certains passages avant d'avoir fait une pause dans ma lecture pour me renseigner sur Wikipédia. Je conseille donc à tout futur lecteur de faire cette petite recherche et de se familiariser avec les anarchistes, phalangistes, communistes espagnols, républicains, nationalistes et autres, histoire de ne pas se sentir trop perdu quand ils entrent en scène. Un petit coup d'oeil au destin de Rudolf Hess, qui apparaît très souvent dans la fond de l'intrigue, pourrait aussi s'avérer utile.

Les personnages sont intéressants parce qu'ils ne représentant pas, pour une fois, des hommes de convictions, qu'elles soient du côté des bons ou des méchants: ils ont chacun pris part à des actes très répréhensibles tout en étant loin du cliché du sadique méchant. C'est particulièrement évident chez le principal narrateur, Roger Fontenoy, une homme assez détestable par sa lâcheté, à même de constater l'horreur de la machine nazie depuis son poste au sein de la police qui la met en oeuvre, sans pour autant refuser d'y prendre part.

L'écriture est agréable, homogène malgré le fait que le livre ait deux auteurs. La mise en page est légère, la couverture sombre reflète bien l'ambiance du roman.

Au final, c'est un livre qui m'a plu et que je recommanderais à tous les passionnés d'histoire et de romans d'espionnage.  Il prétend proposer des réponses à certains grands mystères de la guerre, comme la fuite de Rudolf Hess en Angleterre, et même si l'on sait que ces réponses sont irréalistes, la rencontre entre la fiction et l'histoire est assez intéressante. Ca ne fait pas partie de mes (rares) coups de coeur mais j'ai suivi cette "traque" avec beaucoup de plaisir, et je remercie de tout coeur les édition du Cherche Midi et Livraddict pour ce partenariat.

Pour d'autres avis:
- El Jc, qui a apprécié cette lecture
- Florel, qui n'a pas particulièrement aimé
- La page Bibliomania du livre pour tous les avis des membres de Livraddict

1 réactions:

Anne Sophie

ce titre ne me dit pas trop, pour le moment... peut etre plus tard !

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...