2 juin 2010

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, d'Harper Lee

J'avais trois bonnes raisons de lire ce roman :
1. Il faisait partie d'une lecture commune proposée par Evertkhorus sur Livraddict et devenue entretemps très populaire ;
2. Il faisait partie du challenge "100 ans de littérature américaine" qu'il est bien temps que je poursuive (j'ai promis de lire 6 livres sur ce thème avant la fin de l'année);
3. C'est un classique dont j'ai beaucoup entendu parler, sans savoir de quoi il s'agissait, et la curiosité me titillait abominablement.
Voici donc le résultat de la combinaison de ces trois forces irrésistibles...


Résumé :

La petite Scout, six ans, vit la vie d'une enfant blanche dans l'Amérique des années 30. Elle passe ses journées à jouer avec son frère Jem et leur ami Dill, ses soirées à apprendre à lire auprès de son père Atticus, s'invente des défis autour du mystère du voisin qui ne sort jamais de chez lui... Mais l'univers de sa paisible petite ville est chamboulé quand un ouvrier noir est accusé du viol d'une jeune fille blanche. Le père de Scout est nommé avocat de la défense et prend sa tâche très à coeur, au milieu d'une communauté qui dévoile son racisme profond.


Mon avis :

Tout d'abord, il faut savoir que la couverture du livre que j'ai lu n'est pas celle qui illustre cet article. Mon édition, empruntée à la bibliothèque municipale, était une version en langue originale très ancienne, replastifiée à plusieurs reprises, aux pages jaunies par l'âge, et pourtant en excellent état. Ce n'est absolument pas une critique : au contraire, j'ai eu d'autant plus de facilité à me plonger dans l'époque représentée que mon édition en était presque contemporaine. Ah, le plaisir des pages qui ont bien vieilli !

Je regrette quand même un peu de ne pas avoir acheté ce livre car j'aurais pris beaucoup de plaisir à le lire et le relire. Je ne sais pas pourquoi, j'imaginais qu'il s'agissait de quelque chose de beaucoup plus grave. Sensible comme je le suis, j'avais peur de me retrouver dans des histoires cruelles de lynchages et autres joyeusetés qu'a pu produire l'époque de la ségrégation raciale aux Etats-Unis.

Mais une grande partie de l'intérêt de ce livre découle du fait qu'il a pour narrateur une petite fille adorable. Ses aventures d'enfant, qui constituent toute la première partie du livre, ressemblent à celles du petit Nicolas : on sourit et se laisse emporter par son imagination débordante et les petits mystères de son quartier. Cette partie est plus longue que ce à quoi on peut s'attendre en lisant le résumé, qui semble centrer l'intrigue sur le procès, mais on ne s'ennuie pas une seconde : le petit mystère de l'homme enfermé chez lui depuis des années, le fameux Boo Radley, nous tient en haleine autant qu'il captive la petite Scout.

Puis vient la suite, la partie plus grave du procès et du racisme qu'il dévoile. Et là, l'auteur joue à un petit jeu tout à fait remarquable : il s'ingénie à faire découvrir au lecteur l'atmosphère sociale tendue, en utilisant une narratrice qui elle-même ne comprend pas réellement ce qu'il se passe. Le passage nocturne en face de la prison, où la petite Scout sauve probablement la vie de son père sans même se rendre compte du danger, est absolument admirable, et je l'ai relu plusieurs fois. Les épisodes dramatiques ne sont en rien diminués mais l'ensemble du roman prend un air touchant et léger qu'il n'aurait pas pu avoir si le narrateur avait été un adulte.

Dans la galerie de personnages présentés au fur et à mesure du récit, je suis tombée sous le charme du père, Atticus. C'est un homme qui non seulement est d'une droiture à toute épreuve, mais qui en plus s'abstient de stigmatiser ceux qui sont dans l'erreur. Sa raison de défendre les droits des noirs n'est pas un humanisme dévoué, mais une constatation simple : puisqu'ils ont moins de droits que les blancs, les blancs doivent être particulièrement attentifs à respecter ces droits. Ne pas le faire c'est comme "tuer un oiseau moqueur", détruire un être innocent qui ne nous fait aucun mal et est à notre merci.

Il y aurait beaucoup, beaucoup à dire sur ce livre, sur les thèmes du racisme, de l'innocence, de la figure du père qu'il aborde. Mais l'important c'est que c'est un roman plein de charme, tout en nuances, agréable à lire, truffé d'humour et parsemé de moments poignants. Vraiment, une lecture à ne pas manquer.


Pour en savoir plus :
- Les avis de mes co-lecteurs et lectrices :
- les enthousiastes : Stellade, Evertkhorus, Frankie, Elora, Leyla, Mrs Pepys, Elizabeth-Bennet, latitesib, Pickwick, Chaplum, Calypso
- les un peu moins convaincus : Anjelica, Fattorius, Liyah
(n'hésitez pas à me signaler dans les commentaires si j'en ai oublié)
- La page Bibliomania du livre, avec les infos techniques et d'autres avis.


2/6


Edit quelques jours plus tard :
Mais que vois-je !?! Ce livre faisait aussi partie du Big Challenge Livraddict 2010 ! Je n'avais même pas remarqué. Me voilà déjà à 5 livres lus sur les 6 pour lesquels je m'étais engagée... Il passe trop vite celui-là !


24 réactions:

Elizabeth-Bennet

Ah, je commençais à me demander si j'étais à la seule à être tombée sous le charme d'Atticus, lol.

DF

Merci pour le clin d'oeil!

Dans la foulée, je m'en vais découvrir votre blog.

Lexounet

Bon encore un très bon billet sur ce livre qui a l'air vraiment passionnant. A voir donc après l'été sans doute, merci^^

Anonyme

Un très beau billet .
Tout est dit.
C'est vraiment un livre à lire dans sa vie...
Stellade

Sybille

Ah, je vois que toi aussi tu as aimé ! j'aime beaucoup ton article, je le trouve très organisé et vraiment fluide à lire ^^ j'ai encore quelques progrès à faire, pourtant, j'essaie, j'essaie !
Je pense en effet que Scout joue un rôle fondamental pour le livre, j'ai vraiment beaucoup aimé !
ps : cette lecture commune m'a permis de découvrir ton blog, et j'aime beaucoup

Miss Spooky Muffin

Je pensais aussi que ce serait un livre très grave et difficile à lire mais il a l'air plutôt charmant, tu attises ma curiosité ! En plus je sais qu'ils l'ont à la bibliothèque, c'est un appel à la tentation ça...

Nathalie

Merci à tous pour vos messages !

@Sybille : sybille = latitesib ! Il m'a fallu le temps pour comprendre :D

@Miss Spooky Muffin : j'ai dû le rendre parce qu'il était réservé. Va falloir se battre pour l'avoir :D

Liyah

J'ai été déçue par ce livre mais j'en attendais peut-être beaucoup trop ! En revanche tout comme toi, j'ai vraiment adore le personnage d'Atticus !

Frankie

Très bel article avec lequel je suis entièrement d'accord ! Une très belle lecture que je suis enchantée d'avoir lue ! Et j'ai beaucoup aimé Atticus Finch aussi !

Elora

Ce livre possède de nombreuses qualités mais il manque quelque chose... Je n'ai pas du tout été emportée par l'histoire.

Leyla

Ah une de plus qui aimé ce roman :D . Ca me fait plaisir , on va bientôt former une communauté ^^ .

Tout comme toi , je crois que moi aussi je n'ai pas su résisté au charme d'Atticus Finch :P .

evertkhorus

C'est vrai qu'en Vo ça doit être encore mieux! Et c'est sûr que c'est un livre que je relirai plus tard, il est juste magnifique!!

Pickwick

On oublierai presque la dimension joyeuse de la première partie du récit, tant la 2nde est édifiante. Moi qui commençait à renoncer aux lectures communes, je trouve ce partage sur H. Lee magnifique : je me retrouve dans nombre d'avis, le tiens compris, avec également des points que je n'avais pas relevé lors de ma lecture mais qui "me parlent"... signé : une enthousiaste :)

Manu

Comme les autres, je trouve ton billet très bien fait. Et tu parles aussi de choses dont je n'ai pas parlé mais j'adhère à tout ce que tu as dit ! Et c'est vrai qu'on tombe sous le charme d'Atticus, même si il n'arrête pas de dire qu'il vieillit ;-)

calypso

"Mais une grande partie de l'intérêt de ce livre découle du fait qu'il a pour narrateur une petite fille adorable." Je suis entièrement d'accord, j'ai trouvé ce personnage formidable et cela apporte beaucoup de frâicheur à la narration.

La librivore

Je suis également une afficionada. J'ai adoré.

Anjelica

Une fois de plus, j'ai fait mon vilain petit canard :(

Nathalie

@Liyah : moi j'imaginais une lecture beaucoup plus documentaire et difficile, ça a dû m'influencer aussi vers le positif...

@Frankie & Leyla : on va ouvrir un fan club d'Atticus Finch :D

@Elora & Anjelica : heureusement que les avis ne sont pas unanimes, ce serait un sale coup pour la diversité littéraire, non ? L'important c'est de découvrir ensemble, pas d'avoir tous le même avis :)

@Pickwick, Manu, Calypso : j'ai ajouté les liens vers vos billets au mien !

@La librivore : je n'ai pas trouvé d'article sur ce livre sur ton blog, ai-je mal cherché ?

Joyce

Ça fait très longtemps que ce livre me fait de l’œil. Je compte me le procurer très prochainement!

Luna

Je viens tout juste de terminer Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur et c'est définitivement une très belle découverte. Ce livre m'a vraiment émue.

C'est assez étonnant de voir des gens se faire mettre de côté comme ça, parce qu'ils ont une mentalité qu'on qualifierait de "normale" de nos jours... De voir Scout et Jem qui ne comprennent pas vraiment ce qui se passe jusqu'au procès clairement joué d'avance...

J'ai beaucoup aimé ce livre, je comprends mieux pourquoi il est l'une des références de la littérature américaine, il le mérite, c'est certain :)

Calie

Visiblement tu as beaucoup aimé, c'est aussi mon cas. Ce livre est dans ma bibliothèque depuis plus d'un an maintenant et je n'ai qu'une hâte, avoir le temps de le relire. Je me permet de te conseiller : Dans la peau d'un noir de J-H Griffin ! C'est une histoire différente mais une ambiance semblable, tu devrais apprécier.

stephy21

j'ai tres envie de le lire !!! il est dans ma wish !!! je ne vois que des éloges a son sujet

Serena

J'ai beaucoup aimé ce livre moi aussi :)
Une belle lecture !

Manon

La suite est sortie : « Va et poste une sentinelle » (Grasset), plus de 50 ans plus tard. Un avis entendu à la radio :
http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1175101

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...