5 juillet 2010

Ivanhoé, de Sir Walter Scott

Le mois de juillet, c'est le mois des vacances ! Et je ne fais pas exception à la règle : me voilà pour plus de deux semaines auprès des mes parents dans ma Belgique natale. Pendant cette période je vais sûrement lire (impossible de m'en passer !) mais je n'ai pas beaucoup de temps pour écrire mes billets habituels.

Qu'à cela ne tienne, je ne vous laisse pas tomber, lecteur : j'ai une petite critique publiée sur mon blog personnel il y a quelques mois et qui, je ne sais pas pourquoi, n'a pas trouvé le chemin de celui-ci quand je l'ai créé. Il s'agit d'un roman classique de la littérature anglaise: "Ivanhoé", de Sir Walter Scott. Quelques mots pour vous le faire découvrir...


Résumé:

Sous le reigne de Richard Coeur de Lion, l'Angleterre est partagée et sa vie sociale chaotique. Le Roi est prisonnier en Autriche et c'est son frère Jean, très impopulaire, qui est au pouvoir. Depuis Guillaume le Conquérant, les Normands vainqueurs s'opposent aux Saxons vaincus. La noblesse est divisée en deux clans parlant des langues différentes qui n'ont pas encore fusionné pour former l'anglais moderne, le peuple est oppressé par ses nouveaux maîtres, des bandes de brigands affamés battent la campagne et les chevaliers s'affrontent à mort pour la moindre question d'honneur...

Dans ce contexte historique, nous découvrons l'histoire de Cédric, noble saxon qui rêve de remettre son peuple sur le trône d'Angleterre, et de sa belle pupille Rowena; de ses deux esclaves Wamba le bouffon et Gurth le gardien de bétail; de Brian de Bois-Guilbert, le fier templier; du financier juif Isaac et de sa fille Rebecca, aussi belle que sage. Lorsque deux chevaliers mystérieux apparaissent parmi ce petit monde, les aventures se succèdent au rythme effréné des tournois, enlèvements, sièges, procès de sorcellerie...


Mon avis:

Je dois dire que quand j'ai entamé les premières pages de ce roman, j'ai failli le refermer très rapidement. Je l'avais acheté en anglais, sa langue originale. Mais imaginez une oeuvre en anglais du dix-neuvième siècle, écrite en imitant le style de l'époque à laquelle l'histoire appartient, l'an 1193. C'est peu accessible pour quelqu'un dont l'anglais n'est même pas la langue maternelle... Les armes et équipements mentionnés, les lieux décrits, et surtout les dialogues, me semblaient par passages totalement incompréhensibles ! Le problème c'est que je déteste interrompre ma lecture pour chercher une traduction dans le dictionnaire. J'ai donc continué en tentant de deviner le sens des mots, et au fur et à mesure, je me suis habituée à la langue. Je vous conseille malgré tout de ne tenter l'aventure que si vous vous sentez bien accrochés à votre anglais; dans le cas contraire, préférez une traduction !

Au bout d'un chapitre ou deux, quand le déchiffrement n'a plus posé trop de problèmes, j'ai pu mieux apprécier l'histoire. Il s'agit véritablement d'un roman de chevalerie et d'aventure, avec de multiples rebondissements et des caractères très typés; le matériel parfait pour un scénario de film ! On y croise des monarques, de preux chevaliers en armure, une populace vindicative, une bande de voleurs pas si méchants, des prêtres pas très saints, de belles jeunes femmes qui font battre le coeur des chevaliers, des nobles ombrageux, des méchants sans scrupules et d'autres pas très malins... Et même Robin des Bois et toute sa clique ! L'histoire ne se déroule que sur quelques jours, mais prend de tels rebondissements qu'on se demande sans cesse comment nos héros vont s'en sortir. Il y a une petite histoire d'amour et un coeur brisé, un tournoi décrit en détails, et une superbe prise de forteresse. Les descriptions sont très précises, mais leur longueur ne m'a pas dérangée car elles participent à la création de tableaux d'époque. Par contre, les personnages ont tendance à se lancer dans de longs discours pompeux que j'ai parfois sauté allègrement...

J'ai beaucoup apprécié la précision historique de ce roman: d'après les notes qui accompagnent l'édition que j'ai achetée, l'auteur a pris des libertés avec l'Histoire, mais il se rattrappe en fournissant une foule de détails sur la vie de l'époque: la description des châteaux, des vêtements, de la façon de vivre, des habitudes et coutumes... Au final on se sent plongé en plein Moyen-Age et on se représente très bien cette période, j'adore ! Mais j'ai aussi beaucoup aimé l'ironie et l'humour qui sont particulièrement présents dans la plupart des personnages. Le Saxon Athelstane est vraiment comique, par exemple. On rit un peu plus jaune quand il s'agit du Juif Isaac, qui représente tous les préjugés qu'on associe à son peuple, mais l'auteur se rattrappe en mettant l'accent sur la persécution injuste dont il est la victime et en lui donnant une fille irréprochable qui est de loin le meilleur personnage du livre.

Bref, il est difficile de dire que ce roman n'a pas pris une ride, mais il vaut la peine d'être lu. Le petit effort de se plonger dans un style un peu moins actuel que du Dan Brown est compensé par le bain historique qu'il nous apporte... Une belle expérience !


Pour en savoir plus :
- la page Bibliomania du livre

7 réactions:

Evy

Ce livre est dans ma wish-list depuis des années :) Je le lirai également en anglais, ne trouvant pas de traduction non-abrégée en français.

As-tu vu l'adaptation cinématographique avec Elizabeth Taylor ? Un vrai bijou et surement un de mes films préférés !

keisha

Je l'ai lu(en français, bravo à toi pour cette VO!) et je sais que Thackeray a écrit une sorte de suite complètement hilarante. Mais je ne me souviens plus du titre, zut!

Nathalie

@Evy : Non je n'ai pas vu ce film, j'ignorais même qu'il existait ! J'essaierai de le voir à l'occasion, merci de l'info !

@Keisha : Ce livre c'est "Ivanhoé à la rescousse" - http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=4394 J'en ai entendu parler mais je ne l'ai pas encore lu !

Véro

Oh, ça me donne envie de le lire ! Je le mets dans ma LAL !

El Jc

C'est vrai qu'il accuse son âge côté style, et pour autant il reste un classique indémodable de la littérature populaire (au bon sens du terme). Je l'ai lu un nombre de fois incalculable étant enfant dans des éditions pour la jeunesse et redécouvert des années après dans sa version traduite. Je m'attaquerai bien à l'original à l'occasion.

Anonyme

c est trop nul j ai rien compris donc sa ma gaver

Anonyme

L'histoire est pas mal mais j'ai mis au moins 150 à 200 pages avant d'avoir cet avis... Et puis franchement, j'ai rien compris, c'est vrai(enfin, surtout au début et au bout des 150-200 pages, j'ai commencé à comprendre !!! Mais, le petit problème c'est que c'est dur de comprendre qu'à partir de ce moment) !!! C'est pas vraiment très pratique. Surtout quand on sait que c'est un livre à lire pour l'école(je suis en 5ème)et que demain, je me fais évaluer dessus normalement. C'est pour ça que je cherche sur internet des résumés et aussi un résumé chapitre par chapitre pour mieux m'aider à comprendre. Je suis bon public mais là, le fait de pas comprendre, ça m'aide pas à aimer :( ...

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...