20 février 2011

Florence Nightingale - The woman and her legend, de Mark Bostridge

Voici un livre que j'ai lu, non pas pour mon plaisir, mais pour l'enregistrer sur dictaphone pour permettre à une personne mal-voyante d'en profiter.  Ce n'est pas le genre de lecture que je commente normalement sur ce blog et je ne pense pas que cette biographie intéressera de nombreux lecteurs, mais comme il s'agit aussi d'un carnet à usage personnel, je note vite fait mes impressions.


Résumé :

En Angleterre, Florence Nightingale est une véritable légende.  Au XIXème siècle, cette jeune femme de bonne famille refuse de suivre la vie d'épouse qui est tracée pour elle et se bat pour suivre sa vocation : devenir infirmière.  A l'époque, cette profession mal famée ne recrute que de pauvres femmes alcooliques sans aucune formation médicale. Alors que Florence se forme à l'étranger et dirige une infirmerie, le Royaume Uni se bat aux côtés de la France en Crimée.  Des reportages effrayant éclairent les Anglais sur la situation de leurs soldats blessés dans les hôpitaux militaires : sans soin, rassemblés dans des lieux insalubres, ils meurent comme des mouches du manque de soin ou de maladies.  Florence est alors envoyée sur place, à la tête d'un groupe d'infirmières, et procède à des changements radicaux malgré l'opposition de la hiérarchie militaire et les disputes internes parmi ses recrues.  Elle deviendra alors "The Lady with the lamp", la dame à la lampe qui fait la nuit la ronde de l'hôpital, une icône dont elle utilisera le statut pour rénover profondément le statut et le rôle de l'infirmière.


Mon avis :

Je ne connaissais pas Florence Nightingale avant de la découvrir en lisant un autre livre sur le sujet il y a peu de temps, et c'est assez amusant de découvrir la biographie d'une personne tellement célèbre dans son pays d'origine qu'on ne prend pas la peine de la présenter, alors qu'elle est inconnue de ce côté-ci de la Manche. Si son influence a surtout été remarquable dans les pays anglo-saxons, sa vie n'en est pas moins extrêmement intéressante.  La demoiselle (puisqu'elle ne s'est jamais mariée) a totalement réformé le métier d'infirmière, les hôpitaux anglais (elle a même écrit des traités d'architecture sur leur construction), les pratiques médicales de base au sein des institutions ou à la maison, l'organisation sanitaire de l'armée anglaise (elle s'est également attaquée aux problèmes sanitaires et sociaux de l'Inde mais avec moins de succès), mais elle a aussi inventé de nouveaux diagrammes pour illustrer les informations statistiques et épidémiologiques qu'elle utilisait abondamment, et a ouvert la voie vers une certaine liberté pour les femmes de sa condition, jusqu'alors condamnées à une vie de maîtresse de maison gaspillant leur érudition souvent très étendues.  Une véritable pionnière, donc.

Pour compliquer la chose, il faut savoir que Florence Nightingale a été atteinte, dans sa jeunesse, d'une maladie grave et chronique qui l'a obligée à rester cloîtrée dans sa chambre la plupart du temps.  Elle a pourtant vécu très âgée et, depuis son lit, a réussi à accomplir les grandes choses décrites ci-dessus en jouant à merveille de son influence pour tirer les ficelles de politiciens et scientifiques bien placés. 

Sa retraite forcée a eu pour conséquence de l'obliger à communiquer énormément par lettres. ce qui est évidemment une manne pour les historiens qui se sont attelés à sa biographie. Mark Bostridge n'est pas le premier, et avant lui, les écrivains et la rumeur publique ont décrit Florence Nightingale sous des traits très différents :  comme icône de sainteté et de dévouement d'abord, comme femme autoritaire et impatiente ensuite. 

La biographie de Mark Bostridge a l'avantage de réconcilier ces deux points de vue et de dresser un portrait extrêmement complet de Florence Nightingale, et qu'on imagine d'autant plus fidèle qu'il est extrêmement bien documenté. On aborde tous les traits saillants de sa personnalité, les meilleurs comme les moins bons. L'ordre est chronologique mais également organisé par sujet, sur un schéma très clair. L'abondance de détails et de personnages est parfois un peu perturbant et le langage particulièrement soigné donnera un peu de fil à retordre au lecteur qui ne se sent pas tout à fait à l'aise dans la langue de Shakespeare (surtout quand il s'agit des reproductions de lettres d'époque). Mais de façon générale, si vous voulez connaître la vie de ce personnage historique particulièrement intéressant, ce livre est LA référence incontournable. J'imagine mal qu'on puisse égaler sa précision ou son exhaustivité.


Pour en savoir plus :  la fiche Bibliomania du livre.

3 réactions:

Miss Spooky Muffin

Il t'en aura fait baver celui-ci, mais je suis contente qu'au moins il n'était pas totalement barbant. Un bon sujet à ressortir dans une conversation mondaine ça, non ?

Frankie

Ce n'est pas un livre qui m'attire de prime abord mais la vie de cette demoiselle a l'air fascinante. Contente que tu aies réussi à aller au bout !

El Jc

Félicitations Nath. Je sais que ce ne fut pas évident. C'est vrai que c'est une véritable icône en Angleterre et à la vue de ce que tu laisse transparaitre de sa biographie je commence à mieux appréhender pourquoi.

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...