10 juillet 2011

World War Z, de Max Brooks

Petit message dédicacé particulièrement à l'attention de mon cher El Jc, fournisseur providentiel d'excellentes idées de lectures ! 


Résumé :

Début du XXIème siècle : le monde est touché par un virus qui transforme les hommes en morts-vivants.  Chaque nouvel infecté ne cherche qu'à mordre d'autres être humains et les transformer à leur tour en zombies.  En peu de temps, l'épidémie s'étend au monde entier et les peuples, submergés, répondent à la menace chacun à leur façon. L'humanité va gagner la World War Z, mais à quel prix... Ce livre est une compilation de témoignages d'acteurs et de témoins de ce drame qui en dévoilent les aspects humains, du pire au meilleur.


Mon avis :

Attention, gros coup de coeur !  Et un de ceux que je préfère, un livre que je n'avais jamais croisé, recommandé par un ami, acheté sur un coup de tête puis adoré ; un sujet qui ne m'aurait pas du tout attirée à priori mais traité d'une façon inattendue ; une plume très sympa que j'aurai envie de suivre par la suite. Comblée, je suis !

Alors oui, c'est un sujet assez classique : les zombies.  Ces créatures franchement pas sympas, qui renaissent après leur mort, s'avancent vers vous à la façon d'un somnambule, en grognant du fond de la gorge.  On leur arrache un bras, ils continuent à vous poursuivre ; on leur coupe les jambes, ils se traîneront sur le ventre jusqu'à vous attrapper ; on leur ouvre le ventre, ils continueront à avancer en laissant leur viscères derrière eux.  On ne peut les tuer qu'en leur détruisant leur cerveau.  Et s'ils vous attrappent, c'est pour vous déchiqueter les chairs jusqu'à ce que, mort, vous rejoigniez leurs rangs...

Du bon matériel pour livre d'horreur saturé d'hémoglobine, pas vrai ?  Le genre de littérature à laquelle je ne touche pas (ça salit).  Mais là, le traitement est surprenant.  Il s'agit en fait d'un livre pseudo-historique basé sur une espèce de dystopie.  On part du postulat qu'à une époque non précisée (début du XXIème siècle), le monde a été envahi par une épidémie de zombi-ite aigüe.  D'un bout à l'autre de la planète, le mal s'est répandu et les peuples ont dû se lancer dans une reconquête sans merci de leur espace vital.  On sait dès l'introduction que cette guerre mondiale a été victorieuse, puisque l'auteur est chargé d'en rédiger un compte-rendu exhaustif.  Pour ce faire, il a recueilli de nombreux témoignages d'acteurs du drame, ceux qui ont pu l'influencer et ceux qui se sont trouvé au bon endroit au bon moment pour en suivre les développements décisifs.  Comme il n'a pas été autorisé à les reproduire dans son rapport officiel, il les a compilés dans un livre séparé, le fameux World War Z (comme Zombies, familièrement surnommés Zack par les Américains).

Les témoignages sont assez courts, pas plus d'une dizaine de pages pour les plus longs.  Ils sont précédés d'une courte description remettant l'interview dans son contexte. La retranscription reflète les nuances du langage des intervenants et leur donne un caractère réaliste.  Le récit ne fournit aucune information sur les faits supposés connus (on se base toujours sur l'illusion qu'il s'agit d'un compte-rendu destiné aux survivants de cette guerre) mais de témoignage en témoignage, le lecteur peut en reconstituer les péripéties.

Et c'est là que l'auteur est génial : il imagine un monde réel bouleversé par une menace imaginaire mais pourtant terriblement réaliste.  Il y a l'incrédulité, suivie par la panique ; les gouvernements qui choisissent l'isolement, ceux qui répondent par le déni, ceux qui sont totalement dépassés et ceux qui trouvent la bonne riposte ; les réactions individuelles, des plus extravagantes aux plus logiques, de plus égoïstes aux plus altruistes. Il y a ces sociétés sens-dessus-dessous, ces erreurs, ces héros. Il y a beaucoup de sang, de la panique, des morts affreuses, des choix cruels. Certains témoignages sont très durs mais d'autres plein d'espoir. Il y a des trous dans l'histoire, des zones d'ombre (il nous manque toujours une partie des faits), mais c'est surtout le facteur humain qui est mis en avant, comme dans tout bon roman de science-fiction.  Beaucoup de ces courts récits sont en eux-même de petits aventures pleines de suspense, et l'ensemble est une grande histoire à l'échelle de l'humanité.

Bref, du bel art, j'ai été très vite conquise. Voilà un récit original où l'on exploite une situation imaginaire avec énormément de réalisme sur une trame narrative très particulière. Une excellente idée réalisée avec brio que je ne peux que conseiller à tous !


Un extrait audio (en anglais) :
Récit du commandant des forces armées européennes, qui résume en quoi la guerre contre les zombies fut une guerre très particulière et extrêmement difficile.

       
   

Pour en savoir plus :
- La page Bibliomania du livre
- Acheter ce livre sur Google
- La chronique d'El Jc



3 réactions:

El Jc

Salut ma belle, ravi de voir que cette lecture un peu hors norme est su te séduire. J'ai beaucoup aimé évidemment, mais trouvé également que certains témoignages (bien plus faibles que la majorité de ceux présentés) auraient certainement pu être écarter, afin de garder une force émotionnelle plus importante à l'ensemble. Mais ne boudons pas notre plaisir, c'est effectivement un très bon livre qui s'attaque à un sujet des plus connu, sous un angle complètement nouveau.

Très belle lecture ;o)

Nathalie

Personnellement j'aimais bien au contraire que les témoignages plus forts soient entrecoupés de passages plus légers, ça laissait souffler un peu. Et puis ça donnait une vision non seulement des aspects les plus importants de la guerre, mais aussi de ses petits détails. Mais encore merci à toi, voilà un livre que je vais faire circuler :)

Anonyme

Je te recommande " le guide de survie en territoire zombie " du même auteur ^^

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...