18 janvier 2013

American Gods, de Neil Gaiman


2012 n'est pas encore tout à fait finie pour moi, avec deux chroniques en retard. Voici la première, un classique récent, un incontournable de la littérature anglo-saxonne... et mon premier contact avec le grand Neil Gaiman. 


Résumé :

Shadow est sur le point de sortir de prison et tout ce qu'il souhaite, c'est prendre un bon bain et serrer son épouse dans ses bras. Mais rien ne se passe comme prévu, et une fois dehors, il se retrouve engagé comme garde du corps et homme à tout faire pour le mystérieux Wednesday. Ensemble, ils préparent une drôle de bataille entre deux générations de dieux...


Mon avis :

J'ai la chance d'avoir une mauvaise mémoire : je lis un résumé de livre, j'en entends parler à droite et à gauche, mais au bout d'un moment tout ce qu'il reste dans mes petites neurones c'est un titre et une étiquette "à lire". En entamant ce roman ultra connu, je n'avais aucune idée ni de son contenu, ni de son genre. Et voilà comment on aborde sans préconceptions un roman hors-norme, et qu'on se prend une claque.

Je suis vraiment perplexe en écrivant cette chronique. Que dire de ce roman étrange ?  Et qu'en dire pour laisser au lecteur potentiel la même surprise tout en lui donnant l'envie de le lire ?

L'intrigue est particulièrement originale et parfaitement maîtrisée. Il y a du surnaturel, le classique "monde caché dans notre monde", mais glissé de façon discrète : les protagonistes ne s'en vantent pas, personne ne parle de sa réelle identité, et il va falloir une longue réflexion à Shadow pour comprendre de quoi il s'agit. C'est la même chose pour le lecteur, qui a pourtant l'avantage de connaître déjà le titre explicite.

Le problème avec tout ça, c'est que les références aux dieux variés qui peuplent cette histoire sont nombreuses, subtiles et nécessitent une excellente connaissance de toutes sortes de mythologies. Malheureusement pour moi, j'étais en vacances au moment de ma lecture, loin de mon précieux ami Google qui répond à toutes les questions. J'ai dû rater un niveau de lecture, celui de l'interprétation des personnages en fonction des légendes qui les accompagnent, et je n'ai fait qu'apercevoir la subtilité du texte à ce niveau-là.

Heureusement pour moi, la lecture n'en est pas moins agréable. En fait, j'ai eu l'impression d'aborder le roman comme Shadow aborde sa vie : avec une sorte de fatalisme, en acceptant de ne pas tout saisir et de se laisser emporter par des forces qui nous dépassent, guidés seulement par l'instinct. À aucun moment je n'ai eu l'impression désagréable de rater une étape importante, ça m'a suffit pour apprécier ce roman.

En plus d'une rencontre avec toute une série d'êtres mythologiques, ce roman est aussi une plongée dans l'Amérique profonde et actuelle. A ce point de vue-ci aussi, il doit y avoir deux niveaux de lecture : celui de l'Américain moyen qui reconnaît un environnement familier, et celui de l'étranger qui a plutôt l'impression d'être plongé dans un film made in US. Il doit y avoir un plaisir particulier à lire ce roman en tant qu'Américain, mais le petit côté "road movie" n'est pas mal non plus. 

Au niveau du style, j'ai lu quelque part que l'auteur est critiqué pour son style très familier. J'ai lu ce roman en VO et je n'ai pas du tout été choquée ; le côté "familier" donne un rendu très naturel aux dialogues, et jamais je n'ai eu l'impression qu'on tombait dans la vulgarité.

En résumé, je sens bien que cette chronique est loin d'être à la hauteur du livre ou même de mes impressions.  Faites comme si elle se résumait à deux mots : lisez-le ! 


Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre
- l'avis de Thalia, qui elle aussi a découvert cet auteur avec ce livre, et celui de Miss Spooky Muffin, qui a été soufflée.

4 réactions:

Thalia

Je me souviens pas si le style était familier ou pas mais comme toi j'ai lu sans aller voir sur Google qui étaient tous ces dieux (et pourtant j'avais google à proximité je pense).

Contente que tu aimes cette lecture. Nous savons qui aurait aussi aimé que tu l'as appréciée. Et lui, il en connaissait plus que nous :)

Nathalie

Oui c'est vrai, j'ai pensé à lui :)

Thalia

:)

Anna

J'ai beaucoup aimé "American Gods", mais je lui ai encore préféré "Anansi Boys", qui tout en restant assez noir est beaucoup plus drôle. Or j'aime les livres qui savent être drôles tout en racontant une bonne histoire (d'ailleurs, pour la petite histoire, j'ai découvert Gaiman à travers sa collaboration avec Pratchett dans "De bons présages").

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...