1 avril 2014

Une place à prendre, de J. K. Rowling


Pour cette chronique-là, je sais que j'arrive longtemps après tout le monde... Mais mieux vaut tard que jamais ! 


Résumé :

"Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable.

Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie."
(quatrième de couverture)


Mon avis :

Il y a des bouquins comme ça qui vous attendent pendant des lustres. Celui-là, je l'ai reçu à sa sortie, quand on a fait tout ce tintouin avec "le tout nouveau roman de l'auteur d'Harry Potter"... Quelle affaire c'était ! Alors comme tout le monde j'étais très curieuse et j'ai rapidement commencé le livre, mais au bout d'un moment j'ai dû arrêter pour une raison indépendante de ma volonté (je ne me souviens plus quoi, mais ça devait être pressant), et quand j'ai voulu reprendre, je me suis rendue compte que je devrais recommencer au début car je ne me souvenais plus suffisamment des personnages. Et puis ensuite j'ai traîné les pieds ; était-ce la couverture moche ?  Etait-ce le poids de ce livre (850 grammes, je l'ai pesé), qui le rend difficile à lire si on a des muscles en spaghettis comme les miens ?  Il y avait toujours un autre livre à lire, un ebook qui m'attendait sur ma Kindle (seulement 170 grammes, elle)... Alors finalement je ne m'y suis remise que quand le Book Club de Livraddict m'y a fortement encouragée.

En fait, ce genre de romans, il faut tout simplement s'y plonger sérieusement, avec méthode et persévérance. Pas que ce soit difficile à lire, bien au contraire ; même au travers du filtre de la traduction, le style est fluide et naturel, les pages se tournent sans qu'on s'en rende compte. Mais l'intrigue est longue à se mettre en place ; il ne faut pas s'attendre à être emporté dès les premières pages. Il faut faire la connaissance de tous les personnages, les découvrir dans leur intimité et découvrir petit à petit leurs secrets avant d'enfin atteindre le point de non-retour, celui auquel on est sûr de terminer le livre sans délais.

Ce roman, c'est presque un huis-clos, une sorte de pièce de théâtre. Tout repose sur les acteurs. La galerie de personnages est d'ailleurs assez imposante ; je n'ai eu aucun mal à les situer les uns par rapport aux autres, mais je sais que ça a été un problème pour d'autres lecteurs. L'auteur prend délibérément le temps de les présenter sous tous les angles, de tisser petit à petit une toile d'araignée entre leurs histoires qui ne cessent de s'entrecroiser. C'est là qu'on retrouve tout le talent de l'auteur d'Harry Potter : elle arrive à créer des personnages touchants et réalistes, aussi crédibles quelle que soit leur génération (ce talent pour donner vie aussi bien à des adolescents qu'à des adultes de tous âges !). En réalité, quand on les découvre, certains ont presque l'air de caricatures ; mais plus on les côtoie, plus ils prennent de la consistance et du réalisme. C'est très réussi, mais il faut bien dire que c'est lent ; il me semble que la même atmosphère aurait pu être créée en utilisant moins de pages, en supprimant peut-être quelques passages qui ne servent qu'à nous les rendre encore plus familiers. Mais c'est peut-être mes crampes aux bras qui m'influencent...

C'est à partir de la seconde moitié du livre que les choses s'accélèrent (le dernier tiers, peut-être). Petit à petit, on se rend compte que ces familles dans l'intimité desquelles on a plongé sont en réalité des châteaux de cartes maintenus debout par l'équilibre fragile que leur apportait un homme - celui qui est mort dans les premières pages. Et petit à petit, tout s'écroule, lentement d'abord, puis de plus en plus vite. Des actions individuelles auront des résultats inattendus qui eux-mêmes aboutiront à des changements importants... Et tout ça ne peut se terminer qu'en catastrophe. 

En résumé, ce roman n'a rien à voir avec Harry Potter à part peut-être la qualité des personnages et de l'intrigue, mais c'est un excellent roman qui confirme que J. K. Rowling a tout autant sa place dans la littérature pour adultes que dans celle pour adolescents. C'est une belle fresque dramatique qui emporte le lecteur à condition de lui laisser le temps de s'épanouir bien à son aise. J'ai mis longtemps à le lire mais il en valait la peine ! 


Pour en savoir plus :
- acheter ce livre sur Amazon (en poche, par pitié pour vos petits bras)


9 réactions:

Chicky Poo

Je suis assez d'accord avec toi sur tout ce que tu dis, sauf peut-être pour le fait d'enlever des pages... Parce que finalement, quand je suis arrivée à la fin de l'histoire, j'en voulais encore plus, je voulais rester avec ces personnages attachants tous autant qu'ils étaient !
Et pourtant, j'y ai trouvé un côté très malsain, probablement parce que finalement on est lecteur, mais aussi et surtout voyeur...

Bref, j'avais beaucoup aimé ce roman ! :)

Nathalie

Oui moi aussi en arrivant à la fin j'en voulais encore, mais je trouve que la première moitié est un peu longue ; dans l'idéal, je déplacerais des pages de la première à la deuxième partie ;)

Chicky Poo

C'est vrai que la première moitié est moins rapide que la seconde, mais en fait, la seconde est tellement palpitante que du coup, j'ai vite oublié le début ^^

Thalia

Et ben ... ton avis donne envie même si tu déplores la langueur sur les deux premiers tiers du livre ...
Il est évident que la brique fait peur ... je vais peut-être essayé de me l'intercaler pour le challenge d'Iluze en mai. J'avais déjà choisi un titre, mais pourquoi pas deux? :)

Vert

Hi hi hi ça a été pareil pour moi, j'ai mis super longtemps à le lire (et j'ai sué au début), mais je suis bien contente de l'avoir découvert, c'est pas du Harry Potter mais j'ai beaucoup aimé quand même.
(bon après je l'aurais sans doute jamais lu sans Harry Potter, mais c'est un autre problème ça...)

Touche pas à mes Bouquins !

Coucou :)

Comme j'ai lu Une place à Place à Prendre et que j'en ai fais un billet, je peux dire que je suis complètement d'accord avec toi, au niveau de la galerie de personnage, du tissage très fin des destins qu'elle prend le temps de filer au cours des pages.
Bien vu pour le huis-clos théâtral, c'est vrai que ces gens sont finalement très isolés dans la petite scène de leurs vies.

xoxo
Lily

maghily

J'ai commencé ce roman il y a quelques mois (alors que ça faisait un bail que je voulais le lire) et l'ai abandonné au bout d'une cinquantaine de pages. La morosité qui en dégorgeait m'a fait fuir.
Pourtant, j'ai toujours envie de le lire, de découvrir cette autre facette de J.K. Rowling ! Alors, je pense que ton article va peut-être le faire remonter sur le haut de ma PAL plus rapidement que prévu ! ;)

Nathalie

Merci pour vos commentaires ! Visiblement je ne suis pas la seule à trouver que c'est un livre qui ne s'apprécie pas dès les premières pages, il faut lui donner sa chance, Thalia et maghily :)

Iluze

Je pense que je me serai perdue si je n'avais pas fait un schéma des relations entre les personnages. J'ai adoré ce récit, surtout la deuxième partie plus rythmée. Je me rappelle l'avoir terminé en pleine nuit, les yeux rougis de larmes. Il faudrait que je découvre le dernier Rowling publié sous pseudo mais j'ai peur d'être déçue...

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...