2 juillet 2014

Un long dimanche de fiançailles, de Sébastien Japrisot - en pièce radiophonique


J'espère que vous n'êtes pas fatigués des pièces radiophoniques, car moi je les aime toujours autant !


Résumé :

"Août 1919. La guerre est officiellement terminée depuis neuf mois, mais elle dure encore dans tous les esprits. Alors que Mathilde est sans nouvelle de son fiancé Manech depuis plus de deux ans, elle reçoit une lettre de Daniel Esperanza, ancien sergent dans la territoriale. Mathilde y apprend que Manech, que l’on appelait là-bas « le Bleuet », faisait partie des cinq soldats condamnés à mort en conseil de guerre en janvier 1917. Cinq soldats qu'on a jetés un soir dans la neige, les bras liés dans le dos, entre les deux tranchées ennemies, pour qu’ils soient tués.Avec l’énergie de ses vingt ans, et malgré son handicap physique, Mathilde est bien décidée à découvrir toute la vérité sur cette ignominie."
(source)


Mon avis :

"Un long dimanche de fiançailles", je l'ai reçu sous format papier il y a de longues années. C'était un cadeau de Noël que j'ai feuilleté rapidement et que j'ai vite rangé dans une armoire : le résumé et les passages que j'ai lus m'ont paru tellement tristes et présageaient une fin si noire que je n'ai pas eu le courage de m'y mettre tout de suite. Je le gardais pour un jour où un moral à toute épreuve me permettrait de faire face à une histoire déprimante, mais entretemps j'ai changé de pays et laissé ce roman derrière moi, ce qui fait qu'au final, je ne l'ai jamais lu.  Je n'ai pas vu le film non plus, pour la même raison.

Jusqu'à cette semaine, où au moment de commencer le ménage et le repassage, j'ai regardé ce que France Culture avait à me proposer comme podcast intéressant... Et oh ! Belle surprise ! "Un long dimanche de fiançailles", en 10 épisodes d'une demi-heure ! De quoi découvrir l'histoire sans avoir le temps d'y verser trop de larmes, voilà exactement ce qu'il me fallait.

Alors, verdict ? Cette pièce est très bien faite, comme les précédentes. Les acteurs sont particulièrement doués et tous sont extrêmement naturels, encore plus que d'habitude. C'est vraiment époustouflant la façon dont le vocabulaire un peu défraîchi du début du XXème siècle sort de leur bouche sans qu'ils donnent jamais l'impression de lire un texte. Vraiment, chapeau ! Leur performance était un vrai plaisir à écouter d'un bout à l'autre.

La pièce m'a aussi permis de me rendre compte que je me faisais des illusions sur ce roman. Il ne s'agit pas d'une histoire déprimante de condamnés à mort et de soldats tués, ou pas uniquement, mais plutôt une enquête passionnante pleine de rebondissements, de tendresse et même de poésie. Les personnages sont touchants et le fond historique très réaliste nous permet de découvrir un aspect de la première guerre mondiale qu'on connaît moins, les condamnations pour mutilation volontaire. Plus je lis de romans historiques sur cette période, plus je me rends compte de l'atrocité humaine que "la grande guerre" a représenté. On connaît tous l'horreur des camps de concentration pendant la deuxième guerre mondiale, mais l'enfer des tranchées est presque aussi abominable. 

Le seul vrai problème de ce podcast c'est que l'histoire est un peu trop complexe pour être résumée de cette façon. Les personnages sont très nombreux, les fils entre eux sont ténus, et si j'ai bien suivi l'intrigue globale, je me suis un peu perdue dans les détails, je dois bien l'avouer. Qu'à cela ne tienne : maintenant que je sais que ce n'est pas aussi déprimant que ce que j'anticipais et que je connais la fin, je vais pouvoir entamer le livre sans flipper.

Voilà donc une autre très belle pièce de France Culture que je vous recommande, et qui m'a donné envie de découvrir le roman !


Pour en savoir plus :
- le podcast du premier épisode (suivre le lien "tous les épisodes" en bas à gauche pour accéder aux suivants)


3 réactions:

Thalia

Ma maman a vu le film et l'a trouvé beau. Moi pas osé regardé ni lire d'ailleurs. J'aime bien les histoires sur la guerre, mais j'en lis de manière TRES espacée.

Du coup, tu m'intrigues d'autant plus avec tes pièces radiophoniques et je vais regarder à ça de plus près. :)

Nathalie

C'est une belle façon de découvrir le texte sans trop "souffrir" si tu es trop sensible, comme moi :P

Gaby

Olalaaaa, Nathalie il faut que tu vois ce film, il est formidable !

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...