6 août 2014

Méditer pour ne plus stresser, de Mark Williams et Danny Penman


Depuis plusieurs années, je lis et j'enregistre des livres pour une jeune femme handicapée qui ne peut plus lire. Elle et moi n'avons pas nécessairement les mêmes goûts et peu d'entre eux me semblent suffisamment intéressants que pour en parler ici, mais celui que je viens de terminer m'a particulièrement interpellée...


Résumé :

Vous vous sentez débordé dans ce monde qui tourne trop vite. Tout va trop vite, une tâche chasse l'autre, vous êtes constamment fatigué, constamment stressé. Et si c'était votre cerveau qui vous jouait un tour, s'acharnant à régler des problèmes qui n'en sont pas, vous obligeant à agir, revivre le passer, vous projeter dans l'avenir, jusqu'à ce que vous n'en puissiez plus ? Et si il suffisait de se recentrer quelques instants sur le présent pour sortir de ce cercle vicieux et enfin retrouver le temps de vivre ? Grâce à un programme de huit semaines ponctuées de petits exercices faciles et de sessions de méditation dont l'efficacité a été prouvée scientifiquement, vous pouvez reprendre le contrôle de votre stress et de votre vie.


Mon avis :

Je ne suis pas une personne stressée ni malheureuse, ma vie n'est pas parfaite mais elle est très satisfaisante et j'en suis très heureuse. D'autre part, je me méfie des "self-help books", une tendance américaine : l'idée est toujours que grâce à quelques petits changements minuscules dans votre vie, quelques mini-efforts que vous ne sentirez même pas passer, vous pouvez enfin atteindre le bonheur et la plénitude que vous cherchiez depuis si longtemps. Ca a souvent l'air trop facile, trop évident, trop sectaire, et trop efficace !

Pourtant, de temps en temps, il y a un de ces livres qui a l'air de sonner un peu plus juste que les autres. Celui-ci en fait partie. D'abord parce qu'il est écrit par un professeur à Oxford, pas n'importe quel charlatan. Ensuite, parce qu'il adapte une technique qui a fait ses preuves dans le traitement de dépressifs chroniques, alors j'imagine que ça ne doit pas faire de mal au stressé lambda qui n'est pas (encore) tombé dans la dépression. Enfin, parce que livre est bourré (en notes) de références scientifiques récentes sur lesquelles la technique se base. Voilà un livre qui a l'air sérieux.

La méditation est une pratique très ancienne, au coeur du bouddhisme, connue pour permettre au pratiquant de se détacher des émotions et de les controler. Dans ce cas-ci, les exercices sont destinés à permettre de sortir du cercle vicieux du stress. D'après les auteurs, notre cerveau, face à un problème, se met en mode "action" ; il analyse la situation en se basant sur des critères dont nous ne sommes pas nécessairement conscients (comme des sensations physiques dont nous ne nous rendons pas compte, ou des souvenirs de moments où nous étions dans la même situation), infère certaines informations parfois incorrectes, puis fait monter la pression à la recherche d'une solution. Et ça peut vite devenir un cycle infernal : je cherche une solution - je n'en trouve pas - je suis déprimée sans m'en rendre compte - je culpabilise - je me sens encore plus mal - je cherche une solution à cette déprime - elle empire... 

La méditation a pour but de nous reconnecter avec nous-mêmes, pour se rendre à nouveau compte de tout ce qui se passe dans notre tête et notre corps à notre insu, sans culpabiliser. Le but est de pouvoir se comprendre soi-même, arrêter de se juger, de se mettre la pression, et se relaxer. Je vois tellement de personnes qui paniquent au moindre souci parce qu'elles ont atteint un point où la plus petite goutte d'eau semble faire déborder le vase !  Dans ce cas-là, c'est courant de se sentir dépassé et de culpabiliser pour ça, ce qui n'aide pas. La méditation doit pouvoir fournir les outils pour identifier les sensations et y faire face calmement. Savoir pourquoi on se sent mal, et accepter que les sentiments aussi bien négatifs que positifs ne sont pas des défauts, ce sont des choses externes qui ne nous définissent pas, que l'on peut observer et laisser glisser sur soi.

Tout ça est bien pratique dans les moments difficiles et j'en ai déjà fait l'expérience : parfois il est bon de craquer sans complexe, de se dire "je me sens mal, c'est à cause de cette expérience / de ce souvenir / de ce sentiment de culpabilité, je l'accepte, je pleure un coup et j'attends que ça passe". La méditation permettra de démêler les aspects complexes d'une situation difficile. Mais elle permet aussi (et dans mon bonheur actuel c'est ce qui me tente le plus) de vivre dans le présent. On nous dit sans cesse de profiter de la vie, mais qu'est-ce que ça veut dire ? Se dépêcher de réaliser tous ses rêves, vivre la vie comme un challenge, courir partout pour tout vivre, tout tenter ?  Encore une jolie façon de se mettre la pression !  A la place, je voudrais être à chaque instant dans le présent, ressentir chaque sensation, profiter pleinement de chaque petit bonheur sur le chemin, et même, pourquoi pas, ouvrir les yeux sur chaque petit malheur. Je veux me sentir vivre. Et je pense que ce livre peut aider à ça aussi.

Voilà, ça fait longtemps que la méditation me tente et ce livre propose un mode d'emploi apparemment faisable, adapté à notre vie trépidante. J'ai déjà tenté les séances les plus simples et je me rends compte que rien que se concentrer sur sa respiration pendant quelques minutes, c'est déjà pas du tout évident. Mais c'est aussi amusant, facile à tenter, et je compte poursuivre l'expérience - surtout si je trouve d'autres livres ou informations sur le sujet ! 


Pour en savoir plus :
- le site du livre (en anglais), avec les enregistrements audio pour accompagner les séances de relaxation
- acheter ce livre sur Amazon

1 réactions:

Tigger Lilly

Je note car je suis actuellement en quête de ce genre de bouquins et en effet il n'est pas évident de faire le tri parmi les stupidités en tête de gondole sur les étals de développement personnel.

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...