31 décembre 2014

Harry Potter et les Reliques de la Mort, de J.K. Rowling


Je n'ai pas eu le temps de chroniquer de livres ce mois-ci, mais je vais quand même terminer l'année en beauté avec un des livres que j'ai le plus attendu et dévoré le plus vite : le tout dernier tome d'Harry Potter !


Résumé :

Harry, Ron et Hermione n'assisteront pas à leur septième et dernière année d'études à Poudlard. A la place, il vont réaliser la mission que leur a confiée Dumbledore : retrouver et détruire les horcruxes pour enfin pouvoir tuer Voldemort.  Mais les mangemorts ont pris le pouvoir et pourchassent férocement Harry. L'année qui commence sera la plus dure de la vie du petit sorcier...


Mon avis :

Les tomes d'Harry Potter se suivent et se distinguent toujours. Les six premiers volumes évoluaient vers ce septième : on a croisé Voldemort plusieurs fois, on a assisté à sa montée en puissance, on en a appris de plus en plus sur lui et on a finalement compris ce qu'Harry (et lui seul) devait faire pour le détruire. Ce dernier tome est donc une sorte d'apothéose : c'est la bataille finale entre le bien et le mal.

Ce tome est aussi une apothéose dans la violence. Je me suis souvent demandée à quel âge les enfants pouvaient découvrir chaque tome de la série, et la règle générale semble être que chaque tome devrait être lu à l'âge d'Harry. Dans celui-ci Harry a dix-sept ans et ce qui lui arrive est parfois d'une cruauté impressionnante. Des personnages que l'on connaissait depuis longtemps meurent brutalement, la société des sorciers se désagrège, des innocents sont envoyés en prison, on est dans une situation de guerre civile. Le fait que l'histoire soit envisagée du point de vue d'Harry (qui est soit coupé du monde parce qu'il se cache, soit pris dans un tourbillon d'aventures) a pour résultat d'atténuer un peu l'horreur : il n'a pas le temps de s'appesantir sur les proches qu'il perd ou sur ce qu'il subit. Mais certains passages sont révélateurs : dans le manoir des Malfoy, il est témoin direct de scènes de tortures particulièrement brutales mais qui sont oubliées quelques pages plus tard, déjà remplacées par de nouvelles aventures et de nouvelles pertes...

Ce tome est donc celui de la perte d'innocence, marquée dès les premières pages par la perte d'un des "personnages" les plus innocents de la série.  Le thème de la culpabilité est d'ailleurs omniprésent : l'auteure s'emploie à démontrer que les bons (Dumbledore, Ron,...) ne sont pas toujours irréprochables et que les mauvais (les parents Malfoy, Rogue, Kreacher,...) pas nécessairement aussi mauvais qu'ils n'en ont l'air. L'éducation du lecteur à laquelle J.K. Rowling s'est attelée continue donc jusqu'à la dernière page.

Harry Potter a aussi pris de l'âge dans ce tome. En-dehors des aspects de l'intrigue qui restent éducatifs et de l'aventure omniprésente, le personnage en lui-même se comporte en adulte. Il a des choix extrêmement difficiles à faire et il est par la force des choses obligé de refuser la moindre aide de ceux qui ont jusque là été ses mentors. Ses sentiments ne sont plus impulsifs comme ils l'étaient jusqu'à présent, il est capable de se maîtriser à 100% et à la fin fait preuve d'un tel courage qu'il force l'admiration. Le petit garçon héros malgré lui est bien loin !

J'ai aussi beaucoup apprécié retrouver à nouveau une intrigue basée sur des objets ou personnages familiers depuis le début de l'intrigue mais qui prennent ici une nouvelle dimension. Qui avait fait attention au barman des Trois Balais jusqu'à présent ?  Et qui aurait pu penser que la cape d'invisibilité recélait tant de secrets ? Par contre, j'ai été un peu étonnée de la réaction d'Hermione concernant les fameuses reliques : dans un monde où la magie est omniprésente et pas toujours entièrement expliquée, je ne comprends pas pourquoi elle refuse avec tant d'énergie d'accepter l'existence de trois nouveaux objets fantastiques !

Enfin, en ce qui concerne le style, l'auteure fait preuve ici d'un talent pour le dramatique qu'elle n'avait pas encore eu l'occasion de démontrer. Il y a dans ce tome des scènes qui m'ont beaucoup marquée tant elles sont racontées avec brio : la "conversion" de Kreacher, les retrouvailles avec Neville, et vers la fin le passage dramatique qui suit le voyage d'Harry dans la pensine... Je les relis avec beaucoup plus de plaisir que les scènes d'action qui sont pourtant à couper le souffle, mais peut-être un peu trop nombreuse à mon goût. En tous cas la tension est omniprésente et une fois qu'on a commencé ce roman, il est difficile de le lâcher jusqu'à la dernière page. Je me rappelle d'ailleurs que ma première lecture n'avait pas duré plus d'une nuit !

Et voilà, avec tout ça je termine cette série, le challenge "Relisons Harry Potter" et aussi cette année de compte-rendus de lecture.  Je vous souhaite à tous une année 2015 pleine de pages !

Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre
- acheter ce livre sur Amazon

2 réactions:

Frankie

J'avais énormément aimé ce tome à ma première lecture d'autant plus que c'était le premier Harry Potter que je lisais en anglais. C'est vrai qu'il est sombre mais je pense que les lecteurs adéquats sont ceux qui ont grandi avec le petit sorcier et qui ont donc, comme tu dis, environ 17 ans.

Wendy&Belle

J'ai tellement envie de me les relire ! Tu me donnes encore plus envie ! :P

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...