6 février 2015

N'oublier jamais, de Michel Bussi


Voici une chronique où je sais que je vais à l'encontre de l'avis de la majorité... Allez-y, commentez si vous n'êtes pas d'accord !


Résumé :

Alors qu'il fait son jogging sur le bord d'une falaise, le jeune Jamal découvre une jeune femme avec une robe en lambeaux sur le point de se suicider. Il tente de la sauver en lui tendant une écharpe rouge trouvée à proximité, mais la jeune femme saute. Quand il retrouve son corps sur la plage en contrebas, l'écharpe est nouée autour de son coup... Jamal se rend vite compte que la mort de la jeune fille ressemble étrangement à deux assassinats commis dix ans plus tôt, et qu'il est le principal suspect. Mais comment persuader la police qu'il a vu la jeune femme sauter de son plein gré, alors que tout semble indiquer le contraire ?


Mon avis :

Je vais avoir du mal à vous expliquer ce qui m'a posé problème avec ce livre, alors commençons par ses points positifs. Il s'agit d'un polar et par conséquent la capacité de l'auteur à créer un mystère qui semble insoluble (puis à le résoudre malgré tout) est une qualité essentielle.  Il n'y a pas de doutes, à ce niveau-là, il s'en sort bien : ce qui arrive à Jamal est tout simplement incompréhensible. Je n'ai pas vraiment essayé de percer le mystère mais même si je l'avais fait, je ne pense pas que je serais parvenue à trouver une explication plausible. Ce n'est pas réellement un "whodunnit", car toutes les explications ne sont pas disponibles, mais il y a quand même suffisamment d'informations pour émettre des hypothèses... et il faut avoir beaucoup beaucoup d'imagination pour deviner un scénario qui, comme Jamal nous l'annonce dès le début, explique tout et se termine bien pour lui. Le rythme est aussi assez bien mené, les révélations se succèdent et le lecteur n'a pas le temps de s'ennuyer. Du coup je pardonne assez facilement le fait que l'ensemble est finalement plutôt tiré par les cheveux ; on n'est pas vraiment dans le polar ultra-réaliste, c'est un fait.

Et pourtant, j'ai failli l'abandonner plus d'une fois en cours de route ; je n'ai continué que parce que je voulais avoir le fin mot de l'histoire et parce que, insomniaque, je préférais continuer sur un roman qui n'exerce pas trop mes neurones et que je pouvais lâcher facilement si le sommeil venait enfin. C'est le style narratif qui m'a posé un gros problème. Si l'intrigue est compliquée, tout le reste m'a semblé beaucoup trop facile. Les personnages sont sans nuance, sans intérêt, et les efforts que l'auteur fait pour que nous nous attachions à Jamal sont beaucoup trop évident que pour fonctionner. Évidentes aussi sont les ficelles qu'il emploie pour nous obliger à poursuivre la lecture, les mystères parsemés ici et là et sur lesquels il insiste lourdement. Il emploie très souvent des métaphores et des références issues de la culture très récente, du vocabulaire qui balance entre familier et construit, bref, il se met en avant, sans arrêt, au travers des mots de son personnage. Il y a aussi un peu d'amour, un peu de sexe, un bout de drame, un poil d'héroïsme, bref, l'auteur utilise absolument toutes les ficelles possibles pour plaire au lecteur moderne. Ca marche probablement très bien avec les lecteurs occasionnels qui recherchent un peu de frisson et de mystère, mais moi ça m'a irritée, j'ai trop souvent eu l'impression de voir les sous-titres : "attention, ici je vais encore épaissir le mystère !" - "attention, maintenant tu vas être vraiment très étonnée !" - "regarde, t'as vu la belle métaphore ?" - "voilà, maintenant c'est le moment d'admirer ce brave Jamal qui a eu une vie tellement difficile" - "tiens, t'as vu, j'ajoute quelques passages sous forme de documents administratifs mystérieux, c'est une idée originale, non ?"... Yirk. 

Bref, je ne veux pas non plus avoir l'air méprisante ; tout ceci ne résume que mon expérience personnelle et chaque lecture parle différemment à chaque lecteur. Alors pour résumer :
- si vous êtes un lecteur occasionnel, si vous êtes du genre à vous concentrer uniquement sur l'intrigue, si vous n'avez pas beaucoup d'expérience en polars / thrillers, ou si vous cherchez un roman qui ne servira qu'à vous divertir pendant quelques heures : allez-y, vous allez probablement adorer.
- si vous êtes un peu exigeant sur le style, que vous voulez un roman aux personnages fouillés ou dont vous vous souviendrez longtemps, que vous n'aimez que les polars très réalistes ou que vous avez un peu d'expérience du genre : ne perdez pas votre temps, il y a tellement mieux à découvrir.

En ce qui me concerne, je ne crois pas que je tenterai à nouveau de lire du Michel Bussi ! 


Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre
- pour compenser un peu mon avis, celui de Barbouille, pour qui c'est un véritable coup de coeur, et celui de Stelphique, qui l'a trouvé absolument génial.
- acheter ce livre sur amazon.


4 réactions:

Mylène Ancel

Mouais mouais mouais ça me tentait bien de découvrir cet auteur mais du coup je me pose des questions :P

Nathalie

Je pense que pour t'en faire une opinion il faut que tu essaies toi-même, au moins un petit peu, il y a tellement de lecteurs qui ont adoré :)

Selene

Ouh la... je peux comprendre que tu n'aies pas aimé mais dans ton dernier paragraphe, tu dis que tu ne veux pas avoir l'air méprisante avant de l'être totalement parce que même si tu précise que c'est ton avis de lectrice quand tu dis que seul les lecteurs occasionnels vont aimer et que les lecteurs un peu exigeants devraient passer leur chemin, là justement, tu es méprisante.
C'est un peu comme si quelqu'un qui a adoré le roman te disais en fin de chronique: "Bussi n'est pas accessible à n'importe qui... Faut avoir un certain niveau pour le suivre et le comprendre"...

Nathalie L.

Selene, tu as mal résumé le dernier paragraphe :) En roman policier comme dans tous les autres genres, il y a des auteurs qui reprennent les bonnes vieilles ficelles déjà largement explorées par les autres, et il y a ceux qui se démarquent, par un style avec un peu d'originalité, une intrigue qui se distingue de l'intrigue typique, des personnages qui sortent de la galerie de ceux qu'ont voit souvent, etc. Pour un lecteur qui n'a pas beaucoup d'expérience dans les polar, ou un lecteur qui aime justement "les bonnes vieilles ficelles", pas besoin de chercher un auteur qui se démarque, et il n'y a pas de mal à ça. Mais pour la plupart des lecteurs qui ont déjà lu beaucoup de polars, reprendre un roman qui utilise les mêmes ficelles que plein d'autres, ce n'est pas intéressant, c'est du déjà vu, et donc avec l'expérience on devient plus exigeant. Je ne vois pas ce qu'il y a de méprisant à faire la distinction entre ce que va apprécier un lecteur occasionnel (de polar, toujours) et un lecteur qui en a lu beaucoup et donc cherche quelque chose de différent de ce qu'il a déjà lu.

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...