30 décembre 2015

Le petit Lord Fauntleroy, de Frances Hodgson Burnett


Juste à temps, voici ma dernière participation au challenge "Un genre par mois" : un livre jeunesse qui a bercé mon enfance.


Résumé :

Le petit Cédric est né à New York d'un père anglais et d'une mère américaine. Très jeune orphelin de père, c'est un petit garçon tout à fait adorable, intelligent, bien élevé et qui fait fondre le coeur de tous les adultes qui l'entourent. Jusqu'au jour où on apprend qu'il est l'héritier d'un conte anglais très riche et très peu aimé. Devenu soudainement le petit Lord Fauntleroy, Cédric débarque avec sa maman pour faire la connaissance d'un grand-père désagréable et tout à fait prêt à le détester...


Mon avis :

Le Petit Lord Fauntleroy est un de ces livres que j'ai reçus quand j'étais bien jeune (à l'époque, je dévorais déjà les pages), et j'ai profité du séjour de Noël chez mes parents pour le reprendre dans la bibliothèque et le parcourir à nouveau. J'aime bien relire de temps en temps ces livres qui m'avaient marquée enfant, pour essayer de déterminer avec mes yeux d'adulte quelles étaient les formules qui me plaisaient. 

Shadows of Self, de Brandon Sanderson


Encore du Brandon Sanderson !  Je vous avais dit que j'en ai beaucoup lu cet automne, et celui-là il faut que je vous en parle rapidement : sa suite sort déjà en janvier... Amateurs de la série Fils-des-Brumes, ce livre est pour vous !


Résumé :

Suite aux événements de l'Alliage de la Justice, Waxillium Ladrian est devenu consultant pour la police d'Elendel, tandis que Marasi est devenue l'assistante du directeur de la police. Ils ont tous deux beaucoup à faire : le peuple s'agite de plus en plus, se rebelle contre les injustices sociales et semble au bord de la révolution, tandis que le frère du gouverneur de la ville est brutalement assassiné en même temps que la plupart des têtes de la mafia locale. Quelqu'un essaie de déstabiliser la ville, mais qui et dans quel but ?


Mon avis :

Avant de commencer ce roman, j'ai pris la peine de relire les premières aventures de Waxillium Ladrian, "L'Alliage de la Justice". J'ai bien fait de me rafraîchir la mémoire, car "Shadows of Self" est la suite directe de ce premier tome, mais j'ai ensuite regretté de ne pas avoir été encore plus loin : j'aurais dû relire toute la trilogie des Fils-de-brumes. Car si "L'Alliage de la Justice" n'avait en commun avec la première trilogie que son emplacement géographique (à part une petite surprise dans les toutes dernières pages), ici le lien est beaucoup plus direct. Je ne suis pas sûre qu'il soit possible d'apprécier pleinement ce roman sans avoir lu auparavant Fils-des-Brumes, et personnellement j'ai été frustrée de ne pas en avoir un souvenir plus précis.

28 décembre 2015

The Android's Dream, de John Scalzi


Je vous le dis tout de suite : je pense que ce livre est LE coup de coeur de l'année 2015 (il était donc temps que je vous en parle !).  De la science-fiction, de l'humour, de la politique, de l'action, tout ce qu'il faut pour me rendre heureuse...


Résumé :

Lors de négociations commerciales entre les humains et des Nidu, représentants d'une petite planète peu importante au niveau galactique mais malgré tout bien plus puissante que la Terre, un diplomate terrien provoque un grave incident. Seul moyen d'éviter une guerre interplanétaire que les humains sont certains de perdre : retrouver un exemplaire d'une race de moutons dont les Nidus ont besoin pour une cérémonie de couronnement. La tâche est confiée à Harry Creek, ancien soldat et informaticien de génie, qui se rend vite compte que ce sera bien plus compliqué et bien plus dangereux que prévu...


Mon avis :

Ce roman, c'est sans contexte LA bonne surprise de cette année. Et non, je n'exagère pas ; tous les ingrédients y sont. D'abord, il s'agit d'un roman que je ne connaissais absolument pas ; j'ai acheté cet audiolivre uniquement parce qu'il était en promotion sur Audible il y a quelques mois (5 dollars si je me souviens bien, une affaire), qu'il était de l'auteur John Scalzi que je voulais découvrir depuis longtemps (j'ai entendu beaucoup de bien de son roman "Le vieil homme et la guerre"), et qu'il était narré par le fameux Will Wheaton (acteur dans Star Trek et dans The Big Bang Theory, et narrateur à la voix très plaisante). J'ai probablement lu le résumé au moment de l'achat mais depuis lors je l'avais complètement oublié et il traînait dans ma PAL audio où je l'ai repêché au hasard après avoir terminé "Docteur Sleep". Je m'attendais à être déçue vu que je venais d'enchaîner plusieurs audiolivres que j'avais adorés... et en fait, j'ai été happée immédiatement par une histoire qui m'a surprise de la première à la dernière phrase.

27 décembre 2015

Elantris, de Brandon Sanderson


En mode "je ratrappe mon retard avant la fin de l'année", voici la chronique d'un autre livre écouté en audiolivre il y a déjà quelques semaines... Encore un roman de Brandon Sanderson dont je suis en train de dévorer toute la bibliographie.


Résumé :

Dans le passé, Elantris était une ville merveilleuse, la capitale de dieux bienveillants capables de magie pour le bien de tous. N'importe quel citoyen d'Arelon pouvait se réveiller un matin avec les pouvoirs et devenir un dieu vivant. Puis il y eut le sheod : tous les dieux d'Elantris sont devenus des morts-vivants, souffrant atrocement de la moindre blessure, incapable de faire le bien. Les habitants d'Arelon les ont alors enfermés dans leur capitale devenue un antre de violence et de douleur, et quiconque se transforme en Elantrien y est à son tour mené. Dix ans plus tard, la jeune Sarene, princesse de Teod, arrive en Arelon pour y épouser le prince Raoden... juste un peu trop tard : on lui annonce qu'il vient de mourir. Condamnée par un traité politique à rester sur place, elle s'immisce dans la politique du pays et se rend vite compte qu'elle peut y jouer un rôle important. Pendant ce temps, Raoden a en fait été victime du sheod et, enfermé à Elantris, tente d'y créer un antre de paix malgré la souffrance. Tous les deux l'ignorent, mais le temps est compté : Hrathen, un haut prêtre de la très violente religion Derethi, est arrivé en Arelon avec pour mission de convertir le pays en trois mois... sans quoi tous ses habitants seront massacrés.


Mon avis :

Ca fait déjà un certain temps que j'ai écouté le livre audio d'Elantris, et faute d'avoir pu en rédiger la chronique rapidement, c'est un peu flou dans ma mémoire maintenant. Je suis aussi un peu influencée par mes lectures suivantes : j'ai depuis lors dévoré les deux premiers tomes des Archives de Roshar du même auteur, ainsi que la suite de Fils-des-Brumes, "Shadows of Self". Mais peut-être que ça me donne un recul supplémentaire pour vous parler de ce roman-ci.

Docteur Sleep, de Stephen King


Dans le dernier billet, je vous parlais de "Shining" de Stephen King. Tout de suite après, j'ai enchaîné sur sa suite...


Résumé :

Le petit Danny Torrance a grandi, mais son aventure dramatique à l'Overlook ne l'a pas débarrassé des fantômes qui hantent sa vie. Au fil des années, il apprend à gérer son don, ce "shining" qui lui empoisonne l'existence, et à l'utiliser pour donner la paix à ceux qui sont sur le point de mourir. Mais il y a quelque part une jeune fille née avec un don encore plus puissant que le sien, un shining si intense qu'il attire sur elle un grand danger. Seul Dan Torrance est en mesure de l'aider...


Mon avis :

La fin de "Shining" était tellement percutante que l'idée de poursuivre l'aventure auprès de Danny Torrance m'a séduite immédiatement. Je pensais qu'une fois l'Overlook détruit, les fantômes qui le hantaient laisseraient Danny tranquille et qu'il pourrait grandir avec le seul pouvoir de lire les pensées des autres (ce qui est déjà plutôt intéressant). Je pensais aussi que l'histoire de Doctor Sleep commencerait au moment où Danny est adulte. Et je me trompais dans les deux cas.

1 décembre 2015

Shining, de Stephen King


Sur ma liste de livres lus depuis un certain temps et pas encore chroniqués, il y ce fameux roman de Stephen King que je n'avais jamais lu (et je n'avais pas vu sa célèbre adaptation cinématographique non plus). Je l'ai découvert à l'occasion du Book Club de Livraddict au mois d'octobre, il est donc temps que je vous en parle... D'autant plus qu'il m'a fait passer un bon moment.


Résumé :

Danny Torrance est un petit garçon un peu spécial : il a des pouvoirs psychiques que lui-même ne s'explique pas. Il n'a que six ans, mais il sait que la vie n'est pas facile pour sa famille : son père, alcoolique en rémission, a perdu son travail et accepte le poste de gardien pour l'hiver dans un hôtel luxueux au milieu des montagnes. Danny, son père Jack et sa mère Wendy s'installent donc à l'Overlook et s'apprêtent à être complètement coupé du monde. Mais l'hôtel a une histoire tumultueuse avec de nombreux morts et est particulièrement dangereux pour un petit garçon aux pouvoirs aussi développé que Danny...


Mon avis :

Pour une grande lectrice comme moi, c'est presque surprenant de ne pas avoir lu plus de romans de Stephen King.  Je me souviens avoir dévoré "Le fléau" pendant mon adolescence, emprunté à la bibliothèque de l'école à qui il manquait un tome ; je n'ai donc jamais eu le mot de la fin, ce qui m'a laissé surtout une impression de frustration. Bien plus récemment, j'ai aussi écouté en audiolivre "Joyland" qui m'avait beaucoup plu, mais qui n'est pas un roman d'horreur. J'étais donc un tout petit peu appréhensive en entamant le fameux Shining qui a une réputation de causeur de nuits blanches, d'autant plus que je sais que mon imagination débordante est toujours là pour me jouer des tours.