22 avril 2016

Perfect State, de Brandon Sanderson


Après un petit détour par le théâtre, revenons à l'un de mes genres préférés (la fantasy) et l'un de mes auteurs préférés (Brandon Sanderson) !


Résumé :

Le Dieu-Empereur Kairominas a réussi sa longue vie. Il a battu tous ses ennemis, a uni sous sa coupe un monde en conflit perpétuel, est en train de conquérir l'art d'une magie que lui seul peut maîtriser. Il ne lui reste plus qu'un ennemi, un autre dieu qui lui voue une haine aussi implacable qu'inexpliquée. Sa vie est celle d'un héros permanent qui commence à s'ennuyer. Jusqu'au jour où il est contraint de participer à un rendez-vous galant avec une déesse d'un autre monde qui a, comme lui, passé sa vie en héroïne.  Quand deux êtres exceptionnels se rencontrent, tout peut arriver...


Mon avis :

J'avais raté la sortie de cette novella en 2015 mais si j'ai fini par la lire, c'est grâce à son auteur : comme elle est éligible pour le prix Hugo de cette année, il a proposé de l'envoyer à ceux qui ont la possibilité de proposer un titre pour le prix et qui lui en faisaient la demande. Comme j'ai déjà mes tickets pour la Worldcon 2017 et que ça me permet de proposer des titres pour le prix de cette année, j'ai envoyé un petit message à l'un de mes auteurs préférés (j'ai l'impression de devenir un peu groupie du coup...) et son assistant m'a envoyé une copie de Perfect State. Je vais peut-être gâcher un peu la surprise sur mon avis en disant qu'après l'avoir lue, je l'ai en effet proposée pour l'Hugo de la meilleure novella...

Je lis peut-être trop de Brandon Sanderson (ou alors c'est lui qui écrit de trop ?) mais je finis par connaître sa touche par coeur. Dans le héros de cette histoire, j'ai immédiatement reconnu une bonne dose de Lightsong, le dieu sarcastique de Warbreaker, complété de son grand prêtre imperturbable. Sauf que Kairominas est moins développé que Lightsong (longueur du récit oblige), et surtout qu'il prend son rôle très au sérieux alors que Lightsong s'en moque ouvertement. Tous deux pourtant réfléchissent à leur position dans le monde qui les entoure, et celle de Kairominas est particulièrement surprenante pour le lecteur, ce qui fait une bonne partie du charme de cette novella. Je ne vous en dirai pas plus, mais les choses ne sont pas telles qu'elles le paraissent au départ... 

Forcément, comme le texte est assez court, il y a beaucoup de choses à découvrir en quelques pages. L'auteur maîtrise très bien cet exercice : on reste juste assez longtemps dans le monde de Kai pour comprendre comment il fonctionne et surtout pourquoi il existe. Ensuite l'action prend le dessus. S'il y a un aspect que j'ai trouvé peut-être un peu plus flou, ce sont les scènes d'action vers la fin : d'un coup on a un mélange de magie, de technologie, de codage informatique et de physique-chimie. En passant de l'un à l'autre, l'auteur n'arrête pas de nous surprendre, mais c'était peut-être un peu rapide pour moi qui ne suis pas toujours suffisamment attentive dans les scènes d'action très rythmées. Il y a aussi une question philosophique très intéressante ouverte et en partie explorée par la discussion entre Kai et sa compagne, mais qui aurait pu faire carrément la base d'un roman tout entier. Ceci dit, c'est bien aussi, une histoire qui pose la question et nous laisse imaginer tout son potentiel. 

Pour le titre de ce récit, l'auteur a choisi un petit jeu de mot qui convient parfaitement, mais si j'avais été à sa place, j'aurais peut-être accentué le côté un peu humoristique et décalé : finalement cette histoire c'est surtout celle d'un rendez-vous galant très spécial, il y avait moyen de creuser cet aspect (How to date in another world peut-être ?). Ceci dit le lecteur s'attendrait peut-être alors à quelque chose de plus comique que ce récit où l'humour reste quand même accessoire. 

En résumé, je suis séduite par toutes les bonnes idées de ce récit, et un peu déçue qu'elles n'aient pas été exploitées dans une histoire un peu plus longue. Dans une novella, on a à peine le temps de découvrir les personnages que déjà on est pris par le rythme de l'intrigue. D'un autre côté, je comprends le choix de l'auteur de laisser notre imagination creuser le reste et je ne peux pas dire qu'il y ait vraiment un manque de quoi que ce soit : en quelques dizaines de pages, on a un univers très original, un héros et quelques personnages présentés juste comme il faut, une belle question philosophique, une intrigue pleine d'action et de suspense, de la fantasy et de la science-fiction dans un seul pot, et quelques belles surprises. Que demander de plus ?  Ah, je sais : une traduction en français...


Pour en savoir plus :
- la fiche Bibliomania du livre
- la fiche Goodreads du livre

0 réactions:

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...