23 juin 2020

The Vanishing Man (Charles Lenox préquelle 2), de Charles Finch


J'avais prévu de reprendre les publications régulières sur ce blog, mais le coronavirus est venu chambouler ma vie comme celle de tout le monde. Maintenant que les choses sont rentrées dans l'ordre, j'ai toute une série de chroniques en retard à vous présenter. commençons avec une série que les habitués de ce blog reconnaîtront...


Résumé :

Le détective amateur et gentleman victorien Charles Lenox en est encore au début de sa carrière mais commence à se faire un nom auprès de ses proches. C'est comme ça que le Duc de Dorset le consulte pour une affaire délicate : un tableau a été volé dans son bureau privé. Le tableau en lui-même a peu de valeur, mais il y a dans la même pièce un autre tableau, une pièce historique inconnue du public dont la valeur est inestimable car il renferme un secret de grande importance pour tout le pays. Lenox est chargé de retrouver discrètement le voleur et se retrouve avec une affaire qui devient de plus en plus complexe, grave et mystérieuse...


Mon avis :

Il y a peu de séries de romans que je suive avec assiduité, mais les aventures de Charles Lenox en font partie. Depuis que j'ai découvert le premier tome par hasard il y a bientôt quatre ans, j'ai enchaîné les lectures pour dévorer les 10 tomes principaux, la nouvelle additionnelle, et maintenant les trois préquelles. J'ai alterné entre audiolivres et ebooks, étant donné que le narrateur de l'audiolivre est particulièrement agréable mais que plusieurs tomes ont été rendus inaccessibles dans ce format (probablement des problèmes de droits). Je vais même jusqu'à précommander les audiolivres dès l'annonce de leur sortie. La seule chose que je ne fais pas systématiquement, c'est écrire mes impressions. C'est pourquoi j'ai dû réécouter ce tome, que j'avais déjà découvert il y a un an ou deux, pour enfin rédiger cette chronique. Je ne me plains pas, ce fut un vrai plaisir.


Nous retrouvons donc Charles Lenox en pleine jeunesse, installé à Londres depuis seulement trois ans, et qui tente de consolider sa carrière inhabituelle. En tant que gentleman, il ne doit pas - ne peut pas - travailler, et on attend de lui qu'il s'occupe avec des activités acceptables pour sa classe sociale : la politique, les affaires, l'armée. Résoudre de sordides affaires criminelles n'en fait clairement pas partie, et Lenox marche sur une corde raide : il doit arriver à se positionner comme un détective sérieux et professionnel, tout en gardant son statut d'amateur pour ne pas être rejeté par les membres de sa classe sociale.

Cette difficulté est particulièrement apparente dans ce tome, parce que d'une part il est encore au début de sa carrière, mais aussi parce que dans cette affaire il se frotte à la très haute société. Un duc, dans son monde, c'est quelqu'un d'immensément riche, d'éminament respectable, qui appelle la reine "mon amie", et qui a l'habitude de se faire obéir en tout, d'être mieux traité que tout le monde et par tout le monde. Malgré son propre statut privilégié, Lenox est impressionné, mais en souffre aussi, car comme il "travaille" (bénévolement) pour lui, le duc se permet de le traiter d'une façon très dommageable pour la réputation de notre héros. La première préquelle parlait déjà de cette tension dans la vie de Lenox, mais elle est ici illustrée de facon subtile et tangible.

Une autre chose qui distingue (un peu) ce tome des précédents c'est qu'il fait intervenir un personnage historique. Je ne vais pas gâcher la surprise mais le mystère tourne autour de quelqu'un d'exceptionnellement important pour le Royaume-Uni (et tout le monde anglophone en réalité). C'est l'occasion de nous parler un peu de sa vie et du climat politique où il a évolué. L'auteur adore glisser dans ses romans des infos sur la période Victorienne et l'origine de certains mots ou habitudes qui ont persisté jusqu'aujourd'hui, mais c'est la première fois qu'il nous apprend des trucs sur une période encore plus ancienne. Je ne m'y attendais pas et ce fut un petit plaisir de plus.

Pour le reste, on retrouve les caractéristiques des autres tomes de cette série familière : Charles Lenox, le détective le plus sympa dont j'ai eu le plaisir de lire les aventures, son petit monde domestique, familial et social, son époque si douce pour ceux qui se trouvent en haut de l'échelle sociale, une enquête à rebondissements et bien ficelée, des personnages secondaires intéressants. Je pense que pour bien profiter de cette série, il vaut mieux commencer soit par le premier tome publié (A beautiful blue death), soit par la première préquelle. Mais si vous connaissez déjà notre héros, ce tome ne vous décevra pas.

 
Pour en savoir plus :
- la fiche Goodreads du livre

0 réactions:

Votre commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...