29 mai 2018

De l'eau pour les éléphants, de Sara Gruen


Longtemps après tout le monde, je découvre enfin ce roman dont on a beaucoup parlé ! 


Résumé :

Jacob, 93 ans, est un vieux monsieur bougon en maison de retraite qui supporte très mal les limites imposées à sa liberté. Un cirque de passage dans sa ville lui rappelle l'époque où, au coeur de l'Amérique pendant la Grande Dépression des années 1930, il était sur le point de terminer ses études de vétérinaire quand sa vie a basculé.  Devenu par hasard soigneur de ménagerie, le jeune Jacob a joué le rôle de catalyseur dans un drame impliquant homme et animaux, cruauté et amour.


Mon avis :

Encore un livre que j'ai lu en suivant mon schéma préféré : acheté il y a longtemps à l'occasion d'une bonne affaire (probablement en soldes sur Audible), longtemps oublié dans ma bibliothèque virtuelle, retrouvé récemment, dévoré sans a-priori. L'avantage dans ce cas-ci, c'est que ce roman a eu un succès imprévu et puis a fait l'objet d'un film, mais que moi qui l'ai lu longtemps après tout le monde, j'ai pu le découvrir sans attentes démesurées. J'ai lu ensuite sur Goodreads plusieurs commentaires de lecteurs qui en espéraient trop. Ce n'était pas mon cas ; j'avais au contraire un peu peur de l'aspect romantique indiqué dans la quatrième de couverture, moi qui suis extrêmement difficile quand il s'agit de romance. 

26 mai 2018

Ces livres découverts par accident


Est-ce que ça vous est déjà arrivé de découvrir un livre complètement par accident ? En achetant le mauvais titre, en piochant par hasard dans la bibliothèque de quelqu'un d'autre, en recevant un cadeau inattendu, etc ? Je pensais à ça l'autre jour et je serais curieuse de connaître vos petites anecdotes sur le sujet. Ça peut être vraiment amusant !

En ce qui me concerne, ça m'est arrivé plusieurs fois. Il y a eu des mauvaises et de très bonnes surprises. Ça a commencé quand j'étais toute petite : je passais beaucoup de temps (toutes les vacances et tous les jours après l'école) chez ma grand-mère, chez qui je m'ennuyais prodigieusement. L'avantage c'est que ça m'a appris à aimer la lecture, qui m'occupait et me dépaysait à la fois. De temps en temps, ma grand-mère descendait du grenier une caisse de livres pour enfants qui avaient appartenu à mon père et mon oncle ; j'ai ainsi découvert les Comtesse de Ségur et les bibliothèques roses et vertes.  Mais le plus souvent on les avait lus et relus en quelques semaines, et il fallait plusieurs mois pour la convaincre de retourner au grenier échanger cette caisse contre une autre. 

Elle avait aussi une bibliothèque pour adultes dans le salon, le genre de livres qui sont là pour décorer dans une maison ou personne ne lit : meuble en bois poli, vitrines, reliures en cuir toutes identiques, collection de romans et essais classiques. Je pense que personne ne les avait ouverts.

Quand j'avais une dizaine d'années, j'ai réussi à la convaincre de me laisser toucher à ces livres et j'ai commencé à piocher dans la collection. Moi qui étais beaucoup trop jeune pour ces lectures, je n'y connaissais rien et j'ai pioché au hasard. C'est ainsi que j'ai été très déçue par "Mémoires d'Outre-Tombe" de Chateaubriand, parce que je pensais que j'y trouverais des histoires de zombies ou de fantômes !  :D

J'ai aussi lu "Ivanhoe" de Walter Scott, que j'avais bien aimé, même si je n'avais pas compris grand-chose ("C'est quoi ces histoires de gens qui parlent français en Angleterre ?" - je l'ai relu plus tard). Je me souviens que je n'avais pas réussi à lire plus de quelques lignes de Proust, et que Victor Hugo m'avait paru très soporifique. Mais mon préféré, ce fut "Martiens, Go Home!" de Fredric Brown. Je ne comprends toujours pas ce que ce roman de science-fiction satyrique américain faisait dans cette collection très sérieuse et en français. Quoi qu'il en soit, cette histoire de petits hommes verts qui apparaissent brutalement sur Terre, appellent tous les hommes "Toto" et toutes les femmes "Chouquette" et passent leur temps à énerver l'humanité sans autre but évident que de rendre tout le monde fou de rage, m'a fait rire de bout en bout. Je l'ai d'ailleurs relu en anglais il y a quelques années et je l'avais commenté sur ce blog

Et vous, vous est-il arrivé de faire des découvertes littéraires complètement par accident?  Racontez-moi !

24 mai 2018

Le livre des épées (The Book of Swords), de G.R.R. Martin, Ken Liu, Robin Hobb, Scott Lynch, etc.


Je suis toujours un peu triste de vous parler d'un excellent livre qui n'a malheureusement pas encore été traduit, mais celui-ci le sera bientôt, alors je me permets de vous en proposer un avant-goût !


Résumé :

La fantasy américaine a produit de nombreux sous-genres, mais l'un des plus anciens et des plus connus est le "sword and sorcery", qui arme ses héros d'épées et de magie pour les mettre en scène dans des aventures épiques. Ce recueil rassemble des nouvelles dans ce registre, écrites par les meilleurs auteurs actuels de fantasy.


Mon avis :

J'ai entendu parler de ce recueil avant sa sortie, l'année passée pendant la Worldcon à Helsinki. Scott Lynch, l'auteur de la fameuse série des Salauds Gentilshommes, était présent et proposait une lecture du début de sa nouvelle qui devait paraître dans cette anthologie. J'avais beaucoup aimé cette petite mise en bouche, et quand le recueil est sorti, je l'ai acheté au format audiolivre.

22 mai 2018

Téméraire, tome 3 : Par les chemins de la soie, de Naomi Novik


Revoici les aventures du dragon Téméraire et de son compagnon, le capitaine Will Laurence !


Résumé :

Après avoir résolu leurs problèmes en Chine, le capitaine Will Laurence et son dragon Téméraire sont prêts à retourner en Angleterre, quand ils reçoivent un message leur ordonnant d'aller à Istanbul pour récupérer trois oeufs de dragons. Comme la mission est urgente et que leur bateau est indisponible, ils sont obligés d'entamer un long et dangereux périple à travers l'Asie en suivant les anciennes routes de la soie. Traversées du désert, attaques, traîtrises et autres mésaventures attendent nos héros, qui devront également faire face aux armées de Napoléon...


Mon avis :

J'ai écouté ce roman à la suite des deux autres tomes l'année passée (au format audiolivre en VO), et j'avoue que c'était une erreur ; je me suis vite rendue compte que je saturais, à force d'enchaîner les aventures de Téméraire. Je n'étais pas attentive pendant l'écoute, et je n'ai même pas eu le courage de chroniquer ce troisième tome !   Du coup je l'ai laissé de côté, puis je l'ai réécouté récemment et j'y ai pris beaucoup plus de plaisir.

18 mai 2018

Guide de survie en territoire zombie, de Max Brooks


Que faire si tout à coup les zombies envahissent votre vie ?  Ce livre vous dit tout !


Résumé :

Les attaques zombies sont une menace peu connue mais de plus en plus pressante, comme le prouvent les nombreuses attaques récentes. Soyez prêts à les affronter, votre vie peut en dépendre. Ce guide rassemble toutes les informations connues et les meilleurs conseils de survie en cas d'invasion de morts-vivants : qu'est-ce qu'un zombies et leurs différents types ; comment reconnaître une attaque zombies quand les autorités essaient de vous la cacher ; quelles armes utiliser pour se défendre ; comment préparer et soutenir un siège en attendant les secours ; comment se déplacer en territoire infesté ; comment débarrasser une région de zombies en fonction du terrain ; et beaucoup d'autres conseils pratiques et nécessaires. Tout les conseils sont basés sur les études et expériences acquises lors des nombreuses attaques historiques. Ne les prenez pas à la légère. Votre survie est entre vos mains.


Mon avis :

Lorsque j'ai lu et énormément apprécié (à ma propre surprise) "World War Z" du même auteur, j'ai commencé à m'intéresser au livre qui en quelque sorte l'accompagne, "Guide de survie en territoire zombie". A l'époque je m'étais dit que je le lirais à l'occasion, mais j'ai été un peu refroidie par de nombreux avis négatifs. Et puis, il y a quelques mois, la version audio VO du livre était en promotion sur Audible, alors je l'ai achetée, juste pour voir. Et quand l'autre jour je voulais quelque chose de facile à écouter et de pas trop long, c'est ce livre que j'ai choisi.

13 mai 2018

Premières lignes #14


Aujourd'hui, c'est le jour de notre rendez-vous "Premières lignes", créé par Ma Lecturothèque et découvert chez Bettie Rose. Le principe est simple : chaque dimanche, je prends un livre et je vous cite les premières lignes du récit. C'est généralement ce que je fais pour choisir un livre dans une librairie, et c'est un bon moyen pour vous donner un mini aperçu des romans qui m'ont marquée.

Cette semaine, je vous présente...


Le jour où la guerre fut déclarée, une pluie de téléphones s'abattit avec fracas sur les pavés de Novy Petrograd, tombant en averse du ciel. Certains d'entre eux avaient à moitié fondu sous la chaleur de l'entrée en atmosphère ; d'autres carillonnaient et cliquetaient, refroidissant rapidement dans la fraîcheur du petit jour. Un pigeon curieux s'approcha en sautillant, la tête penchée sur le côté ; il donna un coup de bec sur la coque brillante d'un des appareils, puis s'éloigna d'un battement d'ailes alarmé quand celui-ci se mit à sonner. Une petite voix commença à parler :
- Bonjour. Tu veux bien nous distraire ? 
Voici le genre de premières lignes qui donnent envie de connaître la suite, vous ne trouvez pas ?  Elles donnent aussi un petit aperçu du côté déjanté de ce roman de science-fiction dont je vous parle ici

10 mai 2018

Sandman, tome 2 : La maison de poupée, de Neil Gaiman et collectif


Je vous ai parlé l'année passée du premier tome de la bande-dessinée Sandman ; il m'a fallu plusieurs mois pour me lancer dans le second tome, mais je vous en parle enfin !


Résumé :

"Son nom lui-même est un mystère. Il se nomme Sandman, mais aussi Dream ou Morphée. Comme les autres membres de la famille des Éternels - Death, Destiny, Delirium, Desire, Despair et Destruction - il incarne un sentiment ou une réalité de l'âme humaine. Son royaume est celui des songes, un royaume à la fois sombre et enchanteur, dont le Maître est immortel, mais faillible et fragile. En suivant Sandman dans ses aventures, ses peines et ses tourments, le lecteur plongera dans un fascinant rêve éveillé.
Rose Walker trouve dans une étrange maison où elle a été invitée à se rendre, plus de choses qu'elle n'en attendait. Entre autres, des parents perdus de longue date, un congrès de tueurs en série et, finalement, sa véritable identité... Le Maître des Rêves, Sandman, cherche à comprendre ces mystères, sans se douter un instant - une éternité ? - qu'une main tire les ficelles dans l'ombre. Une main dont le propriétaire pourrait même être assez proche de lui..."
(quatrième de couverture) 


Mon avis :

J'ai beau avoir lu et apprécié le premier tome de cette série de comics culte, je suis toujours intimidée par Sandman.  J'avais emprunté ce tome-ci à la bibliothèque en décembre, et depuis lors je renouvelait mon emprunt tous les mois, jusqu'à ce que j'atteigne la limite du nombre de renouvellements autorisés et doive me dépêcher de le lire avant de le rendre. Et pourtant, tout ce temps, il traînait bien en évidence sur ma table de nuit; je voulais le lire mais je n'osais pas l'aborder, j'avais l'impression que je devais attendre le bon moment pour pouvoir l'apprécier et le comprendre comme il le mérite. Tout ça pour une bande-dessinée ! C'est un peu ridicule, non ?

8 mai 2018

The Mind Illuminated, de Culadasa


Envie d'entraîner votre esprit à la pleine conscience pour trouver l'illumination ?  J'ai le manuel d'instructions qu'il vous faut !


Résumé :

The Mind Illuminated est un mode d'emploi complet sur la méditation. Son auteur, John Yates surnommé Culadasa, est neurologue et instructeur de méditation bouddhique. Le but du livre est de proposer une méthode claire et divisée en dix étapes pour atteindre l'état d'illumination. 


Mon avis :

Voici un autre livre que je n'ai pas choisi moi-même mais que j'ai lu et enregistré pour une jeune femme handicapée. Un des aspects intéressants de ce travail, c'est qu'il m'oblige à sortir complètement de ma zone d'intérêts. Je n'ai rien contre la méditation, mais jamais je n'aurais choisi cette lecture par moi-même - d'autant plus que c'est un gros pavé, en grand format, de presque 500 pages d'épaisseur. Et pourtant, si je vous en parle, c'est parce que je l'ai trouvé particulièrement intéressant.

6 mai 2018

Premières lignes #13


Aujourd'hui, c'est le jour de notre rendez-vous "Premières lignes", créé par Ma Lecturothèque et découvert chez Bettie Rose. Le principe est simple : chaque dimanche, je prends un livre et je vous cite les premières lignes du récit. C'est généralement ce que je fais pour choisir un livre dans une librairie, et c'est un bon moyen pour vous donner un mini aperçu des romans qui m'ont marquée.

Cette semaine, je vous présente...

D'un éclat de météorite, on peut extraire quelques menus secrets concernant l'état originel de l'univers. D'un fragment d'os, on peut déduire la structure et l'aspect d'un animal préhistorique, d'un fossile végétal, l'ancienne présence d'une flore luxuriante dans une région à présent désertique. L'immémorial est pailleté de traces, infimes et têtues.
D'un lambeau de papyrus ou d'un morceau de poterie, on peut remonter vers une civilisation disparue depuis des millénaires. A partir de la racine d'un mot, on peut rayonner à travers une constellation de vocables et de sens. Les restes, les noyaux gardent toujours un infrangible grain de vigueur.
Dans tous les cas, l'imagination et l'intuition sont requises pour aider à dénouer les énigmes. 

"Magnus" est un roman que j'ai lu il y a bien trop longtemps et que je n'ai malheureusement jamais commenté. J'en garde le souvenir d'un récit plein d'émotion qui prend la forme d'une enquête dans le passé. Je devrais m'y replonger pour vous en parler à nouveau !

5 mai 2018

Barrayar, de Lois McMaster Bujold


Lorsque j'avais lu le premier tome de la saga Vorkosigan, "Shards of Honour", je m'étais promise de continuer la série.  Voici donc le deuxième tome, qui suit de si près le premier qu'il m'est impossible de parler de l'un sans dévoiler l'autre. Par conséquent : attention, spoilers sur le tome 1 !


Résumé : 

Cordelia Naismith, ancienne capitaine de vaisseau de la colonie Beta, était venue sur la planète Barrayar pour pouvoir mener une vie tranquille avec l'Amiral Aral Vorkosigan, depuis peu à la retraite. Tout a changé lorsque Vorkosigan a accepté, à la mort de l'Empereur, de devenir régent pour protéger l'héritier du trône qui n'a que cinq ans. Mais l'Empire de Barrayar est très instable, de nombreux nobles sont prêts à prendre le pouvoir par la force et l'assassinat, et la tâche du régent est aussi difficile que dangereuse. Cordelia, enceinte, doit s'adapter à la culture de sa planète d'adoption, servir de soutien à son mari, résoudre les conflits au sein de leur entourage, et surtout naviguer dans un environnement où la mort n'est jamais loin.


Mon avis :

Après avoir lu "Shards of Honor", le premier tome de la saga Vorkosigan, j'avais été tellement enchantée que j'ai sauté immédiatement sur le second, Barrayar. Bien qu'il ait été écrit beaucoup plus tard, il suit immédiatement le tome précédent. A la fin de Shards of Honor, Aral Vorkosigan acceptait à contrecoeur de devenir régent pour protéger l'Empire et essayer de maintenir la stabilité et la paix. Dans ce tome-ci, Cordelia, qui l'a poussé à faire ce choix, en subit les conséquences.

3 mai 2018

La vie après la vie, de Raymond Moody


Changeons de registre pour une fois avec un peu d'ésotérisme...


Résumé :

Raymond Moody, docteur en philosophie et médecin, a eu la surprise au début de sa carrière de rencontrer plusieurs témoignages de personnes qui, alors qu'ils étaient dans un état très proche de la mort, ont vécu des expériences étrangement similaires. Il s'est mis à rechercher ce type de témoignages et a interrogé environ 150 personnes ayant frôlé la mort. Ce livre est celui qui a popularisé pour la première fois les expériences de mort imminente et décrit leurs principales caractéristiques.


Mon avis :

J'ai lu et enregistré ce livre à la demande d'une jeune femme handicapée pour qui je travaille, je n'ai donc pas choisi ce titre. J'étais quand même particulièrement curieuse de savoir ce qu'il recouvrait quand j'ai appris qu'il s'agissait du livre qui avait fait connaître les expériences de mort imminente. Le coeur qui s'arrête, l'esprit qui s'envole au-dessus de la table d’opération, le film où on revoit toute sa vie, le tunnel avec la lumière blanche tout au bout... Tout le monde connaît ces images. Eh bien, ce ne fut pas toujours le cas !  Avant 1975 et la publication de ce livre, personne ne savait, à moins de l'avoir vécu soi-même, que l'on pouvait avoir ce genre d'expérience.  C'est Raymond Moody, à travers ce livre assez court, qui les a fait connaître.

1 mai 2018

Head On, de John Scalzi


John Scalzi est l'un de ces auteurs dont je ne rate aucune sortie, alors voici mon avis sur le roman qu'il a publié le mois passé !


Résumé :

Peu de choses ont changé pour l'agent du FBI Chris Shane depuis sa toute première enquête. Dans ce futur où une partie de la population a été touchée par un virus qui rend le cerveau incapable de communiquer avec le corps, les victimes, appelés Haydens, peuvent télécharger leurs capacités mentales dans un robot, un tweep, ou passer du temps dans un espace virtuel, l'Agora. Ils ont aussi leur propre sport : le Hilketa, une sorte de football américain qui consiste à arracher la tête d'un autre joueur puis de l'utiliser pour marquer un goal. Etant donné que tous les joueurs sont des Haydens et qu'arracher la tête d'un tweep ne leur fait aucun mal physique, ce jeu apparemment violent est en fait sans danger... jusqu'au jour où un joueur meurt mystérieusement en plein match. Chris Shane et sa partenaire sont chargés de déterminer la cause de cette mort, malgré les pressions des investisseurs dans ce sport en plein essor.


Mon avis :

J'attendais ce roman avec impatience, tant je sais qu'avec John Scalzi, je ne suis jamais déçue. Cet auteur n'écrit pas de romans qui vont révolutionner le genre de la science-fiction, mais il produit avec régularité des histoires passionnantes pleines de rebondissements et d'humour. Pour profiter à fond de ce roman sur lequel je me suis jetée dès sa sortie le 17 avril, j'ai été jusqu'à ré-écouter l'audiolivre du premier tome de cette série, Lock In (en français : Les Enfermés). Chacun des tomes est sensé être indépendant, et ils le sont, mais j'avais envie de rafraîchir ma mémoire sur les aspects importants du monde créé et les détails de la première enquête de Chris. Et puis, pour le plaisir, aussi !