28 février 2015

Le combat ordinaire, de Manu Larcenet


Juste à temps avant la fin du mois, je chronique une deuxième bande dessinée dans le cadre du challenge "Un genre par mois"... Et c'est une BD qui a attendu sa chronique bien trop longtemps !


Résumé :

Marco a la trentaine et une angoisse latente qui ne le quitte pas. Sa vie est celle de beaucoup de gens de son âge, avec les doutes quant à son avenir professionnel, des parents qu'il adore mais a du mal à supporter, un frère avec qui il peut retomber en enfance, un chat horribladorable, et une peur générale de s'engager. Ce qu'il vit, c'est le combat ordinaire de ceux qui ont du mal à devenir tout à fait adultes.


Mon avis :

Je l'ai déjà dit, j'ai pourtant beaucoup d'admiration pour la BD, cet art qui mêle la littérature et le graphisme : quand c'est bien fait c'est doublement impressionnant. Heureusement pour moi qui n'y connais rien, j'ai de précieux amis qui me gâtent et font mon éducation en même temps. Cet album est l'un de leurs cadeaux.

27 février 2015

Le Siècle, tome 3 : Aux portes de l'éternité, de Ken Follett


Nooooooon, la trilogie est déjà finiiiiiiiiiiiie !!!!  :'(


Résumé :

A la fin de la deuxième guerre mondiale, l'est et l'ouest se divisent Berlin. La maison des Von Ulrich se trouve dans le côté sous influence soviétique et tout à coup, la famille de Maud se trouve coincée derrière le mur de Berlin, incapable d'échapper à la tyrannie d'un membre du KGB qui leur veut du mal. En Angleterre, les enfants de Lloyd et Daisy poursuivent chacun une carrière artistique inattendue pour leurs parents, sous l'oeil des enfants d'Eva, dont le fils Jasper est prêt à tout pour devenir journaliste. Aux Etats-Unis, le fils de Greg Peshkov est à l'avant-garde du mouvement des droits civiques et côtoie le président Kennedy. Et en Russie, les deux neveux de Volodya jouent chacun un rôle important dans la politique de leur pays, Dimka en tant qu'aide au Kremlin et Tanya en tant que journaliste et dissidente...


Mon avis :

A la fin de ce dernier tome de la trilogie "Le siècle", j'avais presque envie de pleurer.  Ken Follett m'a tellement conquise avec cette série que j'aurais voulu qu'elle continue encore et encore, mais d'un point de vue temporel, la fiction a fini par rattraper la réalité, malheureusement...

26 février 2015

Magasin Général, tome 1 : Marie, de Loisel et Tripp


Je commente rarement de bande-dessinées par ici, et pourtant il y en a quelques-unes qui m'attendent dans ma bibliothèque... Heureusement que le challenge "Un genre par mois" m'oblige à vous en parler !


Résumé : 

A Notre-Dame-Des-Lacs, au Québec, en ce début de XXème siècle, Marie devient veuve prématurément et se retrouve seule pour tenir le "magasin général" du village. Comment va-t-elle pouvoir continuer, elle qui est aussi la propriétaire du seul camion du village et celle qui est toujours prête à rendre service à tout le monde ?


Mon avis : 

Je suis toujours aussi mal à l'aise au moment de rédiger des chroniques de bande-dessinées, car mes connaissances dans ce domaine complexe sont si rudimentaires que je ne me trouve pas le droit de juger. D'un autre côté, j'ai reçu plusieurs belles bandes dessinées dont j'ai très envie de vous parler, et j'ai un challenge à respecter.  Alors je me lance, du bout des doigts (la version "clavier" du bout des lèvres)...

22 février 2015

Le siècle, tome 2 : L'hiver du monde, de Ken Follett


Comme promis à la fin du premier tome de cette trilogie intitulée "Le siècle", j'ai immédiatement plongé dans l'audiolivre du second tome. Et je n'ai pas pu le lâcher avant de l'avoir terminé...


Résumé :

Après les horreurs de la première guerre mondiale, le monde vit enfin une période de paix. Tout cela peut-il durer ?  Les grandes puissances ont été profondément secouées par la guerre. En Allemagne, Walter et Maud assistent à la montée du nazisme et à l'effondrement de la démocratie ; en Angleterre, les fascistes tentent d'imiter l'exemple allemand ; aux Etats-Unis, le Président tente de mettre en place une société des nations qui préviendrait les conflits futurs ; et en Russie, Gregory continue à croire au rêve communiste, tandis que son fils s'engage dans l'espionnage militaire...


Mon avis :

J'ai enchaîné avec plaisir "La chute des géants" et "L'hiver du monde" ; le premier m'avait rivé les écouteurs aux oreilles (c'était un audiolivre) et le second a renouvelé l'exploit. Comme pour le premier volume de cette série, celui-ci nous raconte l'histoire d'une période en nous la faisant vivre au travers de la vie d'une série de personnages. Ces personnages, c'est la génération qui suit celle du tome 1 : le fils et la fille de Carla et Walter, le fils de Gregori, le fils et la fille de Lev, les deux fils de Gus et le fils d'Ethel. On a donc l'occasion de retrouver les héros du tome précédent mais du point de vue de leurs enfants, ce qui nous donne une nouvelle perspective sur ces héros qu'on pensait si bien connaître. 

21 février 2015

Punk's Not Dead de Anthelme Hauchecorne


J'ai du retard dans mes chroniques, et du coup je vous parle enfin d'un livre que j'ai terminé il y a déjà un bon bout de temps. Mieux vaut tard que jamais, surtout pour vous parler d'une lecture intéressante !


Résumé :

Dans ce recueil de nouvelles variées, Anthelme Hauchecorne dévoile ses univers variés et ressuscite des textes qui menaçaient d'être oubliés au cimetière des nouvelles.


Mon avis :

Difficile de résumer un recueil de nouvelles ; ce que je peux vous dire c'est que je n'ai toujours pas compris si "punk" est bien un genre littéraire ou non. Ce que ces nouvelles ont en commun c'est un aspect fantastique (plus ou moins important suivant les nouvelles, mais souvent essentiel), et un style particulier qui parsème les histoires les plus noires d'une touche d'humour très personnel. A part ça, les intrigues sont très variées et les contextes aussi. Un certain nombre d'entre elles utilisent des personnages et aspects sortis du folklore et des légendes de différents pays, ce que j'ai trouvé intéressant.

6 février 2015

N'oublier jamais, de Michel Bussi


Voici une chronique où je sais que je vais à l'encontre de l'avis de la majorité... Allez-y, commentez si vous n'êtes pas d'accord !


Résumé :

Alors qu'il fait son jogging sur le bord d'une falaise, le jeune Jamal découvre une jeune femme avec une robe en lambeaux sur le point de se suicider. Il tente de la sauver en lui tendant une écharpe rouge trouvée à proximité, mais la jeune femme saute. Quand il retrouve son corps sur la plage en contrebas, l'écharpe est nouée autour de son coup... Jamal se rend vite compte que la mort de la jeune fille ressemble étrangement à deux assassinats commis dix ans plus tôt, et qu'il est le principal suspect. Mais comment persuader la police qu'il a vu la jeune femme sauter de son plein gré, alors que tout semble indiquer le contraire ?


Mon avis :

Je vais avoir du mal à vous expliquer ce qui m'a posé problème avec ce livre, alors commençons par ses points positifs. Il s'agit d'un polar et par conséquent la capacité de l'auteur à créer un mystère qui semble insoluble (puis à le résoudre malgré tout) est une qualité essentielle.  Il n'y a pas de doutes, à ce niveau-là, il s'en sort bien : ce qui arrive à Jamal est tout simplement incompréhensible. Je n'ai pas vraiment essayé de percer le mystère mais même si je l'avais fait, je ne pense pas que je serais parvenue à trouver une explication plausible. Ce n'est pas réellement un "whodunnit", car toutes les explications ne sont pas disponibles, mais il y a quand même suffisamment d'informations pour émettre des hypothèses... et il faut avoir beaucoup beaucoup d'imagination pour deviner un scénario qui, comme Jamal nous l'annonce dès le début, explique tout et se termine bien pour lui. Le rythme est aussi assez bien mené, les révélations se succèdent et le lecteur n'a pas le temps de s'ennuyer. Du coup je pardonne assez facilement le fait que l'ensemble est finalement plutôt tiré par les cheveux ; on n'est pas vraiment dans le polar ultra-réaliste, c'est un fait.

3 février 2015

Silo (tome 1), d'Hugh Howey


Je continue ma participation au Prix Livraddict en entamant la catégorie SFFF avec ce titre. Une belle surprise !


Résumé :

Dans un avenir indéterminé, ce qu'il reste de l'humanité est enfermée dans un silo, un long bâtiment cylindrique souterrain. Organisée autour d'un escalier central et d'une centaine d'étages, la société est extrêmement structurée et les règles terriblement strictes. Parler du passé ou s'interroger sur le monde extérieur sont punis par un envoi hors du silo pour nettoyer les caméras qui surveillent l'extérieur, ce qui aboutit inévitablement à la mort du nettoyeur à cause de l'atmosphère toxique. Mais est-ce bien inévitable ?  Holston, le shériff, se pose la question depuis que son épouse semble avoir découvert quelque chose et a demandé à être envoyée volontairement au "nettoyage"...


Mon avis :

Ce roman est une excellente surprise que j'ai pourtant eu beaucoup de mal à terminer. C'est une combinaison étrange, je l'admets, mais en grande partie due aux circonstances.