29 juillet 2014

Top Ten Tuesday : Les dix choses qu'un livre vous a donné envie de faire


Ca fait un certain temps que je n'ai pas participé au Top Ten Tuesday organisé par Iani, mais je continue à trouver l'idée excellente et je vais essayer de remettre le couvert plusieurs fois. C'est parfois difficile de trouver dix choses pour remplir la liste (à quand le Top Five Tuesday, même si ça sonne un peu moins bien ?), mais en puisant des idées dans la liste de chroniques sur ce blog qui s'allonge au fil des années, je devrais pouvoir y arriver de temps en temps.


Cette semaine-ci le thème est donc : Les dix choses qu'un livre vous a donné envie de faire.

28 juillet 2014

L'héritage de l'Oncle Duncan, d'Essie Summers


Je viens de vous écrire que je ne supportais pas les romances et je reviens vous en présenter une... C'est que celle-ci a une histoire : ce vieux livre cartonné à la reliure en train de se défaire se trouvait dans les caisses de livres que ma grand-mère descendait du grenier de temps en temps pour assouvir ma faim de lecture quand j'étais petite.  Je ne me souviens pas de l'âge que j'avais quand celui-ci m'est tombé entre les mains, mais j'étais trop jeune pour en voir les gros défauts... et à l'époque j'avais été séduite par Molly Bister et Grant Alexander au point de le relire plusieurs fois. Je l'ai retrouvé sur une étagère il y a quelques jours et je n'ai pas pu résister à le relire. Alors, quel est mon avis d'adulte ?


Résumé :

Molly Bister est une infirmière londonienne. Suite au décès de ses parents dans un accident dont Duncan Alexander, un riche propriétaire néo-zélandais, se sent responsable, elle a la charge de s'occuper de ses demi-frère et soeur, Rory et Pauline. Lorsque Duncan, sur le point de mourir, propose à Molly d'hériter de ses terres et de sa fortune, la perspective d'abandonner Londres pour la Nouvelle-Zélande n'enchante pas Molly. Mais les fins de mois sont difficiles, et elle ne peut pas se permettre de refuser l'héritage. Aussi Molly, Rory et Pauline embarquent-ils pour la Nouvelle-Zélande, et Molly va-t-elle devoir faire face à la haine de l'associé et neveu de Duncan, Grant, qui la prend pour une intrigante...


Mon avis :

Je vous vois d'ici : vous imaginez que je vais démolir ce livre sans aucune pitié. Eh bien non. Mais je vais quand même commencer par ses (gros) défauts.

D'abord, la traduction est abominable. Sérieusement. Dans certains passages, la concordance des temps en particulier faisait mal aux yeux. Aucun roman de nos jours ne serait publié avec des fautes pareilles. J'imagine que c'est une question d'époque (l'édition française date de 1960)... Je n'ai malheureusement pas pensé à noter des exemples, mais croyez-moi sur parole, il y a de véritables catastrophes grammaticales dans ce roman.

26 juillet 2014

Le retour des Highlanders, tome 1 : Le gardien de Margaret Mallory


Pour une fois, je m'aventure dans un genre qui ne m'est pas familier : la romance ! 


Résumé :

"Après cinq ans passés à se battre sur le continent, Ian MacDonald revient sur son île natale de Skye, où il trouve son clan en péril. Bien décidé à réparer ses erreurs de jeunesse, il doit déjouer les manigances d’un adversaire sans scrupules, et faire face à Sìleas, l’épouse qu’il a délaissée pour partir au combat. Une surprise attend Ian : la gamine maigrichonne qui le suivait partout comme son ombre et qu’il a dû épouser à la suite d’un malentendu, est devenue une jeune femme aussi ravissante que farouche."


Mon avis :

Si vous suivez un peu mes aventures littéraires, vous devez savoir que je ne suis pas très romantique et, a priori, pas du tout amatrice de romances. Mais je suis aussi opposée à l'idée de me laisser guider par mes préjugés et toujours prête pour de nouvelles expériences, même dans les genres qui ne sont a priori pas mes préférés. Alors quand Thalia et Iluze m'ont très, très chaudement recommandé la série des Highlanders, je me suis dit que c'était l'occasion de donner à nouveau sa chance à la romance, surtout enveloppée dans un contexte historique un peu hors du commun : celui des clans écossais !

15 juillet 2014

Mes critiques préférées de ces derniers jours (3)


Et c'est reparti pour une nouvelle édition de mes critiques préférées (ça faisait longtemps) ! Je croise sans cesse sur le net des blogs qui méritent d'être mis en valeur et des critiques particulièrement émouvantes / enthousiastes / élaborées / intéressantes... J'avais donc commencé il y a trèèèèès longtemps une petite série d'articles qui recensent des blogs, chroniques ou articles qui m'ont marqués.  Il est temps de reprendre cette bonne idée !

Mon top 5 du moment, donc (les deux premières datent un peu, mais les trois suivantes sont beaucoup plus récentes) :

14 juillet 2014

Mémoires d'un Maître Faussaire, de William Heaney


La Coupe du Monde s'est terminée hier soir mais l'un de mes attaquants de la Coupe du Monde des Livres a encore tenté de mettre un goal. Est-ce qu'il comptera dans les arrêts de jeux ? Ce sera à l'arbitre de le dire. En attendant, je vous présente William Heaney !


Mémoires d'un maître faussaire, de William HeaneyRésumé : 

"William Heaney est un imposteur. Charmant, certes, mais un imposteur quand même. Aux prises avec ses démons et ceux des autres, il passe un peu trop de son temps à vider la cave des meilleurs pubs de Londres. A l'occasion il prétendra même être le nom de plume d'un grand écrivain anglais. Méfiez-vous."
(Source : biographie de l'auteur à la fin du livre)


Mon avis :

"Mémoires d'un Maître Faussaire" est un de ces romans que l'éditeur Bragelonne offrait en ebook à 0,99 euros lors d'une action spéciale il y a quelques mois (un an, même). Sachant que cet éditeur est une référence dans le monde de la fantasy francophone, je me suis à chaque fois jetée sur le catalogue en promotion et j'ai acheté un bon nombre d'ebooks en me fiant uniquement sur leur résumé. Puis je les ai oubliés, et ce n'est qu'en créant mon équipe pour la Coupe du Monde des Livres que je suis retombée sur celui-ci. La couverture était belle, le résumé alléchant, et voilà que ce roman s'est retrouvé en position d'attaquant... et très vite sous mes yeux.

Pour vous dire la vérité, alors que je viens de le terminer, je suis assez déroutée. Ce roman m'a laissée assez froide pendant la lecture, mais il en même temps très intéressant grâce à une idée originale sur laquelle plane toujours un certain mystère. 

11 juillet 2014

L'analphabète qui savait compter, de Jonas Jonasson


Et voici un autre goal pour la Coupe du Monde des Livres (j'ai bon espoir que ce ne sera pas le dernier) : un roman dont j'attendais beaucoup après avoir adoré son grand-frère !


Résumé :

Née à Soweto pendant l’apartheid, Nombeko Mayeki commence à travailler à cinq ans, devient orpheline à dix et est renversée par une voiture à quinze. Tout semble la vouer à mener une existence de dur labeur et à mourir dans l’indifférence générale. Mais Nombeko est un petit génie qui s'initie en un temps record aux calculs les plus compliqués, acquiert les connaissances d'un ingénieur atomique et s'intéresse à la politique internationale. Et c'est comme ça qu'un jour, elle se retrouve en Suède avec une bombe atomique clandestine sur les bras.


Mon avis :

J'ai acheté ce roman (sur internet) directement après avoir terminé "Le vieil homme qui ne voulait pas fêter son anniversaire (et se fit la malle)" du même auteur, dont j'avais adoré l'humour absurde et le côté "Forrest Gump" de l'intrigue. Ce nouveau roman avait l'air d'être tout à fait semblable : il partageait le même titre compliqué (et très librement traduit en anglais), la couverture divisée en cases et le résumé absurde. Je m'attendais donc à un autre moment de plaisir intense et de sourires nombreux...

8 juillet 2014

Terremer, d'Ursula Le Guin


La lecture du mois de juin pour le Cercle d'Atuan était un roman d'une auteure que j'avais depuis longtemps envie de découvrir !


Résumé :

Dan est un jeune gardien de chèvres dans une région reculée de Terremer, un monde composé de centaines d'îles. Très jeune, il fait preuve d'un grand don pour la magie, est repéré par Ogion le sorcier et commence son éducation de mage. Mais il devra apprendre à surmonter l'arrogance de sa jeunesse avant de devenir l'Archimage dont se souviendront les légendes...


Mon avis :

Je dois dire que ce roman m'a beaucoup surprise. Je connaissais Ursula Le Guin de réputation sans avoir jamais lu aucun de ses romans et lorsque celui-ci a été choisi comme lecture du Cercle d'Atuan, je n'en connaissais que le résumé. Je m'attendais à de la fantasy "classique" : de l'action, des batailles en épées, des personnages présentés de façon relativement moderne, de l'aventure, de l'émotion, des gentils et des méchants, et un peu de magie pour lier le tout.

Dans ce roman, il y a de ça... et pas vraiment. L'histoire est racontée comme une légende et non comme un récit d'aventure. On sait dès les premières lignes que Dan (qui s'appellera bientôt Ged) deviendra puissant et célèbre et que les chansons parleront de lui, et ce récit est la véritable histoire de ses origines. Puis tout est raconté comme une histoire qui passe de bouche en bouche, avec parfois quelques détails mais beaucoup de passages plutôt survolés. Le lecteur se retrouve dans la position d'un villageois qui écoute au coin du feu les récits légendaires du conteur... 

6 juillet 2014

Mercy Thompson, tome 6 : La marque du fleuve, de Patricia Briggs


Pour le challenge "Coupe du monde des livres", j'avais fait une liste de romans que je comptais lire pendant la coupe du monde. Et bien, je m'étonne : voici déjà le troisième but que je marque !  Et le deuxième grâce à Mercy Thompson !


Résumé : 

Mercy et Adam ont enfin officialisé leur union et s'offrent une lune de miel de dix jours dans l'endroit le plus tranquille possible : un camping désert au bord du fleuve Columbia. Un peu de repos et de solitude leur feront le plus grand bien, eux qui sont sans cesse accaparés par la meute et toutes sortes d'aventures surnaturelles... Mais il faut bien avouer que Mercy attire les ennuis, et quand des familles entières disparaissent le long du fleuve, il semble bien qu'elle va devoir à nouveau sauver le monde.


Mon avis :

Je vous avais dit que j'étais reprise d'une fière "Mercy Thompson", ce n'est pas de la blague ! L'avantage c'est que comme je dois rattraper mon retard, j'ai la chance de pouvoir dévorer plusieurs tomes les uns à la suite de l'autre. Et j'ai l'impression de suivre la vie de Mercy pas à pas !

2 juillet 2014

Un long dimanche de fiançailles, de Sébastien Japrisot - en pièce radiophonique


J'espère que vous n'êtes pas fatigués des pièces radiophoniques, car moi je les aime toujours autant !


Résumé :

"Août 1919. La guerre est officiellement terminée depuis neuf mois, mais elle dure encore dans tous les esprits. Alors que Mathilde est sans nouvelle de son fiancé Manech depuis plus de deux ans, elle reçoit une lettre de Daniel Esperanza, ancien sergent dans la territoriale. Mathilde y apprend que Manech, que l’on appelait là-bas « le Bleuet », faisait partie des cinq soldats condamnés à mort en conseil de guerre en janvier 1917. Cinq soldats qu'on a jetés un soir dans la neige, les bras liés dans le dos, entre les deux tranchées ennemies, pour qu’ils soient tués.Avec l’énergie de ses vingt ans, et malgré son handicap physique, Mathilde est bien décidée à découvrir toute la vérité sur cette ignominie."
(source)


Mon avis :

"Un long dimanche de fiançailles", je l'ai reçu sous format papier il y a de longues années. C'était un cadeau de Noël que j'ai feuilleté rapidement et que j'ai vite rangé dans une armoire : le résumé et les passages que j'ai lus m'ont paru tellement tristes et présageaient une fin si noire que je n'ai pas eu le courage de m'y mettre tout de suite. Je le gardais pour un jour où un moral à toute épreuve me permettrait de faire face à une histoire déprimante, mais entretemps j'ai changé de pays et laissé ce roman derrière moi, ce qui fait qu'au final, je ne l'ai jamais lu.  Je n'ai pas vu le film non plus, pour la même raison.