27 février 2016

Mistborn: Secret History, de Brandon Sanderson


J'aurais vraiment dû me faire un petit challenge personnel il y a quelques mois, le "Défi Brandon Sanderson" consistant à lire tous ses livres sortis jusqu'à présent... Parce que c'est exactement ce que je suis en train de faire. Voici donc un nouvel opus tout juste sorti en version originale !


Résumé :

Et si on retournait à l'époque de Fils-des-Brumes ? Lorsque l'équipe de Kelsier luttait contre l'Empire Ultime, Vin et ses compagnons ignoraient qu'ils étaient des pions dans un jeu qui les dépassait. Il est temps de révéler enfin l'envers du décor...


Mon avis :

Non content de nous sortir trois romans en quatre mois, dont deux dans l'univers de Fils-des-Brumes ("Shadows of Self" et "The Bands of Mourning"), Brandon Sanderson vient de nous sortir une novella qui fait elle aussi partie de cette série. Il ne s'est pas non plus contenté d'une petite histoire parallèle, intéressante mais pas essentielle, comme "Le onzième métal" : cette fois-ci il nous offre une véritable histoire qui, en un nombre limité de page, chamboule tout ce qu'on savait sur le trilogie originale. Le culot de ce monsieur ! 

25 février 2016

L'océan au bout du chemin, de Neil Gaiman


Voici le dernier livre lu en 2015 dont j'avais prévu de vous parler. Je l'ai acheté à sa sortie, il m'a attendu pendant des mois dans ma bibliothèque, et puis la chronique m'a attendue pendant des mois sur mon disque dur... Pauvre petit livre patient, qui pourtant ne méritait pas ça car c'est un très beau conte !


Résumé:

"De retour dans le village de sa jeunesse, un homme se remémore les évènements survenus l'année de ses sept ans. Un suicide dans une voiture volée. L'obscurité qui monte. Et Lettie, la jeune voisine, qui soutient que la mare au bout du chemin est un océan..."
(quatrième de couverture)


Mon avis :

Voici un résumé qui ne raconte pas grand-chose, il faut bien l'admettre. C'est parce que d'une part l'histoire est très difficile à résumer en lui gardant son côté magique, et d'autre part parce que je l'ai découverte sans rien en savoir et que c'est un plaisir que je voudrais conserver à mes lecteurs.

Que pourrais-je vous dire pour vous donner envie de lire ce court roman qui en vaut la peine, sans pour autant vous gâcher la surprise ? D'abord que ce roman fait partie de ma catégorie personnelle "livres-pour-enfants-pour-adultes".  Parce que c'est clairement écrit comme de la littérature jeunesse, pas pour les petits enfants mais pour ceux de dix-douze ans je dirais : un récit d'aventures mystérieuses, un peu poétique, plein de monstres et de magie, centré sur les préoccupations parfois touchantes d'un jeune garçon.

24 février 2016

The Invisible Library, de Genevieve Cogman


Voici un audiolivre qui m'a séduite par le résumé de son intrigue et que j'ai acquis sur un coup de tête lors d'une promotion. C'est le début d'une série qui à mon avis pourra beaucoup intéresser les amateurs de fantasy YA... 


Résumé : 

Irene travaille dans une bibliothèque un peu particulière. D'abord, c'est une bibliothèque secrète et invisible.  Ensuite, elle se situe au milieu de différentes réalités, des versions de notre monde avec chacune ses propres caractéristiques : différents niveaux d'évolution technologique ou historique, différents types de magie et de créatures surnaturelles. Enfin, son boulot de bibliothécaire consiste à se faufiler dans différentes réalités pour s'y procurer des livres rares... en les volant si nécessaire.  De ce fait, Irene a acquis des capacités digne de celles d'un espion hautement entraîné et s'y connaît en situations périlleuses. Mais le jour où on l'envoie, en compagnie d'un mystérieux stagiaire, dans une réalité au bord du chaos, pour une mission qu'elle ne comprend pas bien elle-même, Irene se rend compte qu'elle n'a jamais été autant en danger.


Mon avis :

Avouez que ce résumé est plus qu'alléchant. Toute une bibliothèque comme ancrage et des livres comme objet principal de l'intrigue, de la magie, de l'aventure, une héroïne volontaire et un héros mystérieux... L'idée est bonne et bien menée. D'autant plus qu'une fois entrée dans le monde où se déroulera la plus grande partie du récit, on se rend compte qu'il a un bon petit décor steampunk : dirigeables, longues robes, chapeaux, machines bizarres et tout le tralala. J'aime bien cette esthétique. Mais le coup de génie, à mon avis, c'est d'avoir créé une héroïne basée entre plusieurs réalités ; chaque mission peut potentiellement l'envoyer dans une version de notre monde tout à fait différente, n'importe où sur l'échelle qui va de la fantasy (on mentionne plusieurs types de magies possibles et tout un tas de créatures à rencontrer) à la science-fiction (certains autres mondes semblent être très avancés technologiquement). Malheureusement, si je comprends bien la toute fin du récit, ce n'est pas l'option qu'a choisie l'auteur pour le prochain tome... On verra, mais en tous cas cette série reste ouverte à des changements de décors surprenants, ce qui est une bonne chose.

22 février 2016

The Three-Body Problem, de Cixin Liu


Voici un roman que j'avais repéré depuis qu'il a obtenu l'Hugo du meilleur roman l'année passée. Quand Audible l'a fait figurer parmi les audiolivres disponibles à 5 dollars lors de sa dernière promotion, j'ai sauté sur l'occasion. Et l'expérience fut... quasiment indescriptible (mais je vais faire un effort).


Résumé : 

Pendant la Révolution Culturelle en Chine, la famille de la jeune chercheuse en astrophysique, Ye Wenjie, est détruite par la chasse aux intellectuels menée par les guardes rouges. Reléguée à l'exécution de travaux manuels, Wenjie finit par être recrutée comme support technique à la "Red Coast Base", une base militaire et scientifique aux desseins secrets. En 2007, le scientifique expert en nanomatériaux Wang Miao est contacté par des militaires qui lui demandent d'épier un groupe de scientifiques dont les membres semblent se suicider en grand nombre. Mais il se retrouve très vite pris dans un mystère beaucoup plus important : il est témoin de phénomènes physiques impossibles qui ne s'arrêtent que quand il met fin à ses propres recherches. A la poursuite de la vérité, Miao croise Wenjie, devenue âgée, et découvre un jeu vidéo particulièrement étrange, qui le met dans la peau d'une civilisation extraterrestre victime d'une planète inhabitable. Qu'est-ce que tout cela signifie ? Quel est le lien entre un groupe secret de scientifiques, cette force supérieure qui remet en cause les lois de la physique, un jeu vidéo hyper-réaliste et cette guerre pour laquelle les autorités militaires se préparent en secret ?


Mon avis :

Waw, je sue déjà rien que d'avoir écrit le résumé de ce roman hyper complexe, ceci risque bien de devenir l'une des chroniques les plus difficiles à écrire de ce blog !  Comment vous parler d'un roman aussi riche, aussi complexe, aussi étrange et aussi passionnant ?  Je pourrais peut-être vous présenter ce qui m'a le plus marquée et le plus étonnée.

21 février 2016

Magasin Général, tome 2 : Serge, de Loisel et Tripp


Un des grands plaisir de la vie, à mon avis : faire la grasse matinée un dimanche enneigé et paresser au lit, un chat à ses côtés, une tasse de cappuccino à portée de main, et une excellente bande dessinée sous les yeux...


Résumé : 

Le petit village canadien de Marie est enseveli sous la neige quand elle recueille un inconnu tombé en panne de moto sur la route. Serge est poli et amical mais très différent des gens du village : il a beaucoup voyagé en Europe et est bien décidé de profiter de la vie...


Mon avis :

Je suis tombée sous le charme de cette série de BDs dès le premier tome, mais là, je suis entièrement conquise. Tout est là pour faire passer un bon moment. L'histoire est mignonne, avec la palette de personnages que l'on croise dans le petit village, la plongée dans la vie canadienne de l'époque (vers les années 30 ?), et toutes ces petites aventures humaines qui donnent l'impression de faire partie de cette gentille bulle. Le dessin est superbe aussi, je l'apprécie de plus en plus : maintenant que j'ai appris à reconnaître les différentes villageois au premier coup d'oeil, je peux apprécier les couleurs douces, les atmosphères chaleureuses si bien rendues, la neige qui embellit les décors au lieu de les simplifier, et tous les petits détails récurrents comme le chat noir qui se promène à travers les pages.

17 février 2016

Persuasion, de Jane Austen


Je vous parle d'une deuxième romance ce mois-ci ! Ca ne m'arrive pas souvent, profitez-en si vous aimez ce genre  :)


Résumé :

Anne Elliott est une jeune femme raisonnable, intelligente et attachante, mais entre un père futile, une soeur aînée imbue d'elle-même et une soeur cadette mariée, elle est bien mal considérée au sein de sa famille. Huit ans plus tôt, elle a refusé les avances de l'homme qu'elle aimait sur les conseils d'une amie de la famille qui ne le voyait pas devenir un époux sérieux. Mais depuis lors, le Capitaine Wentworth est réapparu dans sa vie, il a fait carrière, il est riche et il est toujours aussi séduisant... Anne a-t-elle raté sa chance au bonheur ?


Mon avis :

Ca, c'était mon premier choix pour la romance du challenge "un genre par mois".  "Avant toi" de Jojo Moyes était un accident en cours de route, mais au départ, un peu démunie face à un genre qui me plaît rarement, je m'étais tournée vers une valeur sûre : cette chère Jane Austen. Comme beaucoup de demoiselles, je suis une grand fan d'Orgueil et préjugés et je complète au fur et à mesure des années ma lecture des romans de cette auteur. 

Ce que j'aime chez Jane Austen c'est qu'elle nous plonge volontairement dans la société des XVIII et XIXème siècles, dévoilant sous sa plume critique les aspects les plus importants. Les familles qu'elle décrit sont d'un milieu social élevé, et leurs préoccupations sont très différentes de celles d'aujourd'hui, mais la narration est tellement détaillée que l'on vit dans leur peau tout au long de chaque roman. C'est bien entendu le cas ici aussi : la famille Elliott doit faire face à des problèmes d'argent (très relatifs), leur héritage est promis à quelqu'un qu'ils ne connaissent quasiment pas, Elizabeth et Anne doivent trouver à se marier pour garder un certain statut social et l'amour n'est peut-être pas le plus important dans leur choix... Des thèmes qu'on retrouve dans d'autre romans de la même auteur. A chaque fois, la vie de ces gens me surprend : leur monde est très privilégié sans qu'ils s'en rendent compte ("être pauvre" signifie n'avoir qu'un domestique), et pourtant leur milieu est si étriqué et si compliqué ! Ils ont l'air de passer leur temps à trouver quelque chose à faire : visites, promenades, repas, écrire des lettres, et on recommence. Mais dès qu'ils sont en société, alors il faut paraître, être scrupuleusement poli et intelligement intéressant, démontrer un goût raffiné et une convenance sans failles, entamer des conversations philosophiques poussées et deviner à demi-mots les nombreux sous-entendus. Le style un peu recherché de Jane Austen rajoute probablement à la complexité des conversations, mais ce qui est sûr c'est que c'est une société où l'on est jugé à chaque mot et où la spontanéité est très, très rare. 

14 février 2016

Avant toi, de Jojo Moyes


Mesdames et messieurs, laissez-moi vous présenter... une grosse, grosse surprise !



Résumé :

Lorsque Lou Clark, jeune adulte issue d'un milieu populaire, perd son boulot dans un petit commerce de village, elle se rend vite compte qu'elle aura du mal à en trouver un autre. Désespérée, elle est prête à accepter n'importe quoi, même de passer six mois à tenir compagnie à Will, un jeune paraplégique qui hait le monde entier. Mais peut-être que la spontanée et pétillante Lou est juste la personne qu'il faut pour redonner à Will le goût de la vie ? 


Mon avis :

Je dois avouer qu'avant de l'ouvrir, je me méfiais de ce roman. Il a beau faire l'objet d'avis unanimement positifs sur Livraddict, il s'agit d'une romance, un genre qui me convient rarement. En plus de ça, dès la lecture du résumé, on se doute du sens de l'intrigue : la gentille infirmière, le pauvre malade qui n'a plus goût à rien... Classique, classique, téléphoné même. Au final, je ne l'ai ouvert que parce que c'est le mois de la romance pour le challenge "un genre par mois", et parce que ma copine Thalia, qui commence à connaître mes goûts, me l'avait chaudement recommandé. Je l'ai donc pris en main un soir, en me disant que je pouvais au moins lui consacrer une heure ou deux avant de l'abandonner...

Et bien ce fut une très, très mauvaise idée, parce que j'ai fini par y passer la nuit. Je me suis fait avoir comme une bleue. Au bout de quelques pages à peine, sans rien voir venir, j'étais happée par la personnalité extravertie et profonde de Lou, le milieu chaleureux mais limité et plein de soucis dans lequel elle vit, sa rencontre avec Will, les états d'âme par lesquels elle passe... Impossible de refermer ce livre qui me faisait pleurer et rire, et surtout qui tendait vers une fin qui pouvait tout aussi bien être heureuse que dramatique. Cela fait des années que je n'avais pas été aussi émotionnellement impliquée dans un roman, moi qui ai tendence à devenir une vieille carne dépourvue de toute sentimentalité !

10 février 2016

The Bands of Mourning, de Brandon Sanderson


Je suis désolée, je vais encore faire ma cruelle et donner envie à tous les fans de la série Fils-des-Brumes : voici un nouveau tome des aventures de Wax et Wayne, tout juste sorti en anglais, et donc encore loin d'être disponible en français. Toutes mes excuses, mais vous me comprendrez : impossible de résister et de ne pas me jeter dessus dès sa sortie... Quoi qu'il en soit, à nouveau il faut que vous soyez prévenus : même si j'ai fait de mon mieux pour ne pas trop spoiler, le résumé et mon avis contiennent certaines informations sur le contenu de "Shadows of Self", le tome précédent ! 


Résumé :

Waxillium Ladrian a continué sa vie après le traumatisme de ses dernières aventures. Il est prêt à épouser Sterris, comme prévu... si seulement les événements ne cessaient de l'en empêcher. Ce à quoi il n'est pas près, par contre, c'est pardonner à Harmony et aux Kandras qui lui ont infligé de telles épreuves. Aussi, quand ils viennent à nouveau lui demander son aide, il n'est évidemment pas question qu'il accepte. Sauf si, bien entendu, cette nouvelle mission le mettait sur la piste de sa soeur toujours aux mains de leur oncle, Mr Suit... 


Mon avis :

Quel plaisir quand deux tomes qui se suivent sont publiés à un intervalle si court ! Pas le temps d'oublier le premier, malgré ma mémoire défaillante, avant d'entamer le suivant. Et j'avais beaucoup aimé "Shadows of Self" en octobre, alors je n'ai pas hésité à plonger sur "The Bands of Mourning" dès sa sortie !

On reprend donc les aventures de Waxillium Ladrian quelques mois après la fin du tome précédent. Ce pauvre Wax a été traumatisé par ce qui lui arrivé et est bien décidé à continuer sa petite vie sans se mêler des projets d'Harmony, même s'il ne peut pas s'empêcher de se poser des questions sur sa vie et sur son avenir. Même s'il se raccroche à la loi, cet homme de devoir n'est plus entièrement convaincu qu'il est fait pour cette vie. Et puis, il y a sa soeur, toujours prisonnière, qu'il doit absolument retrouver ! 

7 février 2016

Défi SFFF & Diversité


Cette année, je suis ambitieuse avec mes lectures, alors j'ai décidé de me lancer dans un défi super intéressant, avec un vrai sens moral : le défi SFFF & Diversité



J'avais de toutes façons décidé de lire beaucoup de SFFF cette année-ci et la suivante, en prévision de la Worldcon 2017 qui se déroule juste à côté de chez moi, mais je dois dire que ce challenge me fait un peu peur : il faut lire des livres correspondant à 20 items et pour beaucoup d'entre eux, je n'ai aucune idée de titre correspondant. Je n'ai par exemple pas l'habitude de me renseigner sur l'orientation sexuelle ou la couleur de peau des auteurs que je lis. En plus de ça, 20 items à remplir ça fait quand même beaucoup, mais je peux envisager de cumuler, une oeuvre pouvant compter pour plusieurs items. Chaque item réalisé rapporte 1 point sur 20, et on peut se fixer un but inférieur à 20, mais je vais quand même tenter le 20/20.  Il aussi possible de "zapper" 3 items en les remplaçant par des doubles lectures pour trois autres items, on verra si c'est nécessaire. Le challenge se terminera le 14 janvier 2017 et il est toujours possible de s'inscrire chez Lhisbei, si ça vous dit. 

4 février 2016

Impressario du troisième type, de John Scalzi


J'ai découvert la plume de John Scalzi à la fin de l'année passée et j'ai bien l'intention de le lire encore et encore... Voici encore une de ses histoires farfelues !


Résumé :

Tom Stein, jeune impressario brillant, vient de réaliser un coup de maître : décrocher à l'une de ses cliente un salaire absolument mirobolant. Il est quand même un peu surpris quand le grand patron de son agence, un dieu du monde des impressarios, l'invite pour une réunion en tête-à-tête. Et encore plus surpris quand on lui propose une nouvelle mission : représenter toute une population d'extraterrestres gentils mais pas très ragoûtants...


Mon avis :

J'ai sauté sur ce roman après avoir lu et tout simplement adoré "The Android's Dream" du même auteur, un autre roman de science-fiction humoristique. Je savais en commençant ma lecture que je courais un gros risque d'être déçue : "The Android's Dream" avait fait beaucoup remonter mes attentes... Et en effet, je n'ai pas autant apprécié "Impressario du troisième type", qui joue un peu sur le même registre tout en n'atteignant pas le même niveau d'originalité. Mais ce n'est pas bien grave car j'ai quand même passé un excellent moment.

2 février 2016

Les Archives de Roshar, tome 2 : Words of Radiance, de Brandon Sanderson


Je n'en ai pas encore fini avec les chroniques de 2015 vu que j'ai pris pas mal de retard. En voici une qui attendait depuis longtemps d'être écrite, vu que j'ai écouté cet audiolivre pour la première fois en août, mais ça m'a permis de l'écouter à nouveau pour mieux comprendre les points clés de l'intrigue. Il s'agit de la suite de "La voie des rois" de Brandon Sanderson. Ca va sans dire, mais ça va encore mieux en le disant : si vous n'avez pas encore lu "La voie des rois", ne lisez pas ce qui va suivre, car je ne peux pas parler de ce tome 2 sans spoiler le premier !


Résumé :

A Roshar, la vie de Kaladin a beaucoup changé, et il doit concilier son nouveau rôle de garde du corps avec sa haine des puissants. Shallan aussi a un nouveau statut, et avec l'aide de Jasnah Kolin, elle explore ses capacités. Dalinar continue à avoir des visions qui lui annoncent enfin son rôle et qui vont l'obliger à agir vis-à-vis des nobles du royaume. Mais le temps presse : un étrange compte à rebours apparaît sur les murs du château, l'assassin en blanc rôde toujours, et trahisons et meurtres se dressent sur le chemin de nos héros.


Mon avis :

Comme le premier tome de cette série, cet épisode est un vrai pavé et un vrai délice à la fois. Je les ai enchaînés à l'époque, et ça m'a permis de me rendre compte qu'ils forment un tout : le premier roman n'est pas sans action mais il sert de mise en place, tandis que le deuxième tire l'histoire vers un final grandiose où l'intrigue prend tout son sens. Dans le premier tome, les trois personnages principaux sont séparés, agissant chacun de son côté pour remplir ses propres objectifs ; le deuxième tome les rassemble et leur donne une mission commune. Le premier tome se concentrait d'ailleurs sur Kaladin en priorité, son passé y était dévoilé (j'avais d'ailleurs trouvé ça un peu long) ; le deuxième tome présente plutôt l'histoire de Shallan dont le passé était resté assez mystérieux jusque là. Tout ça fait qu'il y a un sentiment d'aboutissement à la fin de ce tome, l'impression que nous avons finalement les cartes en main pour apprécier cette saga épique qui ne fait que commencer.