22 décembre 2013

Lettres du Père Noël, de J.R.R Tolkien


Voici une chronique qui méritait depuis longtemps de figurer sur ces pages ; heureusement qu'une lecture commune m'a obligée à vous présenter ce livre !


Résumé :

L'auteur du Seigneur des Anneaux était aussi le père de quatre enfant. Et que fait un père écrivain à la tête pleine d'imagination, quand approche Noël ?  Il se glisse dans la peau du Père Noël pour répondre à leurs lettres !


Mon avis :

Cela fait déjà plusieurs années que j'ai acheté ce magnifique livre et que je le relis régulièrement à l'approche de la fin d'année. Qu'en dire ?  Ce n'est pas un roman, il n'y a pas véritablement d'intrigue, c'est avant tout un bel objet plein d'amour. Alors je vais devoir me contenter de le décrire.

Chaque année, les enfants de J.R.R. Tolkien qui étaient en âge de le faire écrivaient une lettre au Père Noël. Et le père Noël leur répondait. Ce livre est tout simplement le recueil de ces lettres. Et il ne s'agit pas simplement de "J'espère que vous avez été bien sages" à toutes les sauces, bien sûr que non. Ce sont des petites histoires de la vie du Père Noël au pôle nord, écrites par lui-même, son secrétaire elfe ou son associé l'ours polaire. Tout ce petit monde y raconte, chacun avec son écriture, leur petite vie au pôle nord. Et quand les mots ne suffisent pas, il y a aussi les dessins !

6 décembre 2013

Steelheart (Coeur d'acier), de Brandon Sanderson


Pour une fois, je commente un roman récent qui va bientôt sortir en français et que je conseille déjà à tous les amateurs de fantasy !


Résumé :

Il y a plus de dix ans que la Calamité s'est abattue sur le monde. A l'époque, des hommes et des femmes ont obtenu des pouvoirs surhumains, et sont en même temps devenus des êtres cruels et immoraux : ce sont les Epics. Depuis lors, le monde est régi par ces super-tyrans qui tiennent le reste de l'humanité en esclavage. Seuls les Reckoners, une secte secrète d'assassin, osent encore les affronter.

A Chicago, c'est l'Epic Steelheart qui est au pouvoir. Il a transformé toute la ville en acier, la maintient dans une obscurité constante et semble invincible. Mais le jeune David, dont le père a été assassiné par Steelheart devant ses yeux, a juré de se venger. Il a rassemblé toutes les informations disponibles concernant les Epics, et il a un atout unique : il sait que Steelheart n'est pas invincible, car il l'a vu saigner.


Mon avis :

D'habitude, je n'achète que très rarement des livres fraîchement sortis de presse ; il y a tellement de littérature à découvrir que j'ai le temps d'attendre que les livres vieillissent et baissent de prix. Mais tout ce que j'ai lu de Brandon Sanderson m'a beaucoup plu, et cet auteur a un grand talent pour se mettre en valeur sur les réseaux sociaux, entre Twitter, Facebook et son blog... A force d'entendre parler de ce nouveau livre qui devrait débuter une série, j'ai fini par le commander. Pour info, moi je l'ai découvert en VO ; la traduction en français est prévue pour le 3 janvier sous le titre "Coeur d'acier". Ceci dit, si vous lisez l'anglais et souhaitez le découvrir en VO, le vocabulaire est abordable, vous pourrez le constater en lisant le prologue sur le site de l'auteur.

1 décembre 2013

Capitaines courageux, de Rudyard Kipling


Tout le monde connaît Rudyard Kipling pour son Livre de la jungle, mais moins souvent pour ses rares romans. "Capitaines courageux" vaut pourtant le détour. 


Résumé :

Harvey Cheyne est un adolescent trop gâté, le fils d'un multi-millionnaire sans respect pour rien ni personne. En route pour l'université en Europe, il passe par-dessus bord et tombe du paquebot. Par miracle, il est récupéré par un bateau de pécheurs en route pour les grands bancs. Le capitaine, Disko Troop, embauche Harvey comme mousse aux côtés de son propre fils Dan et l'embarque pour trois mois de pêche qui vont complètement transformer le jeune homme.


Mon avis :

J'ai découvert ce livre quand j'étais adolescente, par hasard, et il m'avait beaucoup plu à l'époque ; prise d'une soudaine crise de nostalgie, je l'ai redécouvert récemment et avec presque vingt ans d'écart, je l'ai à nouveau beaucoup apprécié. 

Ce roman, c'est comme les histoires de Mowgli une histoire d'apprentissage : Harvey Cheyne le sale gosse devient, comme on s'y attend un peu, Harvey Cheyne le fier marin et le bon fils. Ce côté-là en fait un roman pour adolescents, une sorte de fable, ce qui peut paraître un peu limité et "facile". Mais le lecteur adulte y trouvera bien d'autres choses. 

12 octobre 2013

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell


Au programme aujourd'hui : un grand classique littéraire et cinématographique qui a occupé mon été !


Résumé :

Scarlett est la fille aînée de Gerald O'Hara, un riche planteur de Géorgie. En cette année 1861, Scarlett a 16 et est une vraie Belle du Sud : séductrice, pleine de caractère, elle est la coqueluche des jeunes hommes du conté. Lorsque celui dont elle est amoureuse, Ashley, se fiance avec Melanie, Scarlett épouse par dépit le frère de Melanie. Mais la guerre de Sécession vient tout bouleverser : tous les jeunes hommes s'engagent dans l'armée confédérée et le mode de vie sudiste disparaît brutalement, forçant Scarlett à faire face à l'adversité. 


Mon avis :

Ce roman est encore une fois la preuve qu'il ne faut pas apprécier un héros ou une héroïne pour être séduit par le livre dans lequel il/elle apparaît. J'ai détesté Scarlett depuis le première page et jusqu'à la dernière, malgré toutes les épreuves qu'elle traverse, malgré sa force de caractère admirable, et malgré l'évolution de sa personnalité. Une femme comme ça, sans coeur, sans sympathie pour ceux qui l'aiment et sans le moindre sens moral me hérisse le poil. Tout au début de l'histoire, quand elle se marie par dépit avec un jeune homme qu'elle méprise, j'ai décidé de refermer le livre pour ne plus le rouvrir ; un tel manque de jugement ne pouvait mener qu'à une série de catastrophes qui allaient me taper sur les nerfs.

5 octobre 2013

Un monde idéal où c'est la fin, de J. Heska


Pour la rentrée (tardive) de ce blog, on se lance avec un recueil de micro-nouvelles très particulier...


Résumé :

Que se passerait-il si la magie remplaçait la physique ? Si la spéculation économique était interdite ? Si les femmes prenaient le pouvoir ? A quoi le monde ressemblerait-il si les règles de survie respectaient celles des films hollywoodiens ? Si les morts harcelaient les vivants ? Si l'écologie devenait vraiment la priorité ? Dans une longue série de très courtes nouvelles, J. Heska nous décrit des mondes où une "petite" chose à changé et fait toute la différence.


Mon avis :

J. Heska, voilà un auteur que je connais bien ; j'ai déjà chroniqué "Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir" et "On ne peut pas lutter contre le système". Mais je l'avais déjà croisé encore plus tôt, lorsque je suivais assidûment son blog où il publiait avant tout de micro-nouvelles... intitulées "Un monde idéal où...". Ces toutes petites histoires construites sur le même modèle m'avaient déjà séduites tout autant que les romans qui ont suivi. Alors bien entendu, j'avais la ferme de lire le roman qu'il a pu en tirer.

11 juin 2013

Monsieur Malaussène, de Daniel Pennac


Après une longue pause involontaire, je reprends les rênes de ce blog avec une chronique qui attend d'être publiée depuis plusieurs semaines, la pauvre...


Résumé :

C'est la panique pour Benjamin Malaussène : Julie lui fabrique une descendance !  Dans cette époque, dans ce monde, est-ce bien raisonnable ?  Autour de lui, comme d'habitude, Belleville est en ébullition : sa mère est rentrée au bercail, sans enfant mais pleine de larmes ; sa tribu s'est mise en tête de sauver le cinéma du quartier ; Gervaise, la fille de Van Thian, est à la poursuite du monstre qui lui tue "ses putes" ; et Julie se retrouve plongée dans d'anciennes histoires de jeunesse...


Mon avis :

L'aventure Malaussène continue, avec ce qui devait bien arriver un jour : avec tous les gamins qui naissent dans la famille Malaussène, pour une fois c'est au tour de notre héros Benjamin de se reproduire.  Mais comme c'est un stressé de la vie, un philosophe sans certitudes, le voilà qui se pose plein de questions métaphysiques sur l'opportunité de donner la vie. Ce qui est sympa un moment, mais pourrait devenir un peu lassant pour nous autres lecteurs, si Belleville ne se chargeait de nous changer les idées.

5 mai 2013

La petite marchande de prose, de Daniel Pennac


Vous n'avez pas oublié Benjamin Malaussène, le héros de Daniel Pennac ?  Le revoilà dans une troisième aventure familiale et policière ! 


Résumé :

Benjamin Malaussène est effondré : sa soeur préférée, la douce Clara, va se marier avec Clarence, un directeur de prison qui a trois fois son âge !  Mais les noces ne se déroulent pas exactement comme prévu, et il reçoit du commissaire Coudrier une consigne stricte : occuper sa tribu pour qu'elle reste loin des ennuis et laisse la police faire son enquête. Alors Benjamin accepte une offre d'emploi très particulière qui n'a rien à voir avec Clarence et sa prison. A première vue, du moins...


Mon avis :

Et revoilà le fameux Benjamin Malaussène de Belleville, sa famille, ses amis, son boulot de bouc-émissaire et l'odeur de coupable innocent qui lui colle à la peau... Qu'est-ce que je l'aime, lui ! Sa vie est tellement compliquée, pourtant, et la tribu qu'il se farcit n'est pas de tout repos.  Et elle grandit sans cesse ; dans ce tome-ci, on y ajoute le monde de l'édition représenté par la Reine Zabo, une éditrice géniale avec une tête énorme ; Loussa de Casamance, Sénégalais sinophile ; Calignac le rugbymen et le petit Gauthier.  Et puis le ministre Chabotte, insupportable comme il se doit dans le monde presqu'anarchiste des Malaussènes, et bien sûr Clarence de Saint-Hiver et sa prison modèle pour malfaiteurs artistes. Toute une clique décalée et réaliste à la fois, la spécialité de Pennac.

1 mai 2013

Les Hauts de Hurlevent, d'Emily Brontë


Sur un coup de tête (ou plutôt un coup de coeur), je me suis replongée dans ce roman passionnant, sombre et violent. Un classique qui sort de l'ordinaire ! 


Résumé :

En cette fin de XVIIIème siècle, Mr Lockwood rend visite au propriétaire de la maison qu'il loue en plein coeur de la campagne anglaise la plus solitaire. Il découvre une famille pour le moins étrange : le sombre maître des lieux, un jeune homme bourru et pas éduqué, une jolie jeune femme hargneuse et un vieux serviteur pharisien, tous unis par la méchanceté et la haine les uns des autres. Forcé par une tempête de neige à rester loger sur place, Mr Lockwood découvre quelques livres marqués de variations sur le même nom : Catherine Earnshaw, Catherine Heathcliff, Catherine Linton. Quelle est l'histoire de cette famille si mal assortie ?  Qui était la fameuse Catherine qui semble au coeur de toute cette violente passion ?


Mon avis :

En participant au Book Club d'avril sur Jane Eyre, je me suis rendue compte que je n'avais jamais commenté ce très beau roman qu'est "Les Hauts de Hurlevent". J'ai donc été prise d'une envie subite de le relire, en VO pour la première fois, et de vous le présenter.

17 avril 2013

Kampuchéa, de Patrick Deville


Connaissez-vous le Cambodge, ce beau pays à l'histoire très particulière ?


Résumé :

"De la découverte fortuite des temples d'Angkor par le naturaliste Henri Mouhot, en 1860, jusqu'au procès de Douch et des Khmers rouges, nous voici raconté un siècle et demi de l'histoire du Cambodge. Avec le secours de Conrad, Malraux, Loti et d'autres grands écrivains voyageurs, le narrateur remonte le fleuve Mékong et l'Histoire tragique d'un pays qui se rêvait le Paris de l'Extrême-Orient."
(quatrième de couverture)


Mon avis :

 J'ai croisé ce livre dans une librairie au mois de décembre, un mois après être revenue de vacances en Asie où nous avons passé quelques jours au Cambodge. J'avais été charmée par ce pays magnifique (du peu que j'en ai vu) et par son histoire tout à fait extraordinaire, de la civilisation Khmère conquérante jusqu'aux Khmers Rouges qui ont assassiné le tiers de la population du pays. J'avais très envie d'en savoir plus et ce petit livre sur le Cambodge s'annonçait comme un livre d'histoire romancé, appuyé par les textes de grands écrivains et voyageurs, tout ce que je recherchais.

9 avril 2013

Top Ten Tuesday : Mes 10 confessions à propos de la lecture


Je participe très rarement aux Top Ten Tuesdays, vous l'aurez remarqué, et c'est un peu dommage. Mais quand il faut trouver 10 choses correspondant à un thème, ça me paraît souvent beaucoup, j'en ai rarement plus de 5 et je n'aime pas me forcer. Pourtant, de temps en temps, un thème sympa montre le bout de son nez, et celui d'aujourd'hui m'inspire particulièrement.

Dix confessions, donc, rien de bien méchant ni honteux, plutôt dix petites choses que tout le monde ne fait pas nécessairement.

7 avril 2013

La Dame en Blanc de Wilkie Collins


Vous connaissez cette sensation quand on commence un roman sans vraiment savoir à quoi s'attendre, juste parce qu'on en a entendu vaguement parler une ou deux fois, parce que c'est un classique et parce qu'il atterrit gratuitement sur la liseuse, et puis qu'on se retrouve à passer une nuit blanche parce qu'il est impossible de le lâcher ?


Résumé :

Le jeune professeur de dessin Walter Hartright est engagé pour quelques mois dans une famille à Limmeridge, dans la campagne anglaise. La veille de son départ, il croise à Londres une jeune femme toute habillée de blanc, qui a très peur d'un certain baronet, et qui semble échappée d'un asile psychiatrique. Une fois arrivé à Limmeridge, il fait la connaissance de ses deux élèves : l'astucieuse Marian et la belle Laura, qui ressemble étrangement à la femme en blanc. Laura doit justement épouser un baronet, et Walter et Marian ont un mauvais pressentiment...


Mon avis :

Qu'est-ce qui fait que certains auteurs gagnent leur place dans l'Histoire, tandis que d'autres, tout aussi talentueux, sont relativement oubliés ? Je pense à ça en comparant Wilkie Collins et son contemporain et ami, Charles Dickens. Dickens est connu dans le monde entier, et je viens seulement de découvrir Wilkie Collins. J'imagine que les genres littéraires qui les distinguent ont quelque chose à voir avec leurs notoriétés respectives : le premier s'est attaqué à des thèmes sociaux graves, tandis que le second s'est distingué dans un genre peut-être moins "honorable", les romans "à sensation" comme ont les appelait à l'époque - un genre qui rassemble notamment les romans policiers. On considère même La Dame en Blanc comme le premier de ce genre.

31 mars 2013

A la croisée des mondes, tome 2 : La Tour des Anges de Philip Pullman


Attention : si vous n'avez pas lu le premier tome de cette trilogie, passez votre chemin sous peine de découvrir des événements clés de l'intrigue !


Résumé :

William vit dans une version d'Oxford très proche de celle de Lyra, une version pleine de voitures et sans daemons. Depuis son enfance, il prend soin de sa mère tout en rêvant de retrouver son père qui a disparu lors d'une expédition au Pôle Nord.  Quand des hommes étranges viennent les harceler, William s'enfuit et se retrouve par hasard dans un monde parallèle où l'on accède par une petite fenêtre dans la réalité. Là, il rencontre Lyra qui a franchi le pont entre les mondes édifié par Lord Asriel. Les deux enfants vont à nouveau devoir se battre pour réaliser leur destin, tandis qu'une guerre entre les mondes se prépare... 


Mon avis :

Lorsque j'ai lu le premier tome de cette trilogie, c'était pour un Book Club il y a deux mois et je m'étais promise de ne plus reprendre de romans jeunesse. Je l'avais pourtant trouvé très bon dans son genre, mais j'ai du mal à vraiment apprécier ces histoires qui mettent en scène des enfants, avec les préoccupations de leur âge, leur monde simplifié en bons et méchants, leurs aventures qui, même lorsqu'elles sont complexes dans l'intrigue, sont écrites pour faire résonner l'imagination d'enfants ou de pré-adolescents. En bref, je me sens un peu trop loin du public-cible, même si je peux parfaitement voir les qualités de ces romans.

27 mars 2013

Frankenstein, de Mary Shelley


Frankenstein, c'est grand classique... Mais surtout un roman qui m'a franchement déçue !


Résumé :

Robert Walton est en train de réaliser son rêve : affréter un bateau pour partir explorer le Pôle Nord. Alors qu'il est entouré par les glaces, l'équipage croit apercevoir un géant parcourir la glace sur un traîneau. Le lendemain, ils secourent un homme, le docteur Frankenstein, à moitié mort de froid et profondément déprimé. Il raconte alors au capitaine Walton l'histoire de l'horrible créature qu'il poursuivait sur les glaces...


Mon avis :

Voilà un livre où l'histoire du livre m'a paru plus intéressante que le roman lui-même. Je vais donc commencer par là. Il était une fois, au début du XIXème siècle, une jeune femme de 19 ans qui passait ses vacances avec son amant marié (lequel avait abandonné sa femme et leur bébé pour partir avec elle). Tous deux sont des intellectuels : la jeune femme, Mary Wollstonecraft Godwin, est la fille d'un philosophe libéral connu à l'époque, et son amant, Percy Shelley, est l'un des "disciples" du père. Ils se sont enfuis deux ans auparavant en compagnie de Claire, la demi-soeur de Mary, et depuis lors parcourent l'Europe en menant une relation aimante mais plutôt libre. So shocking pour l'époque ! 

26 mars 2013

Challenge Globe Readers




Eh oui, encore un challenge. Je pense que je vais arrêter de me battre la coulpe (jolie expression) à chaque fois que je m'inscris à un nouveau challenge. Je sais que c'est pas bien, que je transforme petit à petit ma passion en obligation, tout ça. Mais après tout, hein, je suis une grande fille, je me fais du mal si je veux. Na.

Je suis donc tombée il y a quelques temps sur un nouveau challenge très tentant : Globe Readers, le challenge qui fait voyager. Le principe : tu prends un livre, tu t'en sers comme ticket d'avion, tu voyages, et t'as gagné. C'est facile, en fait. Ou, comme le dit si bien l'organisatrice Books All Around / Biblio87, "tout livre (BD et manga compris) dont l'intrigue se déroule à un lieu relativement précis (réel ou imaginaire, peu importe) fera office d'escale". Je vais donc partir en voyage, j'ai déjà quelques tickets d'embarquement cachés dans ma PAL et je tenterai de décoller dès que possible.

Dans ma folie challengesque, je garde quand même une certaine mesure, et malgré le fait que ce challenge est illimité dans le temps, je suis restée au niveau "Globe Reader amateur" : 25 livres à lire. Ca risque déjà de prendre un certain temps. 

Voilà, je n'ai plus qu'à faire mes valises et à embarquer pour la première escale ! 

24 mars 2013

Le petit monde de Don Camillo, de Giovannino Guareschi


Vous connaissez le personnage, connaissez-vous le livre qui l'a vu naître ?


Résumé :

Don Camillo est le curé du petite village de Brescello, dans le fin fond de l'Italie. La seconde guerre mondiale n'est terminée que depuis quelques années, et la plus grande force politique du village est le communisme représenté par son chef charismatique et anticlérical, le maire Peppone. Don Camillo et Peppone veillent chacun à leur façon sur les villageois et s'affrontent le reste du temps, à coups de mots, de processions et parfois à coups de poings. Quand il a besoin de conseils, Don Camillo s'adresse au Jésus dans son église qui n'hésite pas à lui répondre avec sagesse. D'affrontements en causes communes, les deux gaillards rythment la vie du village de leurs aventures.


Mon avis :

Qui ne connaît pas Don Camillo, le fameux curé interprété avec brio par Fernandel ?  Eh bien, moi : je connais le personnage, mais je n'ai jamais regardé un de ces films. Du coup, je suis arrivée toute fraîche devant ce livre qui m'est tombé sous les yeux tout à fait par hasard.

23 mars 2013

Les Lames du Cardinal, de Pierre Pevel


Prêts à plonger dans le monde de Dartagnan et de ses dragons ?


Résumé :

Paris, XVIIème siècle. Par le passé, La Fargue était à la tête de ses Lames, une fine équipe d'agents secrets au service du Cardinal de Richelieu qui a été dissoute suite à une trahison.  Contre toute attente, Richelieu convoque à nouveau les Lames pour une mission spéciale : retrouver un jeune héritier espagnol qui se cache dans Paris. Mais la fine équipe se rend vite compte qu'on ne leur dit pas tout et que le but de leur mission est tout autre, tandis que dans l'ombre, une société secrète au service des dragons légendaires rêve de plonger la France dans le chaos...


Mon avis :

Voici un livre dont on parle beaucoup dans le monde de la fantasy française et qui vient justement d'être réédité en poche. Moi, j'avais profité de l'opération 100K de Bragelonne pour me le procurer en ebook. Et une lecture commune avec Iluze, Thalia et Ethernya m'a enfin encouragée à l'ouvrir.

10 mars 2013

La couleur tombée du ciel de H.P. Lovecraft


Voici un livre que j'ai découvert d'une façon un peu particulière : sous la forme d'une pièce radiophonique ! 


Résumé :

Prospectant autour de la ville d’Arkham, Massachusetts, un jeune géomètre entend parler de faits étranges qui ont eu lieu trente ans auparavant et qui effraient encore les habitants de la région. Il rencontre alors Ammi Pierce, l’unique témoin de ce qui s’est déroulé dans la Lande foudroyée. A la suite de la chute d’un météorite, une multitude d’événements insolites et troublants se sont produits autour de la ferme de Nahum Gardner. Et ces évènements n’étaient que les prémices d’une véritable horreur...


Mon avis :

Je me suis déjà frottée à Howard Lovecraft, ce grand auteur classique du fantastique. Malheureusement, nous avions raté notre rendez-vous : j'avais eu la malchance de choisir un recueil de nouvelles dont une seule était de sa main. Je m'étais promise de renouveler cette expérience.  Et là, c'est une double occasion qui s'est présentée à moi.

2 mars 2013

La fée carabine, de Daniel Pennac


Et on reparle de Pennac et de Malaussène ; je vous avais prévenus ! 


Résumé :

La vie de Benjamin Malaussène n'a pas beaucoup changé depuis l'époque où les bombes pleuvaient autour de lui. Il veille sur ses frères et soeurs, sur sa mère enceinte, sur son chien épileptique et sur une bande de papys en désintoxication. Sa Julie a disparu pour écrire un article sur une filière qui drogue des vieillards. Mais le quartier est en ébullition : des vieilles dames se font égorger et un policier chargé de leur protection est transformé en fleur d'une balle dans la tête. La police est sur les dents, et évidemment, toutes les pistes mènent à Benjamin Malaussène, bouc-émissaire professionnel...


Mon avis :

Lors de ma première lecture de la série Benjamin Malaussène, ce tome avait été mon préféré. C'est d'ailleurs le premier que j'ai lu, sans rien savoir ni sur le livre ni sur l'auteur : je l'ai trouvé dans une bibliothèque publique à Folkestone, Angleterre, alors que j'y passais un mois pour apprendre la langue. La bibliothèque faisait une "semaine francophone", moi j'avais bien besoin d'un petit contact avec ma langue maternelle, j'ai ouvert quelques pages par curiosité, et je suis tombée sous le charme.

20 février 2013

Défi Albert Camus


Il y a 100 ans cette année naissait Albert Camus. Vous le saviez ?  Moi non plus, jusqu'à ce que Daniel Fattore n'organise un défi pour célébrer ça et n'en parle dans un commentaire sur ce blog. Alors oui, encore un challenge, je sais, je dis à chaque fois que c'est le dernier... Mais celui-ci a beaucoup d'atouts.

D'abord, ses exigences sont limitées : il faut lire seulement un ouvrage minimum, ce qui sera vite fait (j'en ai plusieurs dans ma PAL). Ensuite, ce défi est un peu particulier puisqu'il ne s'agit pas seulement de lire des romans de Camus, mais aussi de lire tout ce qui peut se rapporter à Camus : biographies, ouvrages périphériques, articles de journaux, bref, comme dit Fattorius, "inciter tout un chacun à se pencher sur lui à l'occasion de son centenaire".  Et on peut espérer que les journalistes et biographes vont s'en donner à coeur joie à l'occasion de cet anniversaire ! 

Alors en plus de tout le reste, on va parler de Camus cette année, j'espère que ça vous plaira !  

18 février 2013

Les Mille et Un Fantômes, d'Alexandre Dumas


Attention aux fantômes perdus dans l'Histoire...


Résumé :

Un jour de chasse, Alexandre Dumas se retrouve par hasard au milieu d'un drame de village : un homme qui vient de s'accuser du meurtre de son épouse, à laquelle il a coupé la tête, raconte que cette tête lui a parlé après avoir été décapitée.  Plus tard dans la journée, Dumas se retrouve chez le maire du village qui a invité quelques amis à souper, et la conversation porte tout naturellement sur le côté fantastique de ce drame : est-ce possible ?  Peut-on être sûr que la décapitation enlève immédiatement la vie ?  Les morts ont-ils encore les moyens de nous contacter ?  Et chaque invité a justement sa petite histoire à raconter sur le sujet...


Mon avis :

Vous saviez qu'Alexandre Dumas avait écrit des récits fantastiques, vous ? Moi non plus, il a fallu le challenge Fant'classique d'Iluze pour me l'apprendre. La question suivante est donc : comment le grand auteur de romans historiques s'en sort-il quand il traite de sujets surnaturels ?

15 février 2013

Au bonheur des ogres, de Daniel Pennac


Suivez-moi, je vous emmène dans le monde étrange des Malaussène...


Résumé :

Benjamin Malaussène a la responsabilité des nombreux enfants que sa mère sème à tous vents : Louna qui hésite à avorter, Thérèse qui lit l'avenir, Clara qui est la douceur incarnée, Jérémy l'indomptable et Le Petit qui dessine des ogres-Noël...  Sans compter leur chien épileptique, Julius. Pour les entretenir, Benjamin est bouc-émissaire professionnel au Magasin : il se fait engueuler par tous les clients mécontents et les incite à retirer leurs plaintes. Mais voilà que des bombes se mettent à exploser au coeur du Magasin. Et Benjamin se rend compte que son odeur de bouc émissaire lui colle vraiment à la peau...


Mon avis : 

Ce roman est le premier de la Saga Malaussène de Daniel Pennac. Je l'ai lu il y a longtemps, quand j'étais adolescente, et à l'époque j'avais enchaîné sur toute la série à la suite. Ca fait partie de ces livres qui restent pour moi des souvenirs extraordinaires et dont je dois vous parler le plus tôt possible.

11 février 2013

Neverwhere, de Neil Gaiman


Depuis que j'ai découvert Neil Gaiman avec American Gods, je m'étais promis de poursuivre l'aventure. Quelle excellente idée j'ai eue !


Résumé :

Richard Mayhew a quitté son Ecosse natale pour venir travailler à Londres. Depuis, il a appris à connaître la ville, s'est construit une petite vie tranquille et s'est fiancé avec Jessica. Mais tout va basculer le jour où il décide d'aider une jeune fille blessée qui apparaît sur le trottoir devant lui. Du jour au lendemain, il bascule dans le "Londres d'En Bas", un monde parallèle et dangereux où une adolescente recherche les assassins de son père...


Mon avis :

Vous vous souvenez d'American Gods que j'ai chroniqué il y a quelques semaines ?  J'avais été séduite par son côté "fantasy urbaine" (un monde magique caché dans notre monde réel et moderne), ses personnages très réalistes, son style de narration particulièrement naturel. J'avais quand même regretté de ne pas avoir saisi les nombreuses références plus ou moins discrètes aux religions et mythologies en tous genres. 

Eh bien ici, j'ai retrouvé tous ce que j'avais adoré dans American Gods, sans avoir l'impression de rater quoi que ce soit. Autant vous dire que les paragraphes qui suivent vont être particulièrement élogieux : je n'ai absolument rien à reprocher à cette lecture et c'est d'ores et déjà une des très bonnes surprises de cette année qui commence ! 

9 février 2013

La peste, d'Albert Camus


La Peste, ou l'histoire de l'horreur qui s'abat sur les hommes...


Résumé :

Un jour d'avril, à Oran (Algérie française), le docteur Rieux découvre un rat mort devant sa porte.  Bientôt, toute la ville fait la même expérience car les rongeurs viennent par milliers mourir à l'air libre.  Quelques temps plus tard, le docteur Rieux découvre que son concierge, malade, est en fait atteint de la peste. Devant l'épidémie qui menace, la ville ferme ses portes et met en place des mesures exceptionnelles. Pendant presque un an, les habitants d'Oran sont enfermés et confrontés à la mort quotidienne. Chacun réagit différemment à cette expérience traumatisante.


Mon avis :

Je n'ai lu de Camus que trois romans : La chute, L'étranger et maintenant La peste. A chaque fois, j'ai cette même impression de sens caché derrière une histoire simple. La narration, bien que superbe, peut se résumer en quelques mots ; mais aucun autre mot du livre n'est superflu, car l'histoire n'est qu'une façon de nous faire ressentir quelque chose de plus grand, quelque chose qui doit interpeller le lecteur, peut-être même chaque lecteur de façon différente.

7 février 2013

Chroniques martiennes, de Ray Bradbury


Voilà un roman de science-fiction tout à fait classique et qui m'a pourtant prise complètement par surprise ! 


Résumé :

En 2000, les Terriens sont capables d'atteindre Mars. Expédition après expédition, ils ont bien l'intention de s'installer sur la planète, malgré les Martiens aux yeux dorés qui ne sont pas prêts à les accueillir. Et la conquête de cette nouvelle colonie sera loin, très loin d'être facile...


Mon avis :

Je vous ai déjà parlé de ma mauvaise mémoire je pense, non ? La plupart des livres dans ma Pile A Lire ou dans ma wishlist, je n'ai qu'une vague idée de leur contenu. C'était le cas de ces chroniques martiennes : je savais qu'il s'agissait d'un classique de la science-fiction, et j'avais une vague idée qu'il s'agissait d'un recueil de nouvelles, mais j'ignorais tout du contenu en-dehors de ça.

5 février 2013

Challenge Daniel Pennac chez Georges


Comme tout le monde, j'ai dit et écrit et ré-écrit que j'arrêtais de participer à toute une série de challenges que je n'ai jamais le temps de terminer. Et comme tout le monde, je ne peux pas m'empêcher de rompre ma promesse à moi-même. Je suis faible, si faible...

Il faut dire que je croise des tonnes de bonnes idée de challenges à tous les coins de blogs. En fait, je me sens déjà assez fière de résister à 99% d'entre eux !  Mais de temps en temps, il y en a un ou deux qui ne peuvent tout simplement pas m'échapper car ils semblent avoir été créés pour moi.

Le challenge Daniel Pennac de Georges fait partie de ceux-là. Daniel Pennac, c'est un de mes auteurs chouchous depuis des tas et des tas d'années. Depuis si longtemps, en fait, que je n'ai eu l'occasion de chroniquer qu'un seul de ces livres depuis le début de ce blog ; tous les autres, je les ai lus il y a bien trop longtemps. Ca fait des mois que je me dis qu'il est temps que je les relise pour vous les présenter. Et voilà que Georges me tend la perche... Il FALLAIT que je la prenne. 

Voilà, vous pouvez donc espérer que d'ici au 15 janvier 2014, vous trouverez sur ces pages quelques chroniques de romans de Daniel Pennac ; 4 à 6 chroniques, pour être précis, puisque je me suis inscrite au niveau "La Fée Carabine".  Vous verrez, vous ne le regretterez pas.

3 février 2013

Growing up Bin Laden, de Jean Sasson, Najwa et Omar Bin Laden


Cessons un moment de parler de romans et entrons dans l'antre d'un monstre...


Résumé :

Osama Ben Laden n'a pas toujours été le terroriste qu'on connaît. Il fut à une époque un jeune garçon timide, le fils d'un des hommes les plus riches d'Arabie Saoudite, qui à 17 ans épousa sa cousine, Najwa, très amoureuse de lui. Le couple aura 11 ans enfants et au fur et à mesure que sa passion pour le Jihad s'affirmera, Ben Laden emmènera sa famille au Yémen, en Afghanistan et au Pakistan, dans une vie qui descend petit à petit dans la misère et la violence. Najwa et Omar, leur quatrième fils et un temps successeur désigné, racontent la vie de famille d'un monstre.


Mon avis :

Ce livre, je ne l'ai pas choisi, c'est l'un de ceux que j'ai lus et enregistré pour une personne qui souffre de problèmes de vue.  Je ne parle pas ici de tous les livres que je lis dans ce cadre-là, mais celui-là m'a surprise et intéressée, alors je crois qu'il en vaut la peine. Malheureusement, il n'est pas encore sorti en français. Mais si vous comprenez un peu l'anglais, c'est suffisant : le langage utilisé est assez simple.

1 février 2013

Limonov, d'Emmanuel Carrère


Aujourd'hui, ce n'est pas un roman mais une biographie que je vous présente !


Résumé :

Edouard Limonov, c'est un Russe, le fils d'une petite main du parti, né sans avenir. Pourtant, il deviendra gangster, poète, tailleur et rebelle politique en Russie ; il sera aussi mendiant et maître d'hôtel d'un millionnaire à New York ; en France, il deviendra la coqueluche de tout Paris, avant de retourner en Russie pour y créer un parti fasciste. Il vivra dans les plus belles demeures et connaîtra le goulag. Il sera détesté et adoré. Entre monstre et martyr, voici la biographie d'un homme hors du commun.


Mon avis :

Je ne sais pas comment ce roman a atterri dans ma bibliothèque, mais je sais d'où je connais l'auteur, qui m'a été "présenté" par une amie (coucou Manon !). Je n'avais encore jamais rien lu de lui (il y a pourtant "La moustache" qui m'attend), mais je m'attendais à un style qui en vaille la peine, et je n'ai pas été déçue : les mots coulent comme du miel et l'auteur est présent à chaque phrase, mélangeant sans déranger son histoire personnelle à celle de l'homme dont il narre la vie.  J'ai eu tout au long de la lecture l'impression que Mr Carrère se trouvait à côté de moi, à une table de restaurant après un repas sympathique, et qu'il prenait la peine de raconter l'histoire d'un de ses amis qui aurait eu une vie assez extraordinaire.  Le tout sans compromettre la beauté de la langue écrite, mais sans entrer non plus dans l'affectation.

23 janvier 2013

A la croisée des mondes, tome 1 : Les Royaumes du Nord, de Philip Pullman


Encore une incursion dans le domaine de la littérature jeunesse, pour un livre peu ordinaire...


Résumé :

Ce n'était pas une vie ordinaire pour une jeune fille de onze ans : Lyra vivait, en compagnie de son daemon Pantalaimon, parmi les Érudits de Jordan Collège, passant ses journées à courir dans les rues d'Oxford à la recherche éperdue d'aventures. Mais sa vie bascule le jour où elle entend parler d'une extraordinaire particule. D'une taille microscopique, la Poussière que l'on trouve uniquement dans les vastes étendues glacées des Royaumes du Nord - est censée posséder le pouvoir de briser les frontières entre les mondes, un pouvoir qui suscite effroi et convoitises...

Jetée au coeur d'un terrible conflit, Lyra sera forcée d'accorder sa confiance aux gitans et à de terribles ours en armure. Et, lors de son périlleux voyage vers le Nord, elle devra découvrir pourquoi son propre destin semble étroitement lié à cette bataille sans merci où s'opposent des forces que nul ne l'avait préparée à affronter.

20 janvier 2013

All the president's men (Les hommes du Président), de Bob Woodward et Carl Bernstein


Le scandale du Watergate, vous en avez déjà entendu parler.  Mais saviez-vous qu'il s'agit en fait d'un thriller palpitant ? 


Résumé :

Dans la nuit du 17 juin 1972, cinq hommes sont arrêtés dans l'immeuble du Watergate, le siège du parti démocrate américain. Ces cambrioleurs inhabituels transportent du matériel d'espionnage. Deux journalistes du Washington Post, Bob Woodward et Carl Bernstein, couvrent chacun ce fait divers de son côté, et tous deux se rendent compte que les cinq hommes arrêtés ont des liens avec le comité de réélection du président Nixon. Quand l'enquête officielle du FBI se termine sur une queue de poisson, les deux hommes s'associent pour chercher à en savoir plus, jusqu'à provoquer un scandale qui aboutira, deux ans plus tard, à la démission du président. Les deux journalistes racontent leur enquête dans ce livre.


Mon avis :

Attention, lecture d'intello ! On est bien loin ici des romans auxquels je vous ai habitués.  Mais voilà, il se trouve qu'un jour, alors que je me baladais sans but sur Wikipédia, je suis tombée sur l'article concernant le scandale du Watergate, que je connaissais très mal. De fil en aiguille, j'ai découvert qu'il existait un livre écrit par les principaux journalistes qui ont dévoilé l'affaire, à la demande de Robert Redford qui souhaitait en faire un film.  Le livre m'attirait d'autant plus que le titre est une adaptation d'un autre roman politique que j'ai lu (et pas encore chroniqué, malheureusement), "All the King's Men", un roman extraordinaire et très révélateur sur la politique des USA. Sur un coup de tête, j'ai acheté l'ebook et je l'ai lu aussi vite.

18 janvier 2013

American Gods, de Neil Gaiman


2012 n'est pas encore tout à fait finie pour moi, avec deux chroniques en retard. Voici la première, un classique récent, un incontournable de la littérature anglo-saxonne... et mon premier contact avec le grand Neil Gaiman. 


Résumé :

Shadow est sur le point de sortir de prison et tout ce qu'il souhaite, c'est prendre un bon bain et serrer son épouse dans ses bras. Mais rien ne se passe comme prévu, et une fois dehors, il se retrouve engagé comme garde du corps et homme à tout faire pour le mystérieux Wednesday. Ensemble, ils préparent une drôle de bataille entre deux générations de dieux...


Mon avis :

J'ai la chance d'avoir une mauvaise mémoire : je lis un résumé de livre, j'en entends parler à droite et à gauche, mais au bout d'un moment tout ce qu'il reste dans mes petites neurones c'est un titre et une étiquette "à lire". En entamant ce roman ultra connu, je n'avais aucune idée ni de son contenu, ni de son genre. Et voilà comment on aborde sans préconceptions un roman hors-norme, et qu'on se prend une claque.

16 janvier 2013

Lectures de 2012 : le récapitulatif


Chers amis, chers lecteurs, bienvenue en 2013 !  Ce blog est un peu au ralenti parce que je n'ai plus trouvé, ces derniers temps, l'occasion de vous présenter mes dernières lectures. Pourtant, elles se pressent au portillon et certaines fulminent déjà d'impatience !

Mais chaque chose en son temps. Après en avoir discuté avec les copines (coucou Thalia, coucou Iluze !), j'ai décidé de vous faire, pour la toute première fois, un petit récapitulatif de mes lectures de l'année écoulée.  D'habitude, je ne fais pas ce genre de choses car pour moi, lire n'est pas un concours, ni contre les autres ni contre moi-même : que je lise peu ou beaucoup sur une certaine période, ça m'est complètement égal.  Mais il est parfois amusant de se retourner vers l'année écoulée et de s'offrir un petit sourire en repensant à toutes ces pages qui me sont passées entre les mains. Il paraît même que certains lecteurs de ce blog seraient intéressés par la liste de mes lectures préférées et de mes déceptions.  Alors allons-y.